Postuler

Réf.
2024/VCDMEEF/11360

Type d'offre
Poste terrain

Type de contrat
Stage

Date limite de candidature
14/07/2024 16:16

Contrat
Salarié

Durée
18 mois

Description de la mission

Sous la responsabilité managériale de la cheffe de projet et de la responsable du pôle  entrepreneuriat/secteur financier de l’Agence de Cotonou, vous assurez le suivi opérationnel des projets entrepreneuriat/secteur financier au Bénin :

 

§     Suivre les projets en exécution en lien avec les départements technique (SYF et FIN), juridique et conformité du siège et de la direction régionale ainsi qu’avec les partenaires et maîtrises d'ouvrage locales ;

§     Vérifier la conformité de l’exécution de programmes/projets aux exigences de l’AFD et engagements des conventions de financement ;

§     Mettre en œuvre les décaissements, suivre les passations de marché, les audits techniques et financiers des dépenses ;

§     Organiser et accompagner les missions d’identification, de supervision et de suivi des projets ; préparer et organiser des réunions de suivi des projets ;

§     Formaliser et archiver la documentation de projets.

§     Participer à la prospection, l’instruction et le suivi des nouveaux projets du secteur financier (CDCB, banques etc) et entrepreneuriat ;

§     Contribuer au reporting technique et financier auprès de l’UE, selon les procédures en vigueur et réaliser le reporting interne à Expertise France

§     Contribuer et participer aux rencontres avec les autorités nationales, les prestataires et les autres partenaires techniques et financiers;

§     Contribuer à l’organisation des évènements et de la communication opérationnelle et institutionnelle sur ces projets ;

§     S’assurer de la bonne intégration de la thématique Genre dans les projets

§     Prendre part à la veille et aux dialogues sectoriels avec les autorités locales, les autres bailleurs de fonds, les ONG et entreprises du secteur ;

§     Assurer le rôle de point focal entrepreneuriat au sein de l’Agence.

 

Et toute autre tâche requise par Expertise France dans le cadre de ce projet.

Description du projet ou contexte

L’initiative Choose Africa regroupe, sous une marque ombrelle, l’ensemble des outils de financement, d’accompagnement et de promotion de l’environnement des affaires qui sont mis en œuvre par les équipes du Groupe AFD dédiés au soutien des start-up, TPE et PME en Afrique.

 

La première phase de Choose Africa couvrant la période 2018-2022, visait à soutenir les start-ups, TPE et PME en Afrique, conformément à l’engagement pris à Ouagadougou par le Président de la République française, Emmanuel Macron. Portée principalement par Proparco, elle a permis d’accompagner l’entrepreneuriat en Afrique en y consacrant 3,5 milliards d’euros au financement et à l’accompagnement de 40 000 start-up, TPE et PME et 8700 entreprises bénéficiaires d’assistance technique sur le continent africain. D’une manière concrète, la 1ère phase de l’initiative visait également à informer et orienter les entreprises et acteurs publics des pays concernés vers les solutions et partenaires du Groupe AFD (tels que les institutions financières, les fonds d’investissement ou les incubateurs, mais aussi les régulateurs, superviseurs des systèmes financiers et acteurs des réformes de politiques publiques en faveur des start-ups et TPME) et ainsi valoriser l’action de la France en la matière et ses impacts sur le continent.

 

Choose Africa 2

 

Une nouvelle orientation est conduite par l’Équipe France et adressera trois cibles :  

Ä  Volet 1 : Un dispositif « entrepreneuriat », porté par le groupe AFD et Bpifrance, et dédié à la création ou au renforcement d’institutions publiques ayant pour mandat de soutenir l’entrepreneuriat local dans plusieurs pays africains, pour pallier le déficit de financement de l’entrepreneuriat par le marché financier privé, déjà financé par Proparco 

Ä  Volet 2 : Un soutien au secteur privé sur l’ensemble du continent africain, selon les axes de la stratégie de Proparco, filiale du groupe AFD, adoptée en 2022

Ä  Volet 3 : Un accompagnement des entreprises françaises et des entrepreneurs issus des diasporas souhaitant développer leurs activités en Afrique.

 

Le volet 1 porte sur des projets qui s’inscrivent dans des contextes de pays spécifiques et à des degrés de maturité différents. Il apparait nécessaire de pouvoir structurer une facilité d’assistance technique mobilisable à court terme pour pouvoir faciliter l’instruction et le déploiement de Choose Africa 2 dans les pays cibles.

 

La finalité du projet est de favoriser l’émergence d’un écosystème entrepreneurial dynamique en proposant une offre d’accompagnement technique et de financement aux États et institutions publiques contribuant au renforcement des politiques publiques d’appui à l’entrepreneuriat propices au développement économique durable et inclusif.

 

Choose Africa 2 se déploie dans un premier temps sur 4 pays prioritaires : le Sénégal, La Côte d’Ivoire, le Togo et le Bénin.

 

Volet Bénin :

 

En janvier 2020, le Bénin a voté la Loi pour la Promotion et le Développement des MPME, avec pour objectif de (i) créer un cadre juridique, institutionnel et financier propice au développement de l'entrepreneuriat au Bénin et (ii) d’établir un régime spécifique des aides de l'État et des collectivités territoriales en faveur des entreprises pour tenir compte de leur spécificité et de leur vulnérabilité face à la concurrence régionale et internationale. Dans la continuité de cette Loi et dans le cadre du pilier 2 « Poursuivre la transformation structurelle de l’économie » du Plan d’Actions du Gouvernement 2021 – 2026 (PAG 2), le gouvernement accorde une place particulière au développement et à la promotion des MPME en tant qu’axe stratégique pour densifier le tissu économique du pays et maintenir la dynamique de croissance afin de continuer à relever le défi de formalisation de l’économie et de création d’emplois décents. Cette volonté s’est matérialisée, entre autres, par une réforme phare visant à instaurer un Guichet Unique de promotion et de développement des MPME et MPMI (micro, petites et moyennes industries) au Bénin.

 

À la suite du Conseil des Ministres du 23 mars 2022, le gouvernement a acté la création de l’Agence de Développement des Petites et Moyennes Entreprises (ADPME) en tant que guichet unique et a, par la même occasion, dissout toutes les autres structures publiques d’appui à l’entrepreneuriat. L’ADPME a pour vocation de fédérer et de mettre en cohérence l’ensemble des interventions publiques en appui aux MPME avec une offre intégrée d’accompagnement, d’orientation et de financement des MPME. Placée sous la tutelle du Ministère des Petites et Moyennes Entreprises et de la Promotion de l’Emploi (MPMEPE), l’ADPME est plus spécifiquement chargée de :

§  Accueillir, informer et orienter les MPME vers les dispositifs d’appuis existants ;

§  Instruire et agréer au régime des MPME ;

§  Appuyer la compétitivité des MPME au niveau local, sous régional et international ;

§  Identifier et appuyer la mise à niveau des MPME ;

§  Identifier et accompagner les entreprises stratégiques et/ou à fort potentiel de croissance ;

§  Faciliter l’accès des MPME aux financements et aux marchés ;

§  Promouvoir des produits financiers innovants et adaptés aux besoins des MPME ;

§  Coordonner et mettre en cohérence les interventions en faveur des MPME béninoises ;

 

À la suite de sa création, l’ADPME entre dans sa phase d’opérationnalisation. À cet effet, elle met en œuvre le Projet d’Appui à l’Entrepreneuriat au Bénin (PAEB), qui est le projet à travers lequel le gouvernement du Bénin souhaite opérationnaliser le guichet unique et déployer son offre de services aux MPME.

 

Financé par l’AFD et l’UE, le projet vise à contribuer à la rationalisation et au renforcement qualitatif de l’offre de services d’accompagnement technique et financier des MPME ainsi qu’à la création d’un environnement institutionnel plus propice au développement d’un entrepreneuriat de croissance et générateur de valeur ajoutée locale. Il s’articule autour de trois composantes :

§  Composante 1 : Renforcement des capacités de l’écosystème public et privé de l’entrepreneuriat au Bénin : cette composante vise notamment l’opérationnalisation du guichet unique, le renforcement des capacités des acteurs publics et de l’écosystème privé ainsi que le suivi et la coordination globale du PAEB par l’ADPME.

§  Composante 2 : Densification du tissu économique local par un accompagnement technique et financier des primo-entrepreneurs, avec un objectif de 40 % de primo-entrepreneurs femmes.

§  Composante 3 : Renforcement de la compétitivité des PME à fort potentiel de croissance et dans les secteurs stratégiques de l’économie béninoise, avec un objectif de 40 % de PME gérées par des femmes.

 

Au Bénin, la phase 2 devra poursuivre et renforcer l’impact du PAEB 1 en renforçant les capacités de l’écosystème institutionnel en faveur de l’entrepreneuriat, et l’offre de services financiers et non-financiers à destination des MPME. Dans le cadre de cette nouvelle phase, la mobilisation des acteurs du système financier (Caisse des Dépôts et Consignations du Bénin, banques, institutions de microfinance, fonds de garantie, fonds d’investissement etc…) constituera un point clef pour améliorer l’accès au financement des TPE et PME.

 

Un·e VIA sera recruté sur les projets entrepreneuriat/secteur financier au sein de l’agence AFD de Cotonou. Il/elle travaillera en binôme avec la cheffe de projet et la responsable de pôle de l’agence AFD à Cotonou sur l’instruction, la mise en œuvre et le suivi des projets entrepreneuriat/secteur financier au Bénin.

Profil souhaité

1. Compétences recherchées

De formation supérieure universitaire ou diplômé.e d'une grande école, vous avez acquis une spécialisation sur le secteur financier et/ou l’entrepreneuriat.

Vous avez eu l’occasion de mettre en pratique ces compétences dans le cadre de premières expériences, en France ou à l’international, idéalement dans un pays en développement ou émergent. Une expérience dans la gestion de projets, ou de programmes de développement complexes financés par des bailleurs de fonds internationaux, serait appréciée. Vous êtes particulièrement motivé.e par les problématiques de l’aide au développement.

 

2. Qualités humaines / relationnelles

Dôté.e d’un très bon relationnel, vous appréciez le travail en équipe et disposez d’excellentes capacités rédactionnelles, d’analyse et de synthèse. Vous faites également preuve de rigueur, d’organisation et êtes proactif.ve Vous appréciez la polyvalence et avez une bonne capacité d’adaptation à un contexte culturel différent. Ce poste nécessite une forte disponibilité et vous permettra de développer votre capacité à gérer les priorités ainsi que votre résilience face aux difficultés rencontrées.

 

3. Niveau d’étude / diplôme

Vous êtes titulaire d’un diplôme de niveau Bac + 5 / Master 2 obtenu au sein d’une école de commerce, d’une école d’ingénieur, d’une université ou d’un IEP notamment

Informations complémentaires

Pour postuler, merci de vous rendre sur Civiweb.
Aucune candidature reçue par ce biais ne sera traitée ni retenue.

Date limite de candidature : 14/07/2024 16:16

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.