Postuler

Réf.
2021/DC/7200

Type d'offre
Experts

Type de contrat
CDDU

Secteurs d'activité
Climat et territoires ; Enseignement Supérieur ; Développement durable

Date limite de candidature
13/02/2022 23:59

Contrat
Salarié

Durée
jusqu'au 31/08/2023

Description de la mission

La mission d’expertise vise à accompagner la phase de lancement de l’observatoire en apportant une expertise spécifique sur plusieurs niveaux. Au niveau institutionnel, il s’agira de contribuer à l’adoption du cadre institutionnel de l’Observatoire Régional. Au niveau fonctionnel, il s’agira d’accompagner le CERD au management scientifique de l’observatoire et à l’établissement de partenariats scientifiques (au niveau régional ainsi qu’avec les organismes internationaux).

Au niveau scientifique, il s’agira d’appuyer l’identification des mécanismes d’adaptation aux changements globaux dans la région et de promouvoir une synergie entre les activités de recherche des différents pays de la région et de renforcer les partenariats scientifiques du CERD avec les institutions françaises et les observatoires équivalents.

L’expert sera positionné sous l’autorité du DG du CERD et fonctionnera en binôme, auprès du responsable national de l’observatoire.

Principales tâches et résultats attendus :      

  • Contribuer à l’adoption du cadre institutionnel de l’Observatoire Régional
    • un véritable outil scientifique et technique pérenne et opérationnel est promu au service de Djibouti et de la sous-région pour mieux comprendre et s'adapter aux impacts des changements globaux
    • un plan d’action et un cadre de partenariat scientifique régional pour l’Observatoire sont établis
  • Promouvoir le lien entre la recherche et l’Accord de Paris à Djibouti et en Afrique de l’Est
    • un conseil scientifique régional pour l’Observatoire est mis en place
    • la recherche du CERD se tourne vers des enjeux liés au changement global (hydrologie, milieu marins, énergie par hydrolienne, algues, coraux, protection des végétaux, plantes médicinales)
    • l’établissement d’une base de données régionale sur les changements globaux est amorcé
    • la recherche portée par l’observatoire est valorisée au niveau nationale/sous régional et internationale
    • les mécanismes d’adaptation sont connus et les besoins de financement aux changements globaux dans la région établis
    • l’Observatoire porte un plaidoyer lors des conférences internationales
  • Renforcer les partenariats scientifiques du Centre d’étude et de Recherche de Djibouti avec les universités françaises et régionales et l’IRD ainsi que les organismes internationaux dans les secteurs concernés
    • des universités et centre de recherche sont identifiés pour établir des cotutelles de thèse
    • l’Observatoire accueille des chercheurs français et internationaux

Description du projet ou contexte

L’Observatoire Régional de l’Afrique de l’Est sur les Changements Globaux représente une priorité régionale depuis l’annonce de sa création par le Président de la République de Djibouti, à l’occasion de la conférence internationale "East Africa Environmental Risk and Opportunities Summit".

Il est conçu en tant que véritable outil scientifique et technique pérenne et opérationnel au service de Djibouti et de la sous-région à travers l'IGAD (Inter-Governmental Agency for Development) pour mieux comprendre et s'adapter aux impacts des changements globaux et est porté dans sa phase de démarrage et d’implémentation par le Ministère djiboutien de l’enseignement supérieur et de la recherche (MENSUR) à travers le Centre d’Etude et de recherche de Djibouti (CERD). Sa mise en place permettra de renforcer une recherche du CERD vers des enjeux liés au changement global (hydrologie, milieu marins, énergie par hydrolienne, algues, coraux, protection des végétaux, plantes médicinales), de contribuer à l’établissement de la base de données régionale sur les changements globaux, de valoriser la recherche au niveau nationale/sous régional et internationale au travers de la constitution du conseil scientifique régional.

Le Centre d’Etude et de recherche de Djibouti (CERD), constitue l’institution nationale djiboutienne chargée de la recherche scientifique. Créé en 1979, il relève de la tutelle du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche (MENSUR) et est membre de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) depuis 2006. Il comprend 7 instituts (sciences de la Terre, sciences de la vie, sciences et nouvelles technologies, sciences sociales et humaines, langues, études politiques et stratégiques, recherches médicinales) ainsi qu’un observatoire géophysique, un site hydrogéologique et un réseau de surveillance des crues. Le CERD compte une cinquantaine de chercheurs et son budget annuel représente environ 5 millions d’euros.

Plusieurs recherches peuvent être mises en avant : préfaisabilité géothermique, potentiel des énergies solaires et éoliennes, évaluation des ressources en eau souterraines, cartes géologique et pédologique de Djibouti, archéologie, chimie environnementale, ressources minières, océanographie et ressources halieutiques, surveillance sismologique, biotechnologie des palmiers dattiers, herbier et recherche médicinale de plantes locales, études stratégiques et politiques, linguistique.

Le CERD dispose de nombreux partenariats avec instituts de recherche sous-régionaux et internationaux. Historiquement, il développe plusieurs partenariats avec des acteurs en France : CIRAD, CNES, IFREMER, INALCO, INRA, Institut de physique du globe (Paris et Strasbourg), Institut des sciences politiques (Paris et Bordeaux), Institut universitaire européen de la mer, IRD, LLACAN-CNRS, ParisTech, Université (Bordeaux 3, Bretagne occidentale, Clermont-Ferrand, Corte, Lorraine, Marseille, Montpellier, Poitiers, Rennes 2, Toulouse …).

Il est l’un des acteurs de l’Accord-cadre de coopération scientifique et technique signé ce 13 février 2021 entre le Ministère djiboutien de l’enseignement supérieur et de la recherche et l’Institut de Recherche pour le Développement.

Profil souhaité

Qualifications : L’expert devra être diplômé d’un doctorat dans un domaine scientifique directement lié aux changements climatiques, ressources en eau, hydrologie

Expérience professionnelle : L’expert devra démontrer une expérience professionnelle dans le domaine scientifique d’au moins 15 années. Les éléments suivants seront pris en considération :

  • activité dans le domaine de la recherche scientifique pluridisciplinaire en rapport avec la variabilité climatique et ses impacts ;
  • direction/gestion/animation des programmes scientifiques nationaux/régionaux ;
  • direction des équipes scientifiques ;
  • participation à des groupes d’expertise ;
  • encadrement de la formation doctorale ;
  • participation à des programmes scientifiques en Afrique et notamment en Afrique de l’Est ;
  • publications scientifiques/productions académiques de haut niveau ;
  • maîtrise du français et de l’anglais.

Informations complémentaires

  • Lieu de la mission: Djibouti (DJIBOUTI)
  • Durée de la mission: au plus 24 mois
  • Date de prise de fonction (susceptible d’être modifiée): 01/03/2022
  • Type de contrat: contrat de travail de droit privé (les agents publics seront détachés auprès d’Expertise France pour la durée de la mission)
  • Rémunération établie d’après la politique de rémunération d’Expertise France : salaire de base + (le cas échéant) forfait famille + prime de technicité et d’expatriation + prise en charge des frais de logement* et, le cas échéant, de gardiennage* + prise en charge des frais de scolarité * pour les enfants de moins de 21 ans accompagnant l’expert dans le pays de résidence +  billets d’avion aller-retour adresse contractuelle – lieu de résidence, soit 1 aller initial, 1 aller-retour intermédiaire, 1 retour final + prise en charge des frais de déménagement* et de visa* + Couverture sociale (CFE, mutuelle, prévoyance)

Date limite de candidature : 13/02/2022 23:59

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.