Postuler

Réf.
2024/TPLPDE/11194

Type d'offre
Experts

Type de contrat
CDDU

Domaines d'expertises
Mobilisation des ressources, gestion et redevabilité publiques ; Gouvernance économique et financière

Date limite de candidature
30/06/2024 13:49

Contrat
Salarié

Durée
12 mois

Description de la mission

Résumé du poste: 

Expertise France recrute un Expert en Dette Publique pour le poste de Chef de Projet Technique, spécialisé en gestion de projet et avec une vaste expérience en dette publique et finance verte, pour une mission de 12 mois dans le cadre d’un projet de soutien à la mise en œuvre des réformes de la gestion des finances publiques au Kenya. La personne sélectionnée soutiendra également, en étroite collaboration avec le Coordinateur National basé au Trésor National Kenyan et le siège d'Expertise France à Paris, la direction opérationnelle et la coordination de toutes les activités, la communication et autres activités transversales nécessaires au projet concernant l'administration bénéficiaire, l'AFD et les partenaires techniques en France.

DESCRIPTION DE LA MISSION:

Le Chef de Projet Technique sera basé(e) à Nairobi pour une durée de 12 mois. Il/elle fera partie de l'équipe de projet et sera sous la supervision du Chef de projet d'Expertise France. Le rôle du Chef de Projet Technique sera à la fois de fournir son expertise au développement et à la mise en œuvre des composantes du projet (i) et de diriger la coordination opérationnelle de l'ensemble du projet (ii).

(i) Expertise – 70 %

Le projet met un accent significatif sur le soutien quotidien aux bénéficiaires, en faisant l'une des activités les plus critiques. L'expert nommé sera très expérimenté en gestion de la dette et possédera une solide compréhension de la finance verte. Son rôle consistera à offrir une expertise précieuse et des conseils pratiques au PDMO sur les questions de gestion de la dette, et à d'autres parties prenantes (y compris le CF&GEU) sur les questions liées à l'accès à la finance verte et à la mise en œuvre des pratiques de budgétisation verte.

De plus, l'expert travaillera en étroite collaboration avec des experts seniors des institutions publiques françaises et du secteur privé international. Cette approche collaborative vise à tirer parti de perspectives diversifiées et à assurer un échange de connaissances efficace pour atteindre les objectifs du projet.

L'expert s'occupera donc des activités suivantes :

Gestion de la Dette Publique

Le rôle de l'expert consistera à faciliter l'exécution des activités de gestion de la dette et à identifier tous besoins supplémentaires en expertise à court terme pour chaque tâche, selon les besoins.

Étant issu de l'administration publique française, l'Expert apportera des contributions précieuses au PDMO en soutenant les équipes dans leurs opérations et en dispensant des formations spécialisées adaptées aux besoins spécifiques du Bureau.

En particulier, l'expert sera chargé de :

  • TA pour soutenir l'organisation et la gouvernance du PDMO afin d'atteindre l'autonomie institutionnelle. Cette activité implique de fournir un soutien pour :

    • La réforme légale et institutionnelle en conformité avec les normes légales (Loi sur la GFP) ainsi que d'autres normes internationales pertinentes.
  • Identification des besoins en renforcement des capacités du PDMO, en particulier en matière de gestion des risques financiers et opérationnels. Cette activité vise à évaluer les besoins pour améliorer les capacités du PDMO dans ces domaines. Ensuite, un plan de renforcement des capacités sera formulé et la préparation et la supervision des supports de formation seront réalisées pour répondre efficacement à ces besoins.

  • TA visant à améliorer la transparence de la dette publique, avec un accent particulier sur l'information des investisseurs :

    • Formuler une stratégie de communication complète pour communiquer efficacement les informations liées à la dette publique.
    • Fournir un soutien pour développer et faciliter l'accès aux données publiques relatives à la dette.
  • TA pour établir une stratégie de dette publique durable :

    • Assister à la réforme du marché de la dette intérieure.
    • Fournir un soutien pour mener des négociations de la dette publique avec les investisseurs.

Finance Verte

  • Renforcer le cadre juridique et institutionnel du CF&GEU, à la fois au sein du Trésor National et au niveau intersectoriel.

    • Soutenir le CF&GEU pour examiner les capacités opérationnelles
    • Améliorer la collaboration du CF&GEU au sein du Trésor National et au-delà
  • Conseiller le gouvernement dans la structuration et l'émission d'obligations vertes, sociales, durables ou liées à la durabilité (GSSS) :

    • Fournir des conseils d'expert sur la création et la mise en œuvre d'un cadre d'obligations GSSS.
    • Offrir un soutien pour analyser l'éligibilité des projets au financement vert.
  • Soutenir le développement d'un cadre opérationnel pour la budgétisation verte :

    • Réaliser un audit fonctionnel complet pour identifier les besoins spécifiques en renforcement des capacités.
    • Fournir un soutien pour adopter un cadre méthodologique pour le développement des budgets verts.
    • Offrir des conseils méthodologiques tout au long du processus de création d'un budget vert.

Tout au long de la mission, l'expert priorisera le transfert maximal des compétences au PDMO et au CF&GEU, ainsi qu'aux autres parties prenantes pertinentes. Cela sera réalisé en favorisant des relations formelles et informelles et en organisant des sessions de formation, garantissant un impact durable et pérenne sur leurs capacités.

(ii) Coordination du Projet – 30 %

Il/elle aura la responsabilité de coordonner l'ensemble de la mise en œuvre du projet. En tant que représentant d'Expertise France, le Chef de Projet Technique prendra l'initiative d'identifier les besoins en assistance technique (TA) nécessaires, en tirant parti de sa connaissance du fonctionnement de l'administration kenyane et de son expertise en gestion de la dette et en finance verte. Soutenu par le Coordinateur de Projet Local et le Chef de Projet du siège, le Chef de Projet Technique participera activement ou supervisera diverses tâches, y compris :

  • Préparer et soutenir la mise en œuvre des missions sur le terrain, en veillant à des agendas bien structurés et suivis pour chaque mission.
  • Organiser et préparer les visites d'étude.
  • Assister à maintenir le contrôle de la qualité des livrables du projet.
  • Superviser la mise en œuvre quotidienne des activités du projet, y compris les initiatives de visibilité et de communication.
  • Participer aux activités de communication avec les donateurs.

En tant que figure centrale de la coordination du projet, le Chef de Projet Technique jouera un rôle crucial pour assurer le succès du projet en gérant et en soutenant efficacement les divers aspects de sa mise en œuvre. Le Chef de Projet Technique nommé sera responsable de fournir un leadership et une coordination efficaces de l'assistance technique pour garantir la réalisation des objectifs du projet dans les délais contractuels. Cela sera accompli en respectant étroitement les termes de référence, le budget global du projet et le calendrier de travail approuvé, convenu par toutes les parties prenantes. Soutenu par les experts locaux, le Chef de Projet Technique jouera un rôle crucial dans le suivi et la supervision du projet. Il/elle sera responsable de rendre compte régulièrement de l'avancement des activités et de mettre à jour le programme de travail en cours. Cette tâche sera réalisée en étroite collaboration avec les Experts Locaux et le Chef de Projet au siège, assurant une communication et une harmonisation fluides entre toutes les parties impliquées dans le projet. En maintenant une coordination et une communication efficaces, le succès du projet sera optimisé et les résultats souhaités seront atteints dans les délais définis.

Description du projet ou contexte

Le Trésor National Kenyan a lancé plusieurs initiatives de Réforme de la Gestion des Finances Publiques (GFP) dans le cadre de la Loi sur la GFP et de la stratégie PFMR 2018-2023. La stratégie de Réformes de la Gestion des Finances Publiques (PFMR) vise à construire une vision pour « Un système de gestion des finances publiques efficace, efficient et équitable pour la transparence, la responsabilité et l'amélioration de la prestation des services pour les Kényans ». La stratégie PFMR actuelle comporte huit domaines prioritaires définissant les réformes clés de la GFP :

  1. Un espace budgétaire durable et prévisible pour exécuter les programmes gouvernementaux ;
  2. Dépenses stratégiques et transparentes pour les investissements publics et la prestation de services conformément aux engagements politiques nationaux et de comté ;
  3. Liquidités fiables pour la prestation de services et les investissements publics ;
  4. Rapport qualité-prix dans les marchés publics et la gestion des contrats ;
  5. Rapport qualité-prix, performance et responsabilité dans le recrutement pour la prestation de services ;
  6. Les institutions éducatives, les établissements de santé et autres services gèrent efficacement les ressources publiques ;
  7. Gestion financière disciplinée et rapports précis ;
  8. Responsabilité assurée par l'audit, la surveillance et le suivi.

Jusqu'en 2023, l'AFD a soutenu la mise en œuvre de la stratégie PFMR, avec un soutien budgétaire sectoriel - le Programme GESDEK - cofinancé avec la Banque Mondiale, utilisant l'outil « Programme pour résultats ». Le soutien de l'AFD a été financé par deux moyens :

  • Un prêt à taux réduit sous forme de soutien budgétaire sectoriel (SBS) de 30 millions d'euros.
  • Une subvention sous forme de soutien technique (TA) de 1,5 million d'euros, gérée par Expertise France, l'agence publique française pour l'assistance technique internationale.

En 2024, l'AFD a renouvelé son soutien à la stratégie PFMR kenyane par un soutien technique supplémentaire (TA) de 1,2 million d'euros.

Le soutien technique vise également à promouvoir les partenariats entre les institutions kenyanes et leurs homologues français - « programme d'échange par les pairs ». Le TA est financé par le Fonds pour l'Expertise Technique et les Transferts d'Expérience (FEXTE), exclusivement dédié aux programmes de coopération technique et aux études de préparation de projets dans les pays en développement. Ce second programme d'échange par les pairs, opéré par Expertise France, vise à fournir une expertise française de haut niveau pour renforcer la mise en œuvre des réformes de la GFP, notamment sur la gestion de la dette et la finance verte.

Les principaux bénéficiaires du soutien technique au sein du Trésor National sont le Bureau de Gestion de la Dette Publique (PDMO) et l'Unité de Finance Climatique et d'Économie Verte (CF&GEU). Le soutien technique se concentre sur trois composantes :

  • Composante 1 : Renforcement et modernisation de la gestion de la dette publique
  • Composante 2 : Soutien à la transition verte des finances publiques
  • Composante 3 : Assurer la coordination des donateurs sur la gestion des finances publiques

Le soutien technique sera mis en œuvre par une équipe de projet composée de :

  • Un Chargé de projet basé au siège d'Expertise France à Paris ;
  • Un Chef de Projet Technique basé à la Direction du PDMO, à Nairobi ;
  • Un Chargé de mission de l'agence de l'AFD à Nairobi.

Profil souhaité

COMPÉTENCES ET QUALIFICATIONS :

  • Diplôme universitaire de troisième cycle dans un domaine pertinent pour la mission : Administration publique, Finance, gestion de projet, économie ou tout autre domaine pertinent ;
  • Excellente connaissance générale et compréhension de l'administration publique, en particulier des institutions financières publiques ;
  • Excellentes compétences organisationnelles, communicationnelles, interpersonnelles et de sensibilité culturelle et capacité à l'administration publique, en particulier des institutions financières publiques ;
  • Capacité à travailler dans un environnement multiculturel et à s'adapter aux systèmes et institutions étrangers ;
  • Capacité à travailler en équipe ;
  • Excellentes compétences en rédaction de rapports ;
  • Bonne maîtrise des applications informatiques et des technologies de l'information (telles que Word, PowerPoint, Excel, navigateurs Internet) ;
  • Bonne connaissance de Bloomberg serait un atout;
  • Maîtrise de l'anglais, maîtrise du français serait un atout.

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE :

  • Minimum de 7 ans d'expérience en gestion des finances publiques (GFP) au sein d'une administration publique.
  • Au moins 5 ans d'expérience professionnelle en gestion de la dette.
  • Une solide compréhension des instruments de finance verte et de leurs aspects.
  • Une expérience préalable dans des missions similaires serait un atout.
  • Expérience avérée de travail dans un environnement multiculturel, en particulier en Afrique subsaharienne.
  • Expérience de travail sur des projets de coopération, notamment de coordination, supervision et mise en œuvre de programmes d'assistance technique avec les autorités publiques, en particulier au niveau du gouvernement national (une telle expérience serait appréciée).
  • Une expérience préalable au sein de l'administration kenyane serait considérée comme un atout.

Informations complémentaires

Seuls les candidats présélectionnés seront invités à un entretien.

Les conditions financières seront négociées avec le candidat sélectionné.

Date limite de candidature : 30/06/2024 13:49

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.