Postuler

Réf.
2022/ECADHCDEDD/8574

Type d'offre
Experts

Type de contrat
CDDU

Secteurs d'activité
Mobilisation des ressources, gestion et redevabilité publiques ; Menaces globales et criminalité organisée ; Gouvernance économique et financière

Date limite de candidature
31/01/2023 23:59

Contrat
Salarié

Durée
24 mois (renouvelable 1 fois sous conditions)

Description de la mission

L’expert technique international (ETI) douanier aura pour mission de conseiller le haut conseil douanier et le directeur général des douanes libanaises sur les actions à entreprendre en vue de réformer et de moderniser l’organisation de l’administration des douanes pour la mise en œuvre efficace de ses missions. Dans cette perspective, il est envisagé de fournir à l’ETI un bureau d’appoint localisé à l’ambassade de France au Liban pour effectuer sa mission en coordination avec les autres représentants des autorités françaises, comme le Service économique régional (SER), et pour se rendre auprès du haut conseil douanier ou à la direction générale des douanes libanaises.

Principales tâches et résultats attendus : Les tâches de l’ETI douanier s’articulent autour de trois axes de travail principaux :

  1. Préciser le diagnostic effectué par les agences et bailleurs internationaux (cf. les rapports de la Banque Mondiale, du FMI, de l’UE et d’Expertise France) en identifiant les domaines d’amélioration de l’organisation et la mise en œuvre des missions douanières. Proposer au haut conseil douanier et au directeur général des douanes, les recommandations de réforme nécessaires dans le cadre du Customs Reform Joint Committee.

Sur le plan de la gouvernance, l’ETI contribuera aux réflexions pour la mise en place d’un système de gouvernance unique et à la révision du cadre réglementaire en cas de besoin (participation au sein du Customs Reform Joint Committee).

L’ETI devra par ailleurs soutenir l’actualisation du système Asycuda mis en œuvre par la CNUCED. Dans ce cadre, il devra également apporter un éclairage technique aux réformes requises pour développer la sélectivité des contrôles douaniers, l’analyse de risque ou la mise en place d’un guichet unique par exemple.

Dans le domaine de la lutte contre la fraude et du renseignement, l’ETI douanier devra être en capacité d’apporter une expertise approfondie afin de proposer des solutions concrètes pour améliorer ou restructurer le dispositif existant, dans le cadre de la réforme envisagée.

L’ETI pourra également contribuer le cas échéant au processus d’accession du Liban à l’Organisation mondiale du commerce dans ses dimensions douanières (par exemple, en matière de mise en œuvre de l'accord sur la facilitation des échanges).

  1. Dispenser des formations appropriées suite à ses recommandations. En cas de besoin, l’ETI douanier effectuera lui-même une partie des formations nécessaires dans le cadre des réformes envisagées. En accord avec le haut conseil douanier et le directeur général des douanes libanaises, il apportera aux cadres douaniers les conseils requis.

3.  Le cas échéant, solliciter une expertise ponctuelle de la DGDDI dans les domaines ci-dessus mentionnés ou dans d’autres secteurs. Cette expertise perlée ne devra être envisagée qu’en coordination avec les programmes existants (comme le « EU strengthening capacity for integrated border management in Lebanon » - EU IBM Lebanon - mis en œuvre par l'ICMPD ou le programme de contrôle des conteneurs – CCP - de l'ONUDC-OMD) dans le cadre desquels elle devrait être prioritairement financée. Dans ce contexte, l’ETI douanier participera aux réunions du haut comité des douanes libanaises pour la réforme des douanes.

Description du projet ou contexte

Descriptif du projet : Appui à la réforme des douanes libanaises, en lien avec la Direction générale des Douanes et des Droits indirects du ministère français de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique et les programmes mis en œuvre par les agences et bailleurs internationaux et européens.    

Descriptif de la structure d’accueil : L’administration des douanes libanaises est dirigée par le haut conseil douanier, composé de trois directeurs généraux. Ce conseil est chargé de créer et proposer des politiques douanières, de représenter la douane auprès d'autres agences internationales et de coopérer avec d'autres administrations et organisations douanières telles que l'OMD. L’autre unité organisationnelle est la Direction générale des douanes, dirigée par le directeur général et chargée de la mise en œuvre de la politique douanière, du dédouanement, du recouvrement des droits de douane et de la lutte contre les infractions à la réglementation douanière. Elle est composée de trois directions régionales : Beyrouth, Shtoura et Tripoli. La Direction générale des douanes comporte les deux branches « opérations commerciales » et « surveillance ». Les brigades des douanes portent l’uniforme et sont armées. Elles participent à la protection des frontières, notamment par des actions de lutte contre les trafics et la contrebande.

Moyens matériels et humains mis à la disposition de l’expert(e) : à déterminer avec le bénéficiaire local.  

 

Profil souhaité

Qualifications : Cadre supérieur en activité (les profils de cadre A pourront également être examinés en fonction de l’expérience professionnelle et des caractéristiques du poste).   

Expérience professionnelle : Expérience longue et variée couvrant les missions et les domaines d’activité douaniers principaux, expérience technique doublée d’une expérience dans l’encadrement (branches opérations commerciales et surveillance : une expérience de divisionnaire dans une circonscription portuaire, avec une connaissance pratique de l’écosystème portuaire, constituerait une plus-value).

Dans le domaine international, une expérience précédente sur un poste à l’étranger constituerait un atout supplémentaire vu le contexte politico-économique qui requiert pragmatisme et adaptation. Sur le plan linguistique, la pratique courante à la fois de l’arabe et de l’anglais serait idéale. A minima, est requise la pratique courante de l’anglais.

L’ETI travaillera en lien avec l’attaché douanier en poste à Dubaï, qui est également accrédité pour le Liban. Par ailleurs, un tuilage éventuel sera effectué avec l’autre expert mobilisé jusqu’au 31/12/2022. Les 15 derniers jours de son contrat étant consacrés à la rédaction du rapport final, l’idéal serait d’organiser une mission conjointe début décembre 2022. 

Informations complémentaires

Type de contrat: contrat de travail de droit privé (les agents publics seront détachés auprès d'Expertise France pour la durée de la mission).

Rémunération établie selon la politique de rémunération d'Expertise France: salaire de base + le cas échéant forfait famille + prime de technicité et d'expatriation + prise en charge des frais de logement* et, le cas échéant, de gardiennage* + prise en charge des frais de scolarité* pour les enfants de moins de 21 ans accompagnant l'expert dans le pays de résidence + billets d'avion aller-retour adresse contractuelle - lieu de résidence, soit 1 aller initial, 1 aller-retour intermédiaire, 1 retour final + prise en charge des déménagements* et de visa* + Couverture sociale (CFE, mutuelle, prévoyance).

(Les éléments signalés par une * correspondent à des frais remboursés à l'expert sur justificatifs, dans la limite du budget alloué par Expertise France).

NB: Les candidat(e)s intéressé(e)s par cette opportunité sont invité(s) soumettre leur dossier dans les meilleurs délais, Expertise France se réservant la possibilité de procéder à la présélection avant cette date. 

Documents à fournir :

  • CV;
  • Lettre de motivation.

  

Date limite de candidature : 31/01/2023 23:59

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.