Postuler

Réf.
2022/ERDLDPDDLDLP/7741

Type d'offre
Experts

Type de contrat
CDD

Secteurs d'activité
Protection sociale et travail décent

Date limite de candidature
13/05/2022 14:24

Contrat
Indépendant / Entrepreneur Individuel

Durée
12 mois

Description de la mission

Activités et tâches

  1. Préparer une note méthodologique sur la mise en œuvre de la consultation (plan de travail, calendrier, outils) ;
  2. Conduire un diagnostic partagé s’agissant de la PNAS et de son plan d’action 2018-2022 ;
  3. Organiser des séances de renforcement des capacités avec les membres du groupe de travail sur les modalités d’élaboration de la PNAS ;
  4. Produire un bref rapport sur les questions stratégiques identifiées par l’analyse des documents et diagnostics ;
  5. Produire un document de plaidoyer permettant de mobiliser dans le processus d’élaboration de la PNAS l’ensemble des acteurs, notamment les partenaires techniques et financiers ainsi que d’autres ministères ;
  6. Organiser, sous la conduite de Madame le Ministre des Affaires Sociales, l’élaboration de la PNAS et son plan d’action, y compris son volet élaboration d’indicateurs de suivi et d’évaluation ;
  7. Évaluer et identifier les sources de financement nationales (publiques et privées) et proposer de nouvelles directions réalistes ainsi que des mécanismes permettant la mobilisation des ressources pour assurer un financement complet des programmes d’actions de la PNAS ;
  8. Proposer des outils de coordination, de suivi et de mise en synergie de l’ensemble des acteurs intervenant dans l’action sociale ;
  9. Animer, sous l’autorité de Madame le Ministre des Affaires Sociales, les processus et ateliers de validation de la PNAS ;
  10. Préparer la version finale de la PNAS et de son plan de mise en œuvre budgétisé, prenant en compte l’engagement des différents partenaires suite aux modalités de mobilisation des ressources ;
  11. Rédiger des rapports de chaque mission sur des actions entreprises.

Produits attendus

  1. Une note méthodologique sur la mise en œuvre de la consultation ;
  2. Un plan de renforcement des capacités des membres du groupe de travail de la PNAS ;
  3. Un rapport initial de diagnostic de la précédente PNAS élaboré par le groupe de travail suite à l’analyse des documents disponibles et des entretiens avec les différentes parties prenantes;
  4. Une lettre de PNAS pour la période 2023-2026 ;
  5. Un document complet de la PNAS 2023-2026 ;
  6. Un plan d’action stratégique budgétisé contenant les engagements financiers de l’ensemble des acteurs (nationaux et internationaux, publics et privés) ;
  7. Un rapport servant de plaidoyer pour la mobilisation des acteurs institutionnels du pays et des partenaires techniques et financiers ;
  8. Des outils de coordination, de valorisation des actions ; de bonnes pratiques ainsi que des instruments de communication et de mobilisation des ressources ;
  9. Un système d’information, d’indicateurs de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre de la PNAS (utilisant notamment un site Web dédié au suivi de la PNAS).

Description du projet ou contexte

Il existe un consensus large de l’ensemble des acteurs, de l’État, des Partenaires Techniques et Financiers (PTFs), les Organisations Non Gouvernementales (ONG) sur le besoin de développer une Politique Nationale de l’Action Sociale. Ce consensus repose sur une analyse des situations des populations à risque et sur la nécessité d’une prise en charge globale et concertée des personnes vulnérables afin d’être en capacité de réduire durablement la pauvreté et de permettre à chaque citoyen congolais de participer pleinement et activement au développement économique, sociale et politique de la nation. Le développement et la mise en œuvre d’une politique publique d’action sociale sont perçus comme une nécessité́ première de cohésion sociale et une garantie de vivre ensemble pour une société́ harmonieuse et plus juste. Néanmoins, force est de constater, malgré́ les avancées certaines dans ce domaine et la présence d’une volonté́ politique forte, qu’une partie de plus en plus importante de la population se trouve dans des situations de grande vulnérabilité́ sociale et économique. Il est à noter que les différentes crises économiques et sociales que le Congo a traversées ont largement contribué à aggraver la situation de vulnérabilité́ d’une large partie de la population. L’avènement de la pandémie Covid 19 en 2020 a participé à accélérer plus encore les vulnérabilités d’une part très importante de la population du pays.

 

La loi du 19 octobre 2021 portant loi d’orientation de l’action sociale vient confirmer la volonté politique d’inscrire l’action sociale comme préoccupation centrale de la nation. C’est à ce titre qu’elle fixe dans son article premier le cadre de la politique nationale de l’action sociale. La loi stipule qu’elle vise à garantir la cohésion sociale, l’équité, la solidarité nationale conformément aux principes qui sous-tendent l’action sociale. La volonté du MASAH de réviser l’actuel PNAS qui couvre la période de 2018-2022 et d’élaborer une nouvelle politique d’action sociale est la traduction de cette volonté d’organiser et de structurer l’intervention sociale dans un cadre concerté.

Afin de mettre en œuvre ses missions dans de bonnes conditions, le Ministère des Affaires Sociales et de l’Action Humanitaire (MASAH) dispose d’une Politique Nationale de l’Action Sociale (PNAS) et de Plan d’Actions associé. Le MASAH révise tous les quatre ans, après évaluation, sa (PNAS et son plan d’action fondé sur les priorités stratégiques. Le MASAH a par le passé adopté deux documents de politique nationale d’actions sociales et des plans associés (PNAS 2012-2016 et PNAS 2018-2022) au travers desquels il met en œuvre l’engagement du Gouvernement, exprimé dans le programme de société du Président de la République (La marche vers le développement, plus loin ensemble). Ces documents se sont alignés à la Stratégie de Croissance, de l’Emploi et de Réduction de la Pauvreté et aux positions de l’Union Africaine dans son Cadre de Politique Sociale, adopté en 2009.

Enfin, il faut rappeler qu’au regard de la situation provoquée par l’apparition de la pandémie covid-19, le MASAH est fortement engagé, tout comme d’autres ministères en relation avec la politique sociale du gouvernement, pour limiter, voire vaincre les effets économiques et sociaux qui en découlent. L’année 2022 marquera la fin de l’exécution du plan associé à la PNAS pour la période de 2018-2022. Il s’agit donc, dans le cadre de cette consultance, d’accompagner le MASAH afin, d’une part, d’élaborer la PNAS 2023-2026 et un Plan d’Action solide, soutenable et crédible et, d’autre part, de mettre en place un ensemble de stratégies de communication et de mécanismes de mobilisation de ressources permettant de mettre en œuvre le dit Plan d’Action issue de la nouvelle PNAS. Enfin, il s’agit aussi de mobiliser dès le départ l’ensemble des partenaires techniques et financiers, la société civile dans le processus d’une part d’élaboration de la nouvelle PNAS et du plan d’action associé et d’autre part, de mettre en place un canevas et des indicateurs pertinents pour suivre et évaluer la mise en œuvre et la réalisation de la PNAS sur la durée.

Objectifs spécifiques

  1. Conduire un diagnostic partagé de la PNAS (2018-2022), s’agissant du processus de conception, du pilotage et de mise en œuvre, en s’appuyant sur les multiples études de diagnostics disponibles au MASAH et, des entretiens avec des acteurs clés participant afin d’alimenter les modalités de conception et d’élaboration de la Politique Nationale de l’Action Sociale de la République du Congo solide et soutenable 2023-2026.
  2. Appuyer l’élaboration de la nouvelle PNAS, 2023-2026. Ce document devra contenir :
    • La vision de l’action sociale du pays,
    • les principes d’action soutenant la politique et sa mise en œuvre,
    • les objectifs et les axes stratégiques prioritaires pour la période 2023-2026
    • les objectifs stratégiques de la PNAS seront eux-mêmes soutenues par un plan d’action défini qui contiendra :
  • les activités spécifiques
  • un calendrier de mise en œuvre,
  • les modes de suivi et d’évaluation sur la durée du Plan,
  • les indicateurs de suivi, d’évaluation et les mécanismes de concertation avec l’ensemble des partenaires du MASAH,
  • les outils de suivi commun utilisés par l’ensemble des acteurs participants à la PNAS,
  • le financement détaillé nécessaire pour leur réalisation.
  1. Développer puis mettre en œuvre un ensemble d’outils et de stratégies solides permettant une animation du travail et une meilleure coordination de l’ensemble des acteurs (MASAH, autres ministères en lien avec l’action sociale, les partenaires techniques et financiers ainsi que les ONG du secteur). Il s’agit alors notamment de :
  • mettre en place un accompagnement et un renforcement des capacités « du groupe sectoriel » à partir des outils développés permettant ainsi une mise en synergie et une coordination des intervenants,
  • outiller et structurer les activités de coordination, de communication et de mobilisation des ressources au service de la mise en œuvre et l’exécution du Plan Nationale de l’Action Sociale.

Profil souhaité

Formation :

  • Au moins un Master ou équivalent en Sciences Sociales et/ou gestion de programmes et de projets

Expériences professionnelles

  • Minimum de 7 ans d’expérience dans la coordination, le développement de plans nationaux de l’action sociale et la mobilisation de ressources, dont au moins 3 ans dans des pays de l’Afrique Subsaharienne ; 

  • Minimum de 5 ans d’expérience professionnelle dans l’action sociale, dans des fonctions liées au pilotage et au développement de plans stratégiques d’institutions à un niveau national ;
  • Minimum de 3 ans d’expérience professionnelle comme responsable de mobilisation de ressources pour financement de programmes d’actions et de plans stratégiques

Compétences

  • Excellente maîtrise de méthodes et techniques de développement de plans nationaux sectoriels,
  • Excellente maîtrise des politiques d’action sociale dans les pays industrialisés et en développement,
  • Capacité à conceptualiser, planifier et préparer des rapports analytiques en français,
  • Excellentes capacités à transposer des recommandations stratégiques en plans et programmes d’actions budgétisées,
  • Très bonnes connaissances des principaux acteurs de la coopération internationale et du développement (agences d’aide bi et multilatérales, bailleurs de fonds, autres partenaires techniques et financiers publics et privés),
  • Excellentes compétences en gestion de projet de coopération (programmation, exécution et suivi de budgets, évaluation, organisation de comités de pilotage, communication institutionnelle, etc.),
  • Excellentes compétences de communication orale et écrite en français,
  • Excellentes compétences en formation et accompagnement de cadre de haut niveau,
  • Excellente maîtrise de la mobilisation des ressources financières pour la réalisation de plans d’action au niveau national,
  • Capacité à travailler dans des équipes pluridisciplinaires et multiculturelles

Date limite de candidature : 13/05/2022 14:24

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.