Postuler

Réf.
2022/RTECIGDFAAL/7344

Type d'offre
Poste terrain

Type de contrat
CDD

Secteurs d'activité
Climat et Agriculture ; Développement durable

Date limite de candidature
03/02/2022 23:59

Contrat
Salarié

Durée
4 ans (durée de mise en oeuvre du projet)

Description de la mission

Sous la responsabilité du chef de projet, et en collaboration étroite avec les membres de l’équipe et les partenaires comoriens, l’expert.e « commerce international, gouvernance des filières, appui à l’export » sera chargé.e de la coordination opérationnelle et la bonne mise en œuvre technique du projet. Il/elle assurera notamment les tâches suivantes :

  1. Responsabilités générales de gestion de projet, aux côtés du chef de projet :
  • Seconder le chef de projet dans la définition des orientations et de la stratégie opérationnelle, la programmation, l’organisation des comités de pilotage, la coordination des activités et le respect des exigences administratives et financières, co-animer, co-planifier, co-évaluer le travail des membres de l’équipe projet, apporter son appui technique au dispositif de suivi-évaluation ;
  • S’assurer du respect de la redevabilité technique de l’équipe projet (rapports, suivi d’indicateurs, engagement sur résultats) et des partenaires comoriens mobilisés et financés par Expertise France ; participer au contrôle qualité et apprécier la cohérence interne et externe du projet (tenant compte des autres projets mis en œuvre dans les mêmes secteurs) ;
  • Identifier les besoins en termes d’expertise court-terme et assurer la mobilisation des experts (rédaction des termes de référence, suivi des négociations…), suivre les contrats de prestation de service passés ;
  • Assurer l’intérim du chef de projet en son absence.
  1. Veille économique, démarche qualité, prospection :
  • Produire des rapports d’analyse sectorielle et en intelligence économique (responsabilité du développement d’un livre blanc sur le développement des filières d’exportation comoriennes) ;
  • Conduire et actualiser des études de marchés internationaux pour chacun des produits destinés à l’export et constituer des bases de données et bases cartographiques ;
  • Recenser les entreprises comoriennes, analyser leurs forces et leurs faiblesses, les progrès possibles à explorer et à favoriser pour chacune d’elles ;
  • Accompagner à la mise en place de normes de qualité (indications géographiques, certification, labélisation) ;
  • En lien avec les institutions compétentes et les partenaires techniques et financiers, organiser et participer aux rencontres dédiées à l’amélioration du climat des affaires.
  1. Appui à la gouvernance des filières :
  • Créer des coopérations de pair à pair entre l’OCPE et des établissements ayant la même vocation à l’étranger ;
  • Passer et suivre les contrats relatifs à l’assistance technique apportée à l’OCPE, s’assurer des livrables attendus ;
  • En lien avec l’assistance technique, accompagner le processus d’élaboration du projet d’établissement de l’OCPE et de son contrat cadre avec l’Etat (en amont et en parallèle de la construction de son siège) ; conforter les processus de concertation avec les pouvoirs publics et le secteur privé en vue de la priorisation des missions de l’OCPE (promotion des exportations vs appui aux producteurs) et de la mise en place d’organes de gouvernance appropriés ; participer aux séances de travail dédiées au développement des services de l’OCPE ;
  • Toujours en lien avec l’assistance technique, veiller à une montée en charges optimale et adéquate des activités de l’OCPE (modèle économique, mobilisation des ressources, équilibre du compte de résultat et plan de gestion des ressources humaines) ; mobilisation d’expertise-conseil ad-hoc le cas échéant ;
  • Appuyer la mise en place d’interprofessions pérennes, créer et animer des plateformes de dialogue public-privé reconnues, conseiller sur le montage de plans d’actions concertés et mettre à disposition des ressources dédiées le cas échéant.
  1. Accompagnement des PME et coopératives sélectionnées par le projet :
  • Instruire les financements à accorder aux acteurs des filières : appels à projets pour l’accompagnement et le financement des entreprises et coopératives de transformation, de stockage et de conditionnement des 3 produits d’exportation ;
  • Construire des partenariats avec les institutions de microfinance (MECK et SANDUK) et mettre en place des lignes de crédit ou des fonds de garantie pour faciliter l’accès aux crédits pour les acteurs des filières de rente ;
  • Faciliter la recherche de nouveaux marchés pour les 3 filières, organiser des médiations commerciales, apporter des conseils à la formalisation de contrats commerciaux, tant en aval avec les acheteurs des pays importateurs qu’en amont avec les coopératives et intermédiaires comoriens ;
  • Mobiliser de l’expertise industrielle en appui aux entreprises comoriennes, monter des parcours de formation dédiés, organiser et aider à la participation à des événements promotionnels, aux Comores et à l’étranger (salons, foires, etc.) ;
  • Aider les pouvoirs publics et les entreprises comoriennes à se définir des stratégies collectives d’approche des nouveaux marchés (branding), créer avec eux marques et clusters ;
  • Evaluer les acquis tirés des appuis apportés aux entreprises comoriennes et capitaliser : animation de groupes de travail, organisation d’ateliers.

Cette fiche de poste n’est pas exhaustive, de manière générale l’expert.e « commerce international, gouvernance des filières, appui à l’export » est garant.e aux côtés du chef de projet de l’atteinte des objectifs techniques de l’ensemble du projet et devra réaliser toute activité nécessaire à la bonne exécution du projet et à l’atteinte des résultats attendus.

Description du projet ou contexte

Le présent recrutement s’effectue dans le cadre du projet AFIDEV (Appui aux Filières d’exportation et au Développement rural), mis en œuvre par Expertise France aux Comores en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche, de l‘Environnement, du Tourisme et de l’Artisanat. AFIDEV est un des projets du PDFC (Programme de Développement France Comores), qui a fait l’objet d’un accord intergouvernemental signé en juillet 2019.

AFIDEV a pour finalité d’améliorer la compétitivité, l’organisation et la diversification des filières agricoles d’exportation (vanille, ylang-ylang, girofle). Il doit contribuer à augmenter les volumes et la qualité des productions, tout en améliorant les revenus des acteurs et en facilitant l’accès à l’emploi. Un appui à la filière maraîchère est aussi prévu.

Il s’agit entre autres de générer plus de valeur ajoutée dans l’aval de la filière en encourageant les innovations en matière de transformation, en diversifiant les débouchés et les produits commercialisés, et en faisant reconnaitre la qualité et l’origine des produits par des marques collectives et certifications. Les activités qui seront menées auront vocation à appuyer le secteur productif des filières ciblées, l’accès marché des produits issus de ces filières, l’accès au financement des acteurs ainsi que la réhabilitation de pistes rurales à des fins de désenclavement.

Le projet AFIDEV s’inscrit dans le cadre du PCE (Plan Comores Emergents) et dans celui du PNIA (Programme National d’Investissement agricole). A ce titre, la problématique du projet est d’ordre économique et structurel :

  • Construction de l’image de marque (« Made in Comoros ») et amélioration de la qualité des produits (certifications et labélisation) ;
  • Positionnement des produits et des entreprises et engagements des acteurs comoriens dans des contrats commerciaux ;
  • Performance des systèmes de production, avec augmentation des revenus par hectare et par actif, et prise en compte des enjeux environnementaux ;
  • Réforme de la gouvernance des filières, qui vise l’amélioration du climat des affaires, le dialogue public-privé et la sécurisation de l’investissement.

L’Union des Comores entend lier l’agriculture et l’environnement à l’attractivité touristique. Les filières de produits de rente, au-delà de leur contribution au PIB, à la sécurité alimentaire et à l’équilibre de la balance commerciale, participent de l’identité comorienne ; elles peuvent à ce titre constituer potentiellement un facteur de convergence économique, social et politique.

Ces activités seront mises en œuvre en coordination étroite avec les autorités comoriennes et auront vocation à impliquer au maximum les entités publiques : le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche, de l’Environnement, du Tourisme et de l’Artisanat (MAPETA), l’Institut National de Recherche pour l’Agriculture, la Pêche et l’Environnement (INRAPE), 5 Centres Ruraux de Développement Economique (CRDE) – 2 sur l’île de Grande Comore et 3 sur l’île d’Anjouan – et l’Office Comorien des Produits d’Exportation (OCPE).

Les activités de structuration des filières seront mises en œuvre à l’échelle nationale, tout en concentrant l’aide sur 2 zones d’intervention sur l’île de Grande Comore (Sud-Ouest) et d’Anjouan (côte Est).

La durée de mise en œuvre du projet est de 4 ans minimum.

Equipe projet

  • Chef de projet
  • Expert « commerce international, gouvernance des filières, appui à l’export »
  • Expert socio-organisateur
  • Expert suivi-évaluation

L’équipe projet impliquera en outre plusieurs membres de la cellule d’appui mutualisée de la représentation locale d’Expertise France, en charge des fonctions supports :

  • Responsable administratif et financier
  • Expert en passation de marché
  • Coordonnateur suivi-évaluation
  • Référent infrastructures
  • Référent communication
  • Assistant administratif
  • Comptables

Enfin, le projet impliquera les membres de l’unité de coordination ministérielle chargée de suivre la mise en œuvre du projet AFIDEV pour le compte du Gouvernement comorien.

Détail des composantes :

Composante 1 : appui à la transformation, au stockage et au conditionnement

1.1. Inventaire, diagnostics et appuis aux infrastructures pour la transformation et le conditionnement des produits

1.2. Appui en matière de qualité, de certification et de normalisation

1.3. Facilitation de l’accès au financement pour les infrastructures de transformation

1.4. Assistance technique aux CRDE sur la transformation

1.5. Professionnalisation des unités de stockage et de conditionnement et contractualisation avec les coopératives

Composante 2 : appui à l’OCPE

2.1. Renforcement des capacités de l’ONAV (Office National de la Vanille) et du futur OCPE (Office Comorien des Produits d’Exportation) pour un meilleur accompagnement des filières d’exportation

2.2. Assistance technique à la réforme de l’ONAV et accompagnent à la création et la montée en charge de l’OCPE

2.3. Organisation de chaque catégorie d'acteurs des différentes filières en « groupements professionnels »

2.4. Emergence progressive d’un dialogue public-privé et de structures interprofessionnelles légitimes et reconnues pour les 3 filières de rente

2.5 Construction et équipement du siège du futur OCPE

Composante 3 : partenariats avec les acteurs en aval des filières, dans les pays importateurs de produits comoriens (positionnement, débouché)

3.1. Etude sur la diversification, le positionnement et la promotion des produits comoriens à l’étranger

3.2. Communication, concertation et coopération avec les acteurs économiques à l’étranger

3.3. Appui à la pérennisation de partenariats économiques avec les entreprises des pays importateurs, via notamment l’organisation de voyages d’études et d’échanges

Composante 4 : appui à l’INRAPE et à la recherche appliquée

4.1. Appui à la recherche agronomique et biotechnologique (lutte biologique, caractérisation, etc.) et mise à disposition de matériel végétal de qualité, adapté aux terroirs en quantité suffisante

4.2. Appui aux coopérations scientifiques

4.3. Promotion de systèmes de production diversifiés et préservation des ressources forestières

4.4. Développement d’une stratégie en recherche en matière de santé végétale et création d’un laboratoire dédié

Composante 5 : appui à une production agricole ciblée sur les filières de rente

5.1. Promotion des cultures de rente et de la diversification dans d’autres produits de rente

5.2. Mise en place d’infrastructures collectives d'irrigation

5.3. Renforcement des CRDE dans la mise en œuvre et le suivi des actions du projet sur le terrain

Composante 6 : réhabilitation des pistes rurales

Profil souhaité

Formation et qualifications :

• Diplôme universitaire (Bac +5) ou équivalent en commerce, économie, management ou droit international ;
• Parfaite maitrise des enjeux liés aux marchés des matières premières agricoles, idéalement dans l’agro-alimentaire et/ou la parfumerie/cosmétique ;
• Connaissances des missions, objectifs procédures et fonctionnement d’une agence de soutien et de promotion des exportations ;
• Expérience en accompagnement d’entreprises, dans les process industriels et la valorisation de produits (branding).

Expertises spécifiques :

• 5 à 10 ans d’expérience professionnelle dans les thématiques du commerce international, de l’export ou de la promotion de filières agricoles ;
• Maîtrise de la gestion de projet et expériences avérées dans le cadre de projets financés par un bailleur de fonds dans les pays en développement ;
• Bonne connaissance des défis des pays en développement et des questions d’intégration économique et commerciale de pays insulaires (pertinence des expériences éventuellement acquises dans l’océan indien) ;
• Expérience dans le dialogue entre acteurs publics et acteurs privés.

Compétences générales :

• Fortes aptitudes au travail d’équipe et à la coordination et/ou la gestion d’équipes ; excellent relationnel ;
• Forte capacité de travail et d’autonomie, flexibilité et organisation, réactivité ;
• Dextérité rédactionnelle et conceptuelle (eu égard aux bases de données, outils cartographiques, rapports d’analyse et dispositifs de veille à concevoir) ;
• Excellente maîtrise du français à l’écrit comme à l’oral ; la pratique courante de l’anglais sera nécessaire, au regard des interactions prévues avec des structures et entreprises à l’étranger.

Informations complémentaires

L’expert.e « commerce international, gouvernance des filières, appui à l’export » sera basé.e à Moroni avec des déplacements fréquents sur Anjouan et Mohéli. Il pourra être amené aussi à effectuer des déplacements à l’étranger.

Date limite de candidature : 03/02/2022 23:59

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.