Postuler

Réf.
2021/ERSDP/6952

Type d'offre
Experts

Type de contrat
CDDU

Secteurs d'activité
Menaces globales et criminalité organisée

Date limite de candidature
29/10/2021 15:22

Durée
48 mois

Description de la mission

L’expert.e référent.e « Surveillance des pêches » sera en charge de toutes les activités en lien avec le suivi et le contrôle des activités des pêches (Cf. liste indicative ci-dessous). Il.elle appuiera les bénéficiaires dans leur définition et mise en œuvre de modèles de gestion, de protocoles et procédure d’intervention en mer et de suivi des zones de pêche. L’expert.e devra aussi travailler en étroite collaboration avec l’Agence Européenne de Contrôle des Pêches (AECP) pour définir les besoins en termes d’acquisition de matériel (VMS, module de visualisation) pour l’équipement des navires de pêche et la  mise en place de centres de surveillance des activités des pêches et former les parties prenantes concernées.

  • Mise en place d’un centre de surveillance des pêches (CPS) en accord avec les recommandations de l’initiative OuestMed et d’un outil de surveillance des pêches afin de recevoir des informations de sources VMS ou AIS sur la position des navires de pêche ;
  • Déploiement de balises VMS/AIS sur les navires de pêches permettant le suivi, l’identification et la localisation des navires en diffusant automatiquement des informations sur la position des navires aux autorités de contrôle ;
  • Appui à la révision et à la mise en œuvre d’un dispositif de suivi des captures ;
  • Finalisation d’un cadre juridique idoine pour l’établissement des ZPR ;
  • Elaboration d’un cadre de concertation pour la mise en place et la gestion concertée des ZPR entre l’ensemble des parties prenantes. 

Il.elle sera accompagné.e dans ses tâches par une expertise perlée compétente (juridique, accompagnement technique, spécialiste des systèmes d’informations etc.) et un.e acheteur.euse en place pour aider aux passations de marchés.

Le poste est à distance avec des déplacements réguliers en Algérie en fonction des besoins.

  1. Définition et pilotage opérationnel des activités « Pêche et aquaculture »

L’expert.e « Surveillance des pêches » participe à l’élaboration de la stratégie d’intervention du projet. Il.elle est responsable de la définition et du pilotage des activités relatives à la Surveillance des pêches. Il.elle devra notamment :

  • Définir la stratégie d’intervention sur les activités « Surveillance des pêches », en étroite collaboration avec l’équipe de pilotage et coordination, les équipes régionales, le MPPH et les partenaires de mise en œuvre à l’échelle régionale ;
  • Appuyer le Chef de projet et son adjoint.e dans la planification technique et budgétaire sur les activités « Surveillance des pêches », notamment : évaluation des besoins, établissement d’un calendrier pour l’achat du matériel et l’équipement des navires de pêche ;
  • Identifier les besoins en termes d’expertise et assurer la mobilisation et la supervision des entreprises notamment : définition technico-économique, contractualisation et suivi d’un marché de fourniture d’équipements de repérage (VMS et/ou AIS) en vue de leur installation à bord des navires de pêche et de la mise en place du CSP ;
  • Co-animer, orienter et suivre le travail des entreprises, expert.e.s et partenaires de mise en œuvre avec l’appui des équipes régionales ;
  • Participer aux réunions de pilotage et coordination à Alger et dans les bureaux régionaux ;
  • Assurer la qualité, la cohérence interne et externe du projet, notamment avec l’AECP
  1. Accompagnement des équipes régionales et mise en œuvre des activités

L’expert.e sera responsable de l’accompagnement des équipes régionales pour la mise en œuvre des activités « Surveillance des pêches ». Il.elle sera notamment en charge de :

  • Accompagner les équipes régionales dans les processus de concertations avec les partenaires de mise en œuvre et participer aux divers réunions et ateliers ;
  • Participer aux réunions de pilotage avec les chargé.e.s de bureaux régionaux : identification des actions prioritaires, planification des activités, etc. ;
  • Participer au recrutement de l’expert.e court et long terme sur les thématiques « Surveillance des pêches » (rédaction des termes de référence, sourcing et entretien) et assurer leur encadrement sur le terrain en étroite collaboration avec le Chef de projet et son adjoint.e ;
  • Préparer/mettre en œuvre les activités en étroite collaboration avec l’équipe de pilotage et coordination et les bureaux régionaux :
    • Etude de définition et mise en place du système de surveillance VMS et/ou AIS
    • Assistance à la définition et la rédaction d’un cadre législatif/réglementaire relatif à la mise en place du VMS ainsi que pour la définition de l’organisation cible et coûts de fonctionnement du CSP ;
    • Accompagnement du processus d’acquisition de l’équipement pour le CSP, de la définition des besoins au déploiement du système de surveillance des pêches ;
    • Appuyer la finalisation du cadre légal relatif à la création des ZPR ;
    • Accompagner les demandes de déclaration ou de classement d’une zone marine en ZPR en fournissant un appui technique et de la formation ;
    • Participer à la mise en place du CPS notamment en ce qui concerne les aspects règlementaires et la formation d’opérateurs/contrôleurs.
  1. Information et coordination avec les partenaires de mise en œuvre au niveau central et régional

L’expert.e « Surveillance des pêches » devra assurer une communication régulière avec l’ensemble de l’équipe projet et des parties prenantes. Il.elle devra notamment :

  • Participer à la construction d’une vision commune au sein du projet et appuyer l’appropriation par l’ensemble des membres de l’équipe (bureaux régionaux, expert.e.s référent.e.s) ainsi que des partenaires techniques et financiers des approches développées sur les activités « Pêche et aquaculture » ;
  • Fournir l’information nécessaire au Chargé.e de communication et utiliser les outils de communication proposés ;
  • Participer à la bonne mise en œuvre du système de S&E du projet : remontée d’information, mise en œuvre des outils de S&E.

Cette fiche de poste n’est pas exhaustive, de manière générale les expert.e.s référent.e.s sont les garants de l’atteinte des objectifs contractuels du projet sur les thématiques concernés, ils.elles devront réaliser toute activité nécessaire à la bonne exécution du projet.

Description du projet ou contexte

L’objectif général du projet « Economie Bleue, Pêche et Aquaculture » est de contribuer au développement économique de l’Algérie en développant durablement l’Economie Bleue (EB) notamment dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture en capitalisant notamment sur les résultats du projet DIVECO2 et en cohérence avec les actions que le Gouvernement algérien sera amené à lancer au titre de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale pour l’Economie Bleue (SNEB).

Trois objectifs spécifiques (OS) sont proposés pour atteindre cet objectif général, avec leurs résultats attendus, comme suit :

OS1 – L’économie bleue soutient la création d'emplois, de valeur et de nouvelles opportunités d'investissement au profit des communautés côtières par la diversification des services, l’innovation, la mise en place de la Planification des Espaces Maritimes (PEM) et la promotion de l’aquaculture marine et continentale :

R1.1 – Les revenus des acteurs économiques des zones côtières du pays, en dehors du secteur de la pêche, sont stabilisés voire accrus au niveau local, par la diversification des activités de l'économie bleue, y compris de l’aquaculture, sur l’ensemble de la chaîne de valeur, en créant de nouveaux services et/ou métiers, y compris pour les femmes ;

R1.2 – Les acteurs de la recherche et de l’innovation sont accompagnés pour mieux contribuer au développement de l’économie bleue et un programme national de recherche et développement est initié en matière de biotechnologies marines, de techniques de pêche adaptées et d'accompagnement à la création d’entreprises innovantes ;

R1.3 – La planification intégrée des espaces maritimes et littoraux est mise en œuvre dans les sites pilotes avec une gouvernance et des outils dédiés ;

R1.4 – Une offre de formation répondant aux besoins de l’économie bleue est mise en place au profit des acteurs publics et privés de la pêche et de l’aquaculture.

OS2 – Les revenus et les conditions de travail des pêcheurs artisans sont améliorés :

R2.1 – Les structures professionnelles sont renforcées ;

R2.2 – La création de valeur ajoutée est accrue et tracée dans le secteur de la pêche ;

R2.3 – Les petits métiers de la pêche algérienne sont suivis, accompagnés et encadrés conformément à la déclaration ministérielle relative au plan d’action pour la pêche artisanale en Méditerranée et en Mer Noire.

OS3 – L’Algérie dispose des capacités opérationnelles pour assurer le suivi, le contrôle et la gestion de la pêche sur l’ensemble de son territoire en répondant aux définitions et exigences d’encadrement et de rapportage auprès des instances régionales de régulation (CGPM, CICTA).

R3.1 – L’administration dispose d'un système d'information halieutique (SIH) performant, ainsi que de capacités techniques et d'un cadre juridique adapté pour gérer les stocks halieutiques avec l’implication des professionnels pour un suivi effectif et partagé des captures et de la production ;

R3.2 – Dans les zones pilotes, les activités de la pêche sont suivies, contrôlées et surveillées sur des zones réglementées dans une perspective d’extension ultérieure de ces dispositifs à l’ensemble des espaces maritimes algériens ;

R.3.3 – Les capacités de contrôle, de surveillance des activités, dont celles de lutte contre la pêche INN (illicite, non déclarée et non réglementée) sont renforcées et testées en premier lieu dans les nouvelles ZPR.

Lieu de mise en œuvre

Le programme se déroulera en Algérie, dans les 14 wilayas côtières. Trois bureaux régionaux seront ouverts à l’est (Jijel ou Skikda), au centre (Boumerdès) et à l'ouest (Oran ou Tlemcen ou Beni Saf). Des thématiques prioritaires seront identifiées et mises en œuvre sur des « zones pilotes » regroupant une à plusieurs wilayas côtières. Par ailleurs, des actions ponctuelles pourront également être mises en œuvre en dehors de ces zones pilotes en fonction des besoins identifiés.

L’équipe

L’équipe de pilotage et coordination, basée à Alger, sera en charge du pilotage des activités déléguées à Expertise France (i) définition et mise en œuvre de la stratégie d’intervention à l’échelle nationale et régionale (ii) pilotage des trois équipes régionales (iii) mise en œuvre de la stratégie de communication et visibilité, et du système de suivi-évaluation (iv) gestion administrative et financière du projet.

Cette équipe sera composée d’un chef de projet, d’un.e chef.fe de projet adjoint.e également expert.e référent.e « Economie Bleue », d’un.e chargé.e de mission S&E, d’un.e chargé.e de mission  en communication, d’un.e assistant.e administratif, d’un.e responsable administratif et financier, d’un.e comptable, d’un.e responsable en passation de marchés, d’un.e acheteur.euse, d’un.e logisticien.ne et d’expert.es techniques long terme référent.e.s. Ces expert.e.s référent.e.s accompagneront le chef d’équipe et les équipes régionales dans la définition et la mise en œuvre des activités du projet. Ils.elles couvriront notamment les thématiques suivantes : Economie bleue, Recherche et formation universitaire, Secteur Pêche et aquaculture, Protection sociale, Surveillance des Pêches.

Les équipes régionales seront installées dans des bureaux projet dans les zones pilotes identifiées. Elles seront en charge (i) du pilotage et de la mise en œuvre des activités à l’échelle régionale (ii) de la concertation avec les partenaires de mise en œuvre à l’échelle régionale (iii) de la supervision des expert.e.s court termes et des prestataires de services mobilisés. Les équipes régionales sont composées d’un.e responsable de bureaux, d’un.e animateur.trice terrain, d’un.e assistant.e administratif et financier, d’un.e chauffeur ainsi que des expert.e.s long terme et court terme. L’équipe sera également appuyée par un.e Chargé.e de projet basé.e au siège d’Expertise France à Paris. Des échanges hebdomadaires auront lieux entre le siège et le bureau à Alger.

Profil souhaité

L’expert.e « Surveillance des pêches » devra répondre au profil suivant :

  • BAC+5 ou équivalent dans les affaires maritimes, le droit des activités maritimes et portuaires, action de l’état en mer ou autres domaines pertinents au regard de la thématique 
  • Très bonne connaissance de l’économie maritime et du secteur de la pêche – règlementation, politiques publiques, pêche durable - et de ses acteurs à l’international
  • Capacité à travailler en équipe et sens de la diplomatie
  • Capacité d’adaptation, flexibilité et excellent leadership ;
  • Excellente connaissance du cycle projet et des outils de pilotage
  • Maîtrise des outils bureautiques (Excel Avancé, Word, PowerPoint, etc.)
  • Excellentes capacités de communication à l’écrit et à l’oral 
  • Qualités analytiques et esprit de synthèse 
  • Esprit d’initiative, sens des responsabilités et grande rigueur.

Expériences professionnelles

L’expert.e référent.e « Pêche et aquaculture » devra justifier de :

  • Au moins 15 ans d'expérience professionnelle dans la sécurité maritime (marine, garde-côtes, affaires maritimes, etc.)
  • Au moins 10 ans d’expérience en matière de surveillance des pêches et lutte contre la pêche illicite avec de larges compétences interculturelles dans le contexte de la mise en œuvre de projets internationaux
  • Expérience en matière de gestion de l'information maritime notamment VMS/AIS 
  • Expérience dans la mise en place d’outils de suivi, surveillance et contrôle des pêches 
  • Expérience avérée en matière de renforcement des capacités et de réformes administratives dans le domaine de la surveillance des pêches 
  • Expérience dans la coordination des missions de surveillance et de contrôle à terre et en mer 
  • Bonne compréhension de la Commission européenne et de la politique de l'UE. Une expérience dans le domaine des projets financés par l'UE serait un atout
  • La capacité à communiquer efficacement avec des fonctionnaires de haut niveau est primordiale
  • Expérience dans un pays Méditerranéen/en Algérie est un atout
  • Expérience spécifique sur les questions de genre est un atout

Informations complémentaires

Lieux de la mission : à distance avec déplacements à Alger et wilayas côtières.

Documents à fournir à l’appui de la candidature

  • Un CV
  • Une offre technique
  • Références

Projet en phase de développement.

Début du projet prévu pour début décembre 2021

Type de contrat : CDDU

Date limite de candidature : 29/10/2021 15:22

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.