Postuler

Réf.
2022/ECTEFDPPDRDSDP/8054

Type d'offre
Experts

Type de contrat
Contrat de prestation de services

Date limite de candidature
15/07/2022 12:53

Durée de la mission
Court terme

Durée
25 jours ouvrés

Description de la mission

Cette mission a pour but d’évaluer sur toute la durée du projet l’atteinte des objectifs et des résultats du projet pilote de renforcement des urgences pré per et post hospitalière, de dégager les leçons apprises du projet, et de proposer des recommandations aux parties prenantes.  Cette évaluation finale prendra en compte toutes actions programmées dans le document projet.

Cette évaluation finale visera notamment à attirer l’attention des autorités guinéennes sur les points d’attentions, et à proposer des axes d’orientations stratégiques pour un passage à l’échelle nationale.

Description du projet ou contexte

Le système de santé guinéen a subi de nombreuses secousses et perturbations depuis les années 1990. Il subit un sous-financement chronique conjoncturel, ses ressources humaines et financières sont ou insuffisantes ou peu adaptées. Ses infrastructures sanitaires sont souvent inadaptées et parfois vétustes, et le système a pâti d’un manque de cohérence stratégique. La crise engendrée par la Maladie à Virus Ebola (MVE) qui a frappé la Guinée entre décembre 2013 et décembre 2015, a confirmé le besoin aigu de renforcement global du système de santé publique. Cette situation s’est dégradée après l'épidémie, suite aux nombreux décès au sein du personnel de santé, à la fermeture d’établissements sanitaires, et à la perte de confiance de la population dans les services de soins.

La problématique des urgences est l’une des priorités du ministère de la santé de Guinée dont l’orientation stratégique n°1 du PNDS 1 2015/2024 vise à assurer un « Renforcement de la prévention et de la prise en charge des maladies et des situations d’urgence ». Dans le cadre de la mise en œuvre de sa lettre de mission, le ministère de la santé, à travers la Direction Nationale des Etablissements Hospitaliers et de l’Hygiène Sanitaire (DNEHHS) a initié en 2017 un programme d’amélioration des urgences hospitalières. Ce programme a pour objectif général de contribuer au développement d’une offre de soins de qualité et diligents pour réduire les taux de mortalité et de complications dans les services d’urgences hospitalières. Dans le but de « renouer la confiance de la population avec son système de santé », le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a fait de « la réorganisation des Urgences hospitalières », premier point de contact des patients avec les prestataires de soins, une priorité comme indiqué dans la feuille de route fixée des autorités en 2022

  1. Intervention d’Expertise France en Guinée

Expertise France est l’agence française d’expertise technique internationale, issue de la fusion, le 1er janvier 2015, des 6 principaux opérateurs français d’assistance technique. Son mandat est d’accompagner les pays partenaires dans le renforcement de leurs politiques publiques.

Le département Santé travaille sur le renforcement des systèmes de santé, notamment la formation des ressources humaines en santé, les questions de gouvernance et d’appui institutionnel.

Expertise France est présente en Guinée depuis avril 2015 et a démarré ses interventions dans le cadre de la riposte française à la maladie à virus Ebola. Expertise France intervient comme opérateur auprès du Ministère de la santé guinéenne et l’accompagne dans la mise en œuvre de plusieurs projets qui contribuent à la résilience du système de santé guinéen et à son renforcement.

Par ailleurs, à travers le département Gouvernance économique et financière, Expertise France appuie le Ministère de l’Economie et des finances guinéennes pour renforcer la fiscalité et mettre en place des corps de contrôle efficaces (Cour des comptes et Inspection générale des finances et de l’Etat).

  1. Rappels du Projet pilote de renforcement des services d’urgences pré, per et post- hospitalières dans 6 établissements hospitaliers en Guinée

                 La problématique des urgences est l’une des priorités du ministère de la santé de Guinée dont l’orientation stratégique n°1 du PNDS 1 2015/2024 vise à assurer un « Renforcement de la prévention et de la prise en charge des maladies et des situations d’urgence ».

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa feuille de route, le ministère a signé en octobre 2016, des contrats de performance avec les directeurs d’hôpitaux de la ville de Conakry, portant précisément sur les urgences hospitalières. Les hôpitaux signataires de ces contrats ont bénéficié de la mise à disposition de subventions leur permettant d’atteindre les performances requises. Chaque directeur d’établissement avait comme obligations de :

  • créer un cadre d’accueil humanisé pour la prise en charge des urgences ;
  • assurer la prise en charge selon des protocoles par du personnel permanent ;
  • assurer une disponibilité à 90% des produits pharmaceutiques destinés aux urgences, conformément à la liste définie ;
  • avoir un taux de conformité des dépenses sur subventions de 100%.

Comme précédent évoqué, le ministre de la santé guinéen rappelle régulièrement lors de ses prises de parole, que l’amélioration des urgences hospitalières constitue, avec la santé communautaire, l’une de ses principales priorités. Les urgences hospitalières figurent également en tête de liste des 5 objectifs prioritaires assignés à la direction nationale des établissements hospitaliers et de l’hygiène hospitalière. Ces objectifs ont été fixés en mars 2018 au moment du renouvellement des cadres du ministère de la santé, chacun chargés d’une feuille de route comprenant 5 objectifs prioritaires à atteindre.

Expertise France, eu égard à la confiance et l’expérience acquises auprès des autorités politiques et sanitaires guinéennes, notamment par la mise en œuvre des projets initiés dans le contexte Ébola et post-Ébola, a été contacté directement par le ministre dans le but d’améliorer l’offre et la qualité des services d’urgences hospitalières.

La bonne connaissance du terrain et des acteurs, les compétences éprouvées de mise en œuvre sur diverses projets ; que ce soit pour des formations, des dotations en équipements, des apports en consommables médicaux, des travaux de construction/réhabilitation ainsi que la capacité démontrée à mobiliser un  important vivier d’experts urgentistes (médecins et paramédicaux) ont été autant de facteurs de légitimité qui ont abouti à ce que l’Agence porte ce projet, en lien étroit avec la partie nationale.

A ce titre, il convient de noter que la demande du ministère de la santé guinéen intervient après la dernière mission de restitution de l’état des lieux réalisé et la présentation du plan stratégique et opérationnel à la partie nationale. Il est alors demandé à Expertise France de fournir une ébauche de projet global destiné à 45 établissements de l’ensemble des districts sanitaires pour accroitre la mobilisation des bailleurs sur ce sujet.

Pour autant la mise en œuvre de ce projet global ne pouvait être envisagée sans les préalables suivants :

  • La définition d’un cadre macro ; nécessaire et préalable au déploiement d’activités de terrain,
  • Une proposition de projet pilote sur les structures sanitaires étudiées lors de l’état des lieux, s’inscrivant dans la stratégie pour en valider les

C’est ainsi qu’un projet pilote portant sur 6 structures sanitaires a été validé par le comité de suivi des crédits d’intervention du MEAE et du MSS du 21 juin 2018.

Profil souhaité

  1. Exigences du poste/Profil de l’évaluateura- Profil Santé publique / Gestion de projet /Suivi-évaluation de projet ou programme
  • Diplôme de gestion de projet de coopération international, Suivi et Evaluation de programme de préférence (Bac +5 ou plus) avec spécialisation en santé publique
  • Être titulaire d’un certificat en Suivi-Evaluation d’une institution internationale reconnue
  • 5 à 10 années d’expérience en évaluation et/ou écriture de documents de synthèse sur des projets de coopération internationale et du renforcement du système de Santé
  • Avoir conduit des études dans la gouvernance en santé en république de Guinée
  • Avoir la maîtrise des méthodes quantitative et qualitative.
  • Avoir une compétence solide en collecte, le traitement et analyse des données quantitative et qualitative.
  • Avoir une expertise avérée dans l’utilisation des logiciels de statistique (SPSS, STAT, Epidata , kobotoolbox ……….)
  • Avoir conduit deux (2) ou trois (3) études en santé est un atout.
  • Expérience dans le renforcement de systèmes de santé, en situation de post-crise et reconstruction ;
  • La connaissance approfondie du système de santé guinéen et des systèmes de santé dans la zone Afrique de l’Ouest.
  • La connaissance des enjeux autour du RSS
  • La connaissance du contexte de lutte contre les épidémies et/ou contre la maladie à fièvre Ebola sera un plus ;
  • Une expérience en lien avec un projet de formation de ressources humaines en santé serait un plus
  • Expérience en Suivi-évaluation de projet à l’international est obligatoire, notamment en Afrique de l’Ouest.
  • Excellent esprit analytique et de synthèse
  • Très bonne capacité rédactionnelle ;
  • Très bonne capacité de présentation orale et de dialogue.
  • Maitrise des outils informatiques Word, Excel et Powerpoint

Informations complémentaires

  1. Budget et rémunération

L’offre financière détaillée sera revue et analysée sur la base des grilles de rémunération d’Expertise France, qui se réserve le droit de négocier le montant.

La rémunération sera basée sur la soumission et acceptation des livrables sur la base des critères explications ci-dessus, ainsi que sur le nombre de jours travaillés avec fourniture des pièces justificatives correspondantes (dont feuilles de temps, factures et justificatifs des frais de voyage).

Critères de sélection des candidatures

Le processus de sélection des candidats s'opérera selon le(s) critère(s) suivant(s) :

  • Formation/compétences/expériences du candidat
  • Formation/diplômes du candidat en lien avec la mission d’expertise
  • Compétences du candidat en lien avec la mission d’expertise
  • Expériences du candidat en lien avec la mission d’expertise
  • Compréhension linguistiques attendues du candidat
  • Évaluation de l’expertise du candidat dans le domaine recherché
  • Connaissances du candidat du contexte local (pays ou région d’intervention)
  • Compréhension par le candidat des enjeux du projet de coopération
  • Compréhension par le candidat du rôle de la mission au sein du projet de coopération

Date limite de candidature : 15/07/2022 12:53

Document(s) joint(s) : TDR Eval Urgences VF AK.docx

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.