Postuler

Réf.
2022/ERPSEADCDT/7952

Type d'offre
Experts

Type de contrat
Contrat de prestation de services

Conditions de l'offre
280 jours sur toute la durée du contrat

Secteurs d'activité
Protection sociale et travail décent

Date limite de candidature
05/12/2022 17:44

Durée de la mission
Expertise perlée

Durée
36 mois

Description de la mission

L’expert référent en protection sociale aura en charge les missions suivantes :

 

  1. Définition et pilotage opérationnel des activités

 

  • Définir la stratégie d’intervention sur les activités relatives à la protection sociale et à l’amélioration des conditions de travail en étroite collaboration avec l’équipe de pilotage et en coordination avec les équipes régionales, le MPPH et les partenaires de mise en œuvre des activités du projet à l’échelle nationale, régionale et locale (wilayas) ;
  • Appuyer le Chef de projet et son adjoint dans la planification technique et budgétaire des activités sur la protection sociale : identification des priorités, phasage des activités, développement d’un plan de passation de marché, budgétisation pluriannuelle ;
  • Identifier les besoins en termes d’expertise et assurer la mobilisation des experts publics et privés et des parties prenantes nationales : rédaction des cahiers des charges, estimation des ressources nécessaires et identification des prestataires et/ou institutions partenaires ; 
  • Co-animer, orienter et suivre le travail des experts et des parties prenantes à l’échelle nationale et locale avec l’appui des équipes régionales ;
  • Participer aux réunions de pilotage et de coordination à Alger et dans les bureaux régionaux ;
  • Assurer la qualité, la cohérence interne et externe du projet, notamment avec les autres programmes en cours dans les zones d’intervention.

 

  1. Accompagnement des équipes régionales et mise en œuvre des activités

 

  • Accompagner les équipes régionales dans les processus de concertations avec les partenaires de mise en œuvre - acteurs locaux du système de protection sociale et participer aux divers réunions et ateliers ;
  • Participer aux réunions de pilotage avec les chargés de bureaux régionaux : identification des actions prioritaires, planification des activités, etc. ;
  • Participer au recrutement des experts courts et longs termes sur les thématiques « Protection sociale » (rédaction des termes de référence, sourcing et entretien) et accompagner leur travail en étroite collaboration avec le Chef de projet et son adjoint ;
  • Préparer/mettre en œuvre les activités (étude, production de supports de formation, présentations, réunions) en étroite collaboration avec l’équipe de pilotage et de coordination ainsi que les bureaux régionaux.

 

  1. Information et coordination avec les partenaires de mise en œuvre au niveau central et régional

 

  • Participer à la construction d’une vision commune au sein du projet et appuyer l’appropriation par l’ensemble des membres de l’équipe (bureaux régionaux, expert.e.s référent.e.s) ainsi que des partenaires techniques et financiers des approches développées en matière de protection sociale et d’amélioration des conditions de travail ;
  • Fournir l’information nécessaire à la Chargée de communication et utiliser les outils de communication proposés ;
  • Participer à la bonne mise en œuvre du système de S&E du projet : remontée d’information, mise en œuvre des outils de S&E.

Description du projet ou contexte

L’Algérie fait face à de nombreux défis (i) sociétaux avec une population jeune et un taux de chômage élevé (ii) économiques du fait du manque de résilience et du peu de re-distributivité de son modèle économique basé sur l’exploitation du pétrole et du gaz et (iii) environnementaux avec une très forte pression sur le littoral.

La population algérienne compte près de 43,5 millions d’habitants en janvier 2020, dont la moitié a moins de 25 ans. Près de 15 millions d’algériens vivent dans les wilayas côtières et 43% d’entre eux sont installés sur le littoral qui ne représente que 1,9% du territoire national. On estime aujourd’hui que 7 millions d’algériens ont, pour leur subsistance, un lien direct ou indirect avec la mer et le littoral. Près de 300 000 personnes ont un emploi direct lié à la mer et au littoral.

En plus de la polarisation du développement au nord du pays créant ainsi de multiples pressions sur les ressources naturelles marines et littorales, l’Algérie présente également une très forte vulnérabilité vis à vis des effets des changements climatiques, étant située dans une région considérée par le GIEC comme l’une des 24 zones « hot spots » les plus vulnérables aux changements climatiques.

Les activités maritimes et littorales ont un poids de plus en plus important sur l’économie de l'Algérie, soit en tant que ressources, soit en tant que vecteurs pour les échanges avec le monde extérieur nécessaires au fonctionnement de l'économie nationale. Une estimation récente montre que les activités et les services liés à la mer et aux littoraux représentent au moins 20% du PIB national.

Pour faire face à ces défis, l'Algérie a entrepris, depuis 2018, une réflexion sur les opportunités offertes par un développement équilibré des espaces maritimes et côtiers, réflexion qui a abouti, en novembre 2019, à la définition d'une nouvelle vision stratégique de ces espaces fondée sur la notion d’économie bleue.

 

 

Objectifs :

 

L’objectif général du projet « Economie Bleue, Pêche et Aquaculture » est de contribuer au développement économique de l’Algérie en développant durablement l’Economie Bleue (EB) notamment dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture en capitalisant notamment sur les résultats du projet DIVECO2 et en cohérence avec les actions que le Gouvernement algérien sera amené à lancer au titre de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale pour l’Economie Bleue (SNEB).

 

Le projet « Economie Bleue - Pêche et Aquaculture » vise à améliorer la résilience et la compétitivité́ des communautés côtières et des filières stratégiques et à soutenir la création d’emplois décents dans les secteurs de l’économie bleue, par un appui principalement aux secteurs de la pêche et de l’aquaculture. Il permet à ces secteurs d'inscrire pleinement leur action dans une vision de valorisation durable du capital maritime et littoral de l’Algérie afin de répondre à la fois aux besoins de diversification de son économie et aux impératifs de préservation du milieu marin, de gestion durable des stocks halieutiques et de justice sociale. Les acteurs territoriaux, y compris les services publics, les acteurs du secteur privé et de la société civile, sont les principaux bénéficiaires. Des actions positives seront menées pour favoriser la mise en valeur de la participation des femmes dans le secteur et/ou pour favoriser l'accès des femmes aux métiers en relation avec l'économie bleue dans des conditions de travail décentes.

 

 

Axes d’intervention :

 

Trois effets majeurs sont attendus dans le cadre du programme, le premier concerne la création d'emplois décents, de valeurs et de nouvelles opportunités d'investissement liées à l'économie bleue, le deuxième l'amélioration des revenus et des conditions de travail des pêcheurs artisans et le troisième l'amélioration de la gestion et du contrôle des ressources naturelles et des espaces marins par les services étatiques.

 

  • Axe 1 : Création d’emplois décents et opportunités d’investissements
  • Axe 2 : Amélioration des revenus et des conditions de travail: le projet vient en appui aux communautés de pêcheurs et de leurs familles, notamment les pêcheurs artisans « petits métiers  qui sont majoritaires en Algérie. Les aspects suivants seront abordés : organisation et renforcement des structures des pêcheurs, renforcement des maillons faibles de la filière dans une approche de chaîne de valeurs, amélioration de la couverture sociale des pêcheurs à travers leur inscription dans le registre national des pêcheurs et leur adhésion aux dispositifs existants de sécurité sociale.

 

  • Axe 3 : Amélioration de la gestion, du suivi, du contrôle et de la surveillance des activités de pêche

 

Trois objectifs spécifiques (OS) sont proposés pour atteindre cet objectif général, avec leurs résultats attendus, comme suit :

 

OS1 – L’économie bleue soutient la création d'emplois, de valeur et de nouvelles opportunités d'investissement 

OS2 – Les revenus et les conditions de travail des pêcheurs artisans sont améliorés :

 

R2.1 – Les structures professionnelles sont renforcées ;

 

R2.2 – La création de valeur ajoutée est accrue et tracée dans le secteur de la pêche ;

 

R2.3 – Les petits métiers de la pêche algérienne sont suivis, accompagnés et encadrés conformément à la déclaration ministérielle relative au plan d’action pour la pêche artisanale en Méditerranée et en Mer Noire.

 

 

OS3 – L’Algérie dispose des capacités opérationnelles pour assurer le suivi, le contrôle et la gestion de la pêche

Description de la mission :

 

Dans le cadre de la réalisation de l’Axe 2, nous  recrutons un expert référent en protection sociale et amélioration des conditions de travail des professionnel.le.s des secteurs de la pêche et de l’aquaculture.

 

L’expert.e référent.e en protection sociale et amélioration des conditions de travail dans le secteur de la pêche et de l’acquaculture sera responsable de développer une stratégie d’intervention et les activités relatives à la protection sociale et aux conditions de travail des professionnel.le.s de la pêche et de l’aquaculture.

 

Il/elle travaillera en collaboration avec l’expert national en protection sociale en Algérie qui établit actuellement un premier diagnostic sur la situation de la couverture sociale et des conditions de travail des professionnel.le.s de la pêche et de l’aquaculture. En s’appuyant sur ce premier diagnostic des dispositifs existants et de la situation des bénéficiaires, l’expert.e référent.e devra proposer une feuille de route sur l’approche à adopter pour remplir l’OS2 (les revenus et les conditions de travail des pêcheurs artisans sont améliorés). Il/elle proposera les activités à développer ainsi qu’une planification opérationnelle de ces activités dont il/elle garantira le suivi et la mise en œuvre.

 

Deux volets sont principalement visés sur cette thématique :

  • D’une part, il est proposé de travailler à renforcer l’amélioration de la couverture en protection sociale des professionnel.le.s de la pêche et de l’aquaculture (assurance maladie, accidents du travail, chômage, retraite etc.). Pour cela, une étude démographique des populations de l’économie bleue sera lancée en vue de préparer la conduite d’une étude actuarielle permettant d’étudier différents scenarii pour parvenir à la couverture sociale des bénéficiaires. L’expert.e référent.e sera notamment responsable de proposer ces différents scenarii et de piloter la conduite de l’étude actuarielle
  • D’autre part, il est proposé de travailler à l’amélioration des conditions de travail des professionnel.le.s de la pêche et de l’aquaculture. Une première cartographie des risques et maladies professionnelles sera conduite ainsi qu’une analyse des dispositifs de prise en charge. Ces travaux d’étude permettront à l’expert.e référent.e de définir une stratégie d’action pour l’amélioration des conditions de travail des bénéficiaires et de préciser les conditions de mise en œuvre d’un plan de prévention des maladies et risques professionnels, les éventuelles formations à dispenser etc.

Lieu de mise en œuvre :

 

Le programme se déroulera en Algérie, dans les 14 wilayas côtières. Trois bureaux régionaux seront ouverts à l’est (Annaba), au centre (Boumerdès) et à l'ouest (Tlemcen). Des thématiques prioritaires seront identifiées et mises en œuvre sur des « zones pilotes » regroupant une à plusieurs wilayas côtières. Par ailleurs, des actions ponctuelles pourront également être mises en œuvre en dehors de ces zones pilotes en fonction des besoins identifiés.

 

L’équipe :

 

L’équipe de pilotage et coordination, basée à Alger, est en charge du pilotage des activités déléguées à Expertise France (i) définition et mise en œuvre de la stratégie d’intervention à l’échelle nationale et régionale (ii) pilotage des trois équipes régionales (iii) mise en œuvre de la stratégie de communication et visibilité, et du système de suivi-évaluation (iv) gestion administrative et financière du projet.

Cette équipe est composée d’un chef de projet, d’un chef de projet adjoint également expert référent « Economie Bleue », d’un.e chargé.e de mission S&E, d’une chargée de mission en communication, d’une assistante administrative, d’un.e responsable administratif et financier, d’une comptable, d’une responsable en passation de marchés, d’un.e acheteur, d’un logisticien.ne et d’expert.es techniques long terme référent.e.s. Ces expert.e.s référent.e.s accompagneront le chef d’équipe et les équipes régionales dans la définition et la mise en œuvre des activités du projet. Ils couvriront notamment les thématiques suivantes : Economie bleue, Recherche et formation universitaire, Secteur Pêche et aquaculture, Protection sociale, Surveillance des Pêches.

 

Les équipes régionales seront installées dans les bureaux projet situés dans les 3 zones pilotes identifiées. Des sites pilotes correspondant à des zones restreintes (site industriel, site d’expérimentation, etc.) réparties dans les 14 wilayas côtières seront identifiés pendant les phases de démarrage et de mise en œuvre du projet. Les équipes régionales seront en charge (i) du pilotage et de la mise en œuvre des activités à l’échelle régionale (ii) de la concertation avec les partenaires de mise en œuvre à l’échelle régionale (iii) de la supervision des expert.e.s court termes et des prestataires de services mobilisés. Les équipes régionales sont composées d’un.e responsable de bureaux, d’un.e animateur.trice terrain, d’un.e assistant.e administratif et financier, d’un.e chauffeur ainsi que des expert.e.s long terme et court terme. L’équipe sera également appuyée par un.e Chargé.e de projet basé.e au siège d’Expertise France à Paris. Des échanges hebdomadaires auront lieux entre le siège et le bureau à Alger.

Profil souhaité

Expérience 

  • Bac + 5 et au-delà en sciences économiques, santé publique, économie de la santé ou autre domaine pertinent ;
  • Au moins 10 années d’expérience professionnelle dans le secteur de la protection sociale ;
  • Au moins 3 années d’expérience professionnelle dans des projets de coopération au développement sur des thématiques liées à la protection sociale ;
  • Une première expérience dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture, de la règlementation, des relations institutionnelles, des politiques publiques et de la pêche durable sera un atout.

 

Compétences recherchées 

  • Excellente connaissance du cycle projet et des outils de pilotage ;
  • Compétences avérées en management dans un contexte multiculturel ;
  • Capacité à travailler en équipe et sens de la diplomatie ;
  • Capacité d’adaptation, flexibilité et excellent leadership ;
  • Maîtrise des outils bureautiques (Excel Avancé, Word, PowerPoint, etc.) ;
  • Excellentes capacités de communication en français à l’écrit et à l’oral La maîtrise de l’arabe sera un atout ;
  • Qualités analytiques et esprit de synthèse ;
  • Esprit d’initiative, sens des responsabilités et grande rigueur ;
  • Capacité à établir un réseau de partenaires dans un contexte international.

 

 

Informations complémentaires

Documents à fournir 

  • CV format Europass (en français)
  • Lettre de motivation (incluant une offre technique)

 

 

Conditions particulières 

  • Les conditions d’exercice du contrat seront à définir avec l’expert.e référent.e sélectionné.e pour le poste
  • Prise de poste prévue pour janvier 2023

 

Critères de sélection des candidatures

Le processus de sélection des candidats s'opérera selon le(s) critère(s) suivant(s) :

  • Formation/compétences/expériences du candidat
  • Compétences du candidat en lien avec la mission d’expertise
  • Expériences du candidat en lien avec la mission d’expertise
  • Compréhension linguistiques attendues du candidat
  • Évaluation de l’expertise du candidat dans le domaine recherché
  • Connaissances du candidat du contexte local (pays ou région d’intervention)
  • Compréhension par le candidat des enjeux du projet de coopération
  • Compréhension par le candidat du rôle de la mission au sein du projet de coopération

Date limite de candidature : 05/12/2022 17:44

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.