Postuler

Réf.
2024/EAAIEAEDPDE/10787

Type d'offre
Experts

Type de contrat
CDDU

Domaines d'expertises
Facilitation des affaires et intégration économique régionale ; Gouvernance économique et financière

Date limite de candidature
27/03/2024 23:53

Contrat
Salarié

Durée
24 mois (renouvelable sous conditions)

Description de la mission

Avec la confirmation de plusieurs nouveaux projets en 2024, l’équipe Institutions et écosystèmes est appelée à se développer, et souhaiterait bénéficier d'experts techniques seniors, relevant du chef de la Division de compétitivité des entreprises et des institutions (DECI/IE) : 

 

Après 3 mois d’intégration au sein du CCI à Genève (Suisse) avec des déplacements en Afrique, l’Expert technique international (ETI) serait basé à Nairobi (Kenya) pour une couverture de la zone Kenya-Ouganda-Rwanda-Burundi-Tanzanie-Soudan du Sud et sera chargé de Performance organisationnelle, coordination des programmes et des parties prenantes. L'expert technique sera intégré dans un bureau de projet de l’ITC en Afrique. L'expert technique répondra aux besoins de projets pluriannuels spécifiques en Afrique afin d'apporter des réseaux, des perspectives et des connaissances locales aux activités de projet qui impliquent le renforcement des OAE. Il travaillera en partenariat avec des experts basés à Genève et locaux pour développer des activités et des projets à l'appui des partenaires des organismes d'appui aux entreprises (OAE), ainsi qu'un encadrement continu des dirigeants des OAE. Parallèlement à ce travail technique, il jouera également un rôle essentiel au sein du bureau pour intégrer, coordonner et adapter les activités du projet avec les OAE, et pour faire remonter tout problème au chef de la DECI/Section. La gestion continue des relations avec les principales organisations de soutien aux entreprises, les parties prenantes gouvernementales concernées, d'autres experts locaux des Nations Unies et les délégations de l'UE concernées (en coordination avec l'équipe de projet locale) fera également partie de la mission.

 

Principales tâches et résultats attendus :

Pour ce rôle, l’expertise technique supplémentaire devra :

 

  1. Renforcer l'effet multiplicateur de dizaines d'OAE, ce qui pourrait avoir un impact sur des milliers d'entreprises, leurs employés et leurs collectivités.
  2. Soutenir l'intégration par les OAE de pratiques commerciales responsables, y compris l'inclusion, la durabilité, les conditions de travail équitables et la sensibilité aux conflits.
  3. Soutenir l'intégration du travail avec les OAE dans la conception des projets, à l'appui du développement des systèmes de marché et du changement systémique
  4. Apportez de l'innovation, de nouvelles perspectives et un leadership éclairé supplémentaire à l'équipe.
  5. Soutenir la mise en œuvre de plusieurs nouveaux projets financés par l'UE au cours des 4 prochaines années
  6. Apporter des connaissances et des réseaux à l'appui des ambitions françaises et européennes dans le cadre du Global Gateway et de Team Europe
  7. Offrir des opportunités d'accroissement du commerce bilatéral et des investissements avec la France
  8. Construire des réseaux et interagir avec un écosystème d'organisations de soutien aux entreprises en Afrique (en particulier l'Afrique francophone)

Description du projet ou contexte

Descriptif du projet :

Le Centre du Commerce International (CCI) est une agence conjointe de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et de la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED) pour aider les pays en développement à développer leurs capacités commerciales.

 

Pour garantir un impact à grande échelle, le CCI exploite le pouvoir multiplicateur des réseaux et organismes d’appui aux entreprises (OAE). Une des missions de l’organisation vise à renforcer les capacités et améliorer les liens entre les OAE (agences de promotion du commerce, organismes de promotion des investissements, chambres de commerce, associations sectorielles, organismes de soutien à l'entrepreneuriat, associations d'entreprises féminines, etc.) ainsi que l'écosystème dans lesquels ils opèrent. Les OAE sont soutenues : i) pour développer leurs connaissances techniques, afin de résoudre les contraintes auxquelles sont confrontées les micros, petites et moyennes entreprises (MPME) ; ii) pour bénéficier d'un renforcement organisationnel, afin de s'assurer que les interventions sont démultipliées au-delà des MPME bénéficiaires du projet, et que des solutions ou missions soient intégrées dans les services des OAE pour un impact durable.

L'équipe technique du CCI spécialisée dans ce travail avec les OAE est l'équipe Institutions et écosystèmes, au sein de la Division de la compétitivité des entreprises et des institutions (DECI/IE). Il s'agit d'un domaine d'expertise unique au sein du système des Nations Unies et d'un domaine de service essentiel pour la stratégie du CCI. La section bénéficie de méthodologies d'évaluation sophistiquées, d'un ensemble complet d'outils de renforcement des capacités organisationnelles et d'une équipe d'experts techniques motivés et expérimentés.

La plateforme du CCI fournit plus d'informations.

 

Descriptif de la structure d’accueil :

Comme en atteste son rapport d’activité 2022, le CCI, agence conjointe de l’OMC et de la CNUCED, entièrement dédiée au développement des MPME par le biais du commerce, a œuvré en 2022 auprès de 27 000 MPME dont 10 000 dirigées par des femmes, de 520 000 entrepreneurs, et a réalisé 4200 jours de formation. Le CCI a par ailleurs contribué à l’élaboration de 58 politiques, stratégies et réglementations nationales et régionales liées au commerce, en faveur de la compétitivité des MPME. Le CCI est intervenu auprès de 144 pays en développement (PED) et économies en transition en particulier pays les moins avancés (PMA), pays en développement sans littoral (PDSL), petites économies vulnérables (PEV), et petits états insulaires en développement (PIED). Conformément à son plan stratégique 2022-2025, son action a été particulièrement dirigée vers les femmes, les jeunes et les personnes en situation de vulnérabilité et ses domaines d’intervention ont été reconduits à savoir : i) les chaines de valeur durables et résilientes ; ii) le commerce inclusif ; iii) le commerce vert ; iv) le commerce numérique ; v) l’intégration régionale et la coopération sud-sud.

Profil souhaité

Qualifications :

  • Diplôme universitaire de niveau Master en droit, administrations publiques, relations internationales ou dans une discipline apparentée.
  • Maitrise du français et de l’anglais indispensable.

 Expérience professionnelle :

  • Un minimum de cinq à dix années d'expérience pertinente en gestion de projets, en administration publique, au sein d’une organisation internationale ou dans un domaine connexe.
  • Expérience souhaitée en commerce international et/ou en développement des affaires.
  • Expérience ou connaissances approfondies du contexte, de la culture et du travail en Afrique.

Informations complémentaires

Pays de la mission : Le poste sera très probablement basé à Nairobi (Kenya) avec une couverture de la zone Kenya, Ouganda, Rwanda et Burundi, Tanzanie et Soudan du Sud.

 

Type de contrat: contrat de travail de droit privé (les agents publics seront détachés auprès d'Expertise France pour la durée de la mission).

Rémunération établie selon la politique de rémunération d'Expertise France: salaire de base + le cas échéant forfait famille + prime de technicité et d'expatriation + prise en charge des frais de logement* et, le cas échéant, de gardiennage* + prise en charge des frais de scolarité* pour les enfants de moins de 21 ans accompagnant l'expert dans le pays de résidence + billets d'avion aller-retour adresse contractuelle - lieu de résidence, soit 1 aller initial, 1 aller-retour intermédiaire, 1 retour final + prise en charge des déménagements* et de visa* + Couverture sociale (CFE, mutuelle, prévoyance).

(Les éléments signalés par une * correspondent à des frais remboursés à l'expert sur justificatifs, dans la limite du budget alloué par Expertise France).

NB: Les candidat(e)s intéressé(e)s par cette opportunité sont invité(s) soumettre leur dossier dans les meilleurs délais, Expertise France se réservant la possibilité de procéder à la présélection avant cette date. 

Documents à fournir :

CV et lettre de motivation.

Date limite de candidature : 27/03/2024 23:53

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.