Postuler

Réf.
2024/CTSB/10624

Type d'offre
Experts

Type de contrat
CDDU

Domaines d'expertises
Climat et Agriculture ; Climat et territoires ; Climat et Energie ; Développement durable

Date limite de candidature
30/04/2024 11:55

Contrat
Salarié

Durée
24 mois (renouvelable 1 fois sous conditions)

Description de la mission

Descriptif de la mission : Le conseiller technique senior a pour objectif de soutenir un ensemble de pays à évaluer ses dépenses positives ou négatives pour la biodiversité. Il développe avec les autorités des outils de financements innovants pour augmenter les financements dédiés et aligner progressivement les dépenses publiques avec des objectifs de biodiversité. Il soutient également les pays dans le développement de leur plan national de financement de la biodiversité. 

Principales tâches et résultats attendues :

  • Contribuer à l'extension des activités de BIOFIN, en particulier le soutien au développement de plans de financement de la biodiversité alignés avec le cadre mondial de Kunming-Montréal. La zone géographique dont l’ETI aura la charge devra être définie selon les besoins du programme BIOFIN mais pourra concerner en particulier les pays francophones ;
  • Participer aux activités de BIOFIN en matière d'alignement des dépenses publiques sur des objectifs de biodiversité, en lien avec les autorités nationales, dont les ministères principalement concernés (ministères économiques et financiers, de l’environnement, de la planification, des forêts et des ressources naturelles, etc.).
  • Contribuer au recensement et à l'évaluation globale des financements actuels et des besoins de financement de la biodiversité, via l’identification des dépenses publiques et privés allouées à la biodiversité dans les pays d’intervention de l’ETI ;
  • Contribuer à la définition de nouveaux outils de financements innovants alliant ressources internationales, nationales et privées, en lien avec les autorités et les acteurs financiers des pays d’intervention (dont secteur bancaire, entreprises, organisations de la société civile) ;
  • Contribuer au dialogue avec les acteurs français impliqués dans le financement de la biodiversité (ministères, opérateurs, entreprises, secteur financier).

Description du projet ou contexte

Descriptif du projet :

Avec l’adoption du cadre mondial pour la biodiversité de Kuming-Montréal en décembre 2022, les Etats Parties ont collectivement pris un certain nombre d’engagements en matière de financement de la biodiversité, dont :

-       L’augmentation des dépenses favorables à la biodiversité de toutes sources confondues à hauteur de 200 milliards de dollars par an ;

-       L’alignement des flux financiers sur les cibles du cadre mondial pour la biodiversité ;

-       L’élimination ou la redirection de l’ensemble des dépenses néfastes pour la biodiversité.

Afin de mettre en œuvre cet objectif au niveau national, les Parties se sont engagées à développer des « plans nationaux de financement de la biodiversité ». Cet exercice, nouveau pour un certain nombre de pays, en particulier les pays en développement, va nécessiter un important travail d’identification des dépenses publiques positives ou négatives pour la biodiversité et de mise en place de nouveaux outils de financement permettant à terme l’alignement des flux financiers avec les objectifs du cadre mondial. Le programme BIOFIN (Biodiversity Finance) du PNUD va jouer un rôle central pour soutenir les pays en développement à mettre en œuvre cet engagement. Un ETI permettrait de soutenir les activités de cette structure qui va connaître une forte extension de ses activités dans les années à venir.

Descriptif de la structure d’accueil :

BIOFIN (Biodiversity Finance) est un programme hébergé par le Programme des Nations unies pour le développement basé à Istanbul. Il a été lancé en 2012 lors de la COP11 de la Convention sur la diversité biologique (CDB) à Hyderabad (Inde) avec le soutien de l’Union européenne. Il s’agit d’un programme de soutien aux pays en développement visant à identifier les financements publics néfastes ou positifs pour la biodiversité. Ce programme aide les pays à développer des outils de financement innovants pour la biodiversité permettant d'augmenter les ressources dédiées et de progressivement aligner leurs dépenses publiques sur des objectifs de biodiversité. Le programme BIOFIN a déjà bénéficié à plus de 42 pays. Plus de 150 solutions de financement ont déjà été développés par BIOFIN, mises en œuvre selon les besoins des pays. Le programme BIOFIN a vu son mandat élargi suite à la COP15. Il a notamment été mandaté, sur financement du Fonds pour l’environnement mondial, pour aider les pays à développer leur plan de financement national sur la biodiversité, afin d’appuyer leur stratégie nationale de biodiversité qui devra être alignée avec le cadre mondial pour la biodiversité de Kunming-Montréal. BIOFIN développe par ailleurs des outils dédiés à mobiliser les financements privés.

-       Autorité directe sous laquelle travaillera l’ETI : Global Manager de BIOFIN

-       Composition (effectif et fonctions) de l’équipe/service au sein duquel travaillera l’ETI : Direction « the nature hub » Unité « Global BIOFIN Team »  – sous la direction du « Global manager » et de son adjoint – BIOFIN compte au total 35 personnes dont 15 sont basés au siège à Istanbul.

Profil souhaité

Expérience professionnelle :

  • Au moins huit ans d’expérience confirmée dans le domaine de l’environnement ou des politiques environnementales ou de développement ;
  • Connaissances techniques en matière de conservation, de restauration et d’utilisation durable de la biodiversité, connaissances en matière de finances publiques ;
  • Connaissances des acteurs internationaux du financement de la biodiversité (banques de développement, fonds verticaux dont fonds pour l’environnement mondial et fonds vert pour le climat, programme des Nations unies pour l’environnement) et des principaux bailleurs (dont Union européenne et Etats-membres, pays du G7).
  • Expérience de travail dans les pays en développement et capacité de compréhension et d’analyse du contexte politique et institutionnel et des enjeux liés aux politiques d’environnement dans ces pays ;
  • Compétences complémentaires ;
    • Connaissances et expériences dans le domaine du développement – capacité à fournir des conseils techniques pour le développement des stratégies nationales et sectorielles des pays récipiendaires.
    • Compétences en matière de dialogue politique – capacité d’anticipation des besoins et des demandes du terrain ; conduite de dialogues politiques avec des représentants de gouvernements et d’organisations non gouvernementales.
    • Solide compréhension des politiques, stratégies, institutions et réglementations environnementales ;
    • Connaissances des acteurs financiers (banques, institutions financières) et des politiques de RSE (responsabilité sociale et environnementale) des entreprises et acteurs privés ;
    • Connaissances en matière de sciences naturelles (science du sol, eau, écosystèmes, conservation, préoccupations agricoles, etc.)
  • Capacité à travailler en équipe et dans un milieu multiculturel et multidisciplinaire ;
    • Capacité de travail en autonomie ;
    • Habilité à se déplacer régulièrement.

Qualifications : 

  • Niveau BAC+5 minimum : Master ou niveau équivalent dans le domaine de la biodiversité, des sciences de l’environnement, du développement, avec, de préférence, une expérience de recherche et de terrain. Un doctorat dans ces domaines serait un plus ;
  • Aptitude à communiquer efficacement (à l’écrit et à l’oral) en anglais ou en français, avec une connaissance pratique de l’autre langue ;
  • Bilingue français-anglais (C1). La maîtrise d’une autre langue (espagnole, portugais) serait un plus mais n’est pas requise.

Informations complémentaires

  •  Type de contrat: contrat de travail de droit privé (les agents publics seront détachés auprès d'Expertise France pour la durée de la mission).
  •  Rémunération établie selon la politique de rémunération d'Expertise France: salaire de base + le cas échéant forfait famille + prime de technicité et d'expatriation + prise en charge des frais de logement* et, le cas échéant, de gardiennage* + prise en charge des frais de scolarité* pour les enfants de moins de 21 ans accompagnant l'expert dans le pays de résidence + billets d'avion aller-retour adresse contractuelle - lieu de résidence, soit 1 aller initial, 1 aller-retour intermédiaire, 1 retour final + prise en charge des déménagements* et de visa* + Couverture sociale (CFE, mutuelle, prévoyance). (Les éléments signalés par une * correspondent à des frais remboursés à l'expert sur justificatifs, dans la limite du budget alloué par Expertise France).

Documents à fournir

  • CV ;
  • Lettre de motivation.

NB: Les candidat(e)s intéressé(e)s par cette opportunité sont invité(s) soumettre leur dossier dans les meilleurs délais, Expertise France se réservant la possibilité de procéder à la présélection avant cette date. 

Date limite de candidature : 30/04/2024 11:55

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.