Postuler

Réf.
2021/EES/7150

Type d'offre
Experts

Type de contrat
Contrat de prestation de services

Secteurs d'activité
Justice

Date limite de candidature
15/12/2021 23:55

Durée de la mission
Expertise perlée

Contrat
Indépendant / Entrepreneur Individuel

Durée
180 jours sur 51 mois

Description de la mission

1.1          Objectifs de la mission

Finaliser, adapter et mettre en œuvre le système de suivi-évaluation et d’apprentissage afin d’assurer une collecte, une analyse et une utilisation systématique et efficace des informations de suivi-évaluation du projet.

 

1.2          Résultats attendus

  • Une théorie du changement du projet détaillée et actualisée
  • Un cadre logique et des indicateurs revus
  • Un Plan de suivi-évaluation et apprentissage conforme aux standards qualité d’EF et du bailleur, adapté au projet
  • Un système de suivi-évaluation qui assure la bonne application du PSE, prévoyant notamment :
    • La collecte de données avec des outils adaptés en fonction de la typologie des activités,
    • Les responsabilités / répartition des tâches et plan de travail pour l'équipe du projet,
    • Les respect des standards d’Expertise France et des exigences contractuelles,
  • La formation et l’accompagnement des parties prenantes au suivi-évaluation et outils développés afin de faciliter l’appropriation du système de suivi-évaluation du projet
  • La mise en œuvre du Plan SEA
  • Des données de suivi et d’analyse du projet fiables et au bon moment, pour éclairer les décisions et la redevabilité
  • Des supports de reporting et de communication adaptés pour la capitalisation

 

2           Description de la mission

2.1          Principales activités

Dans le cadre de la mission, le(s) consultant(s) assureront notamment les activités suivantes :

2.1.1          Évaluation des besoins

>> Évaluer les besoins et les ressources disponibles du projet en matière de système de suivi-évaluation et apprentissage, de collecte de données, de reporting au sein d’EF et des partenaires de mise en œuvre.

2.1.2          Développer le plan de sous-évaluation et apprentissage (voir trame EF en annexe)

>> Revoir et détailler la théorie du changement du projet avec l’ensemble des parties prenantes ;

>> Affiner les indicateurs de suivi-évaluation sur la base de la théorie du changement et de la qualité des données disponibles ;

>> Détailler les définitions, méthodes de calcul et désagrégations des indicateurs ;

>> Définir les valeurs de référence (baseline) et les cibles pour chaque indicateur ;

 

>> Actualiser le cadre logique à présenter au bailleur le cas échéant ;

>> Décrire les flux de données, mécanismes de collecte, traitement et analyse des données, espaces de stockage, logiciels et matériels utilisés,  mécanismes de contrôle de la qualité des données et de reporting ;

>> Déterminer précisément les sources : moyens d’accès, fiabilité, limites ;

>> Définir un plan d’action détaillant les activités clés du dispositif de suivi-évaluation et apprentissage, le calendrier, le budget, les rôles et responsabilités.

2.1.3          Déployer le plan de suivi-évaluation

>> Mettre en place les outils techniques et organisationnels du suivi-évaluation : licences logicielles, moyens de communication, etc.

>> Développer le système de collecte, d’analyse et de visualisation des données, et les outils correspondant (questionnaires Kobo, ODK, tableaux de bord, formats de reporting, etc.) ;

>> Estimer la fiabilité des indicateurs objectivement vérifiables, au regard des échantillons et de la qualité des données disponibles ;

>> Documenter la conformité RGPD : accès aux droits, sécurité des données, transferts hors UE

2.1.4          Appuyer ou mettre en œuvre le plan de suivi-évaluation

>> Former l’ensemble des parties prenantes au suivi-évaluation et aux mécanismes/outils élaborés pour faciliter leur implication dans la mise en œuvre et l’utilisation du système de suivi-évaluation et apprentissage ;

>> Collecter et traiter les données, documenter le traitement ;

>> Contrôler la qualité des données et la conformité RGPD du système ;

>> Interagir avec les parties prenantes pour la collecte de données et leur interprétation ;

>> Produire des indicateurs et rapports de suivi-évaluation ;

>> Contribuer aux exercices de revue semestrielle et présentations des comités de pilotage/suivi avec l’équipe projet ;

>> Élaborer, avec le/la chargé(e) de projet siège et le chef de projet terrain, les termes de références pour identifier les prestataires externes pour le suivi-évaluation du projet le cas échéant, et en appuyer la sélection et la supervision.

2.1.5          Actualiser le dispositif de suivi-évaluation et les outils de collecte et de suivi au gré de l’évolution du projet, si nécessaire.

 

2.2          Livrables attendus

 

Livrables

Forme

période

1.       Rapport de démarrage incluant un diagnostic des besoins et ressources disponibles

 

T0 + 15 jours

2.       Théorie du changement détaillée et indicateurs des résultats actualisés

 

T0 + 30 jours

3.       Plan de suivi-évaluation incluant un cadre logique revu le cas échéant

 

T0 + 40 jours/semaines/mois

4.       Outils de collecte, de consolidation et de visualisation des données

Kobo, OdK, Excel, Power BI/Tableau ou équivalent

T0 + 60 jours/semaines/mois

5.       Support de formation pour les parties prenantes

 

T0 + 80 jours

6.       Rapport sur les sessions de renforcement des capacités réalisées au profit de l’équipe du projet et les partenaires concernés (les groupes de travail constitués dans la zone d’intervention)

 

T0 + 150  jours

7.       Rapports de suivi-évaluation selon le calendrier défini par le plan de suivi-évaluation

 

Cf. calendrier du plan de suivi-évaluation

8.       Présentations S&E lors des revues semestrielles

 

Avril et septembre de chaque année (à confirmer)

9.       TdR des prestataires externes en suivi-évaluation

 

Cf. calendrier du plan de suivi-évaluation

10.   Plan de suivi-évaluation et outils actualisés

 

Ad hoc

Tous les rapports doivent être rendus en  langue française.

Description du projet ou contexte

1           Information générales

 

Intitulé de la mission

Fournir une expertise pour la mise en œuvre d’un système de  suivi et évaluation pour les composantes du Projet

Bénéficiaire(s)

L’équipe du projet BEPI Sahel ainsi que les membres des groupes de travail constitués en concertation avec les ministères de la justice dans les pays de la zone d’intervention

Pays

Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad et Sénégal

Présence locale souhaitée

120 jours/Homme (sur la zone d’intervention du projet)

Budget estimé ou durée totale des jours prévus

180 jours/Homme (sur la zone d’intervention du projet)

 

2           Contexte

2.1          Contexte général

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • Gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • Paix, stabilité et sécurité ;
  • Climat, agriculture et développement durable ;
  • Santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Avec un volume d’activité de 237 millions d’euros, plus de 500 projets en portefeuille dans 100 pays délivrés par an, Expertise France inscrit son action dans le cadre de la politique de solidarité, d’influence et de diplomatie économique de la France.

Dans ce cadre, le projet d’"appui d'entraide judiciaire au Sahel ",  est financé par l’Agence Française de Développement et  couvre les 5 pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) ainsi que le Sénégal.

Ce projet d’une durée de 5 ans et d’un budget total de 10 millions d’euros vise à améliorer les pratiques de poursuites et d’enquêtes longues et complexes s’étendant sur plusieurs territoires. L’instauration de telles procédures nécessite le fonctionnement d’un système d’entraide et d’extradition pour l’exécution des actes de procédures et des saisies des personnes au-delà des frontières. Ce projet vise à apporter une réponse aux défis auxquels sont confrontés les États du Sahel, en matière d’entraide judiciaire pénale internationale.

2.2          Présentation du projet

  • Intitulé du projet : Projet d’appui d’entraide judiciaire au Sahel
  • Dates de mise en œuvre : juin 2021-juin 2026
  • Localisation/Zones d’intervention : Pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad) et Sénégal
  • Budget du projet : 10 000 000 Euros
  • Objectifs du projet : L'objectif global du projet est de lutter contre la criminalité transnationale dans les six pays du Sahel, en renforçant leurs dispositifs judiciaires, notamment en matière d’entraide judiciaire internationale
  • Résultats attendus et indicateurs Les résultats à atteindre sont au nombre de deux. Ils ont été réajustés, à la suite des rencontres avec les parties prenantes et les PTF actifs dans les six pays concernés par le projet.

- Résultat 1 : Les services et les acteurs responsables de l‘entraide judiciaire internationale dans chacun des six pays sont renforcés et contribuent à lutter contre l’impunité en améliorant le traitement des affaires criminelles, comportant des éléments d’extranéité.

 - Sous résultat 1.1 : Les services des bureaux d'entraide pénale internationale (BEPI) sont institutionnalisés dans les six pays.

 - Sous résultat 1.2 : Les capacités des acteurs de la justice sont renforcées, en synergie avec les différents corps (police, gendarmerie, garde nationale, etc.) et les populations.

- Résultat 2 : La coopération régionale entre les services responsables de l’entraide judiciaire est effective et facilitée, par l’apport de l’assistance technique et par l’interconnexion des services entre eux.

  • Principales activités mises en œuvre
  • Création de groupes de travail dans les six pays pour établir le positionnement institutionnel, les responsabilités, l’organisation et les modalités du fonctionnement des BEPI et définir les relations avec leurs relations avec les autres acteurs de l’environnement judiciaire ;
  • L’équipement en informatique, développement et installation de logiciel ;
  • Création de base de données pour les textes en vigueur  régissant l’entraide pénale ;
  • Élaboration d’outils, manuels et guides pratiques ;
  • Formation initiale et continue des magistrats et intervenants ;
  • Campagne de sensibilisation de la population ;
  • L’accompagnement de l’équipe de démarrage des activités et du travail de l’équipe ;
  • L’organisation de rencontres régionales d’échange entre les différents BEPI de la zone ;

Profil souhaité

1.1.1          Expertises attendues

Qualifications et Expérience :

  • Titulaire d’un diplôme universitaire (3ème cycle) dans un domaine pertinent à la mission : en organisation et gestion de l’administration publique, systèmes d’information, sciences sociales, coopération internationale ou expérience équivalente.
  • Au moins 7 ans d'expérience dans le suivi, la gestion de l'information, la collecte de données et/ou l'évaluation pour des projets/donateurs/organisations internationaux, projets de développement, de préférence dans les domaines humanitaire/développement social/éducation ou réfugiés, aide aux personnes déplacées.
  • Expérience préalable sur des projets dans le domaine de la gouvernance, la justice et les droits humains d’au moins deux ans.
  • Expérience en conception et gestion de base de données ;
  • Une expérience en conception, animation et évaluation de formation pour adultes dans le domaine du suivi et évaluation sera considéré comme un atout;

Compétences professionnelles :

  • Excellente compréhension des cadres de résultats et des indicateurs ainsi que des normes et applications internationales de S&E, notamment sur des projets financés par l'AFD ;
  • Excellentes compétences en rédaction, en collecte/analyse/visualisation de données ;
  • Des compétences en capitalisation et conception de matériel didactique serait fortement appréciée 
  • Connaissance de la zone d’intervention du projet ( pays du G5 Sahel et du Sénégal)
  • Maîtrise du Pack Office et de logiciels de collecte et traitement de données
  • Excellentes capacités de coordination et de travail d'équipe ;
  • Excellente maîtrise du Français, écrit et parlé (bonnes capacités de rédaction, de synthèse et d’analyse…) ;

Informations complémentaires

1.1          Modalités de coordination

L’expert Suivi-Evaluation travaillera sous la supervision du chef du projet ainsi que le chargé du projet pour l’ensemble de la mission. Il sera également en contact régulier avec l’équipe du projet, basée à Nouakchott, Mauritanie et le siège d’Expertise France à Paris.

Pour mener à bien sa mission, il/elle disposera des outils techniques de collaboration nécessaires (système de visioconférence, dossier partagé).

1.2          Conditions de travail

Dans le cadre de la présente mission, le projet mettra à disposition de l’expert.e Suivi-Evaluation des licences logicielles de suivi-évaluation, un véhicule pour les visites de terrain.

Le projet prendra également en charge les dépenses suivantes : hébergement et transport lors des visites de terrain, frais de visa, etc.

La lange de travail sera le Français.

1.3          Lieu et durée de la mission

La mission se déroulera en Mauritanie, avec de possibles visites de terrain au Mali, Burkina Faso, Mali, Niger, Tchad et Sénégal.

Début provisoire de la mission : Janvier 2022.

Durée maximale de la mission : 51  mois (y compris le temps pour mettre au point le rapport final).

Il est considéré que l’expert.e Suivi-Evaluation travaillera cinq jours par semaine prestée.

Annexes

  • Théorie du changement

Critères de sélection des candidatures

Le processus de sélection des candidats s'opérera selon le(s) critère(s) suivant(s) :

  • Formation/compétences/expériences du candidat

Date limite de candidature : 15/12/2021 23:55

Document(s) joint(s) : Théorie du changement BEPI SAHEL.pdf

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.