Postuler

Réf.
2021/CDCGP/7215

Type d'offre
Poste terrain

Type de contrat
CDDU

Secteurs d'activité
Genre, droits et modernisation de l'Etat

Date limite de candidature
07/01/2022 17:48

Contrat
Salarié

Durée
24 mois

Description de la mission

Sous la supervision du département Gouvernance, Justice et Droits Humains (GJDH) d’Expertise France (Paris) et en étroite collaboration avec l’équipe projet PARSEC, le chef de composante Gouvernance à temps plein et sur toute la durée du projet, assure le pilotage, la coordination globale et la mise en œuvre opérationnelle des activités de la composante Gouvernance du projet PARSEC.

De manière générale, le chef de composante se chargera de définir, de piloter et de suivre les plans d’activités de la composante Gouvernance du PARSEC, en lien avec la DUE et Expertise France siège, en assurant un contact permanent avec les partenaires de la composante, plus particulièrement le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD), et en veillant à l’implication de ce dernier dans le pilotage des activités. A ce titre, le Chef de Composante entretiendra des liens opérationnels constants avec le projet de Soutien Opérationnel à la Continuité et à la Légitimité de l’Etat (SOCLE) et le Dispositif d’Appui des Conseillers en Régions (DACR), tous deux financés par l’Agence Française de Développement (AFD), mis en œuvre par Expertise France et susceptibles de partager concepts, méthodes et contacts.

Basé à Bamako, le chef de la composante gouvernance du projet PARSEC dirigera une équipe projet composée d’experts résidents dans les deux régions Sud d’intervention du projet (Sikasso et Kayes).

Gestion stratégique et opérationnelle de la composante :

 

  • Participer à la définition et au montage des activités d’appui de la composante gouvernance, en lien avec l’équipe PARSEC, Expertise France et la DUE, et l’ensemble des partenaires locaux et nationaux, à travers :
    • Le développement et la mise en œuvre des études diagnostics des territoires d’interventions et la consolidation des données sur les analyses des besoins en matière d’appui à la gouvernance et d’accompagnement institutionnel et/ou matériel des administrations locales ;
    • En lien avec l’équipe PARSEC, la définition des feuilles de route des experts résidents locaux à éventuellement déployer dans les zones d’intervention, en y calibrant leur ancrage institutionnel et l’assistance technique devant être fournie ;
    • L’élaboration du plan d’action calibré et adapté à l’analyse contextuelle et des besoins des études diagnostics, associé à un plan de financement (budget par activités) et un plan de passation de marchés ;
    • La mise en place d’un dispositif de suivi et évaluation adapté, à mettre à jour lors de la phase de mise en œuvre ;  
  • Animer le travail au sein de l’équipe de la composante pour assurer la bonne déclinaison opérationnelle des orientations stratégiques telles que définies dans le plan d’activité proposé ;
  • S’enquérir et analyser les expériences menées en matière de gouvernance locale dans le cadre du modèle des PSDG du PSIRC au Centre, pour éventuellement les adapter au Sud;
  • En étroite collaboration avec les membres de l’équipe de projet PARSEC, superviser et coordonner le cadrage et la mise en œuvre des activités i) de l’expertise locale résidente, ii) de l’expertise court-terme ou perlée, ou iii) de tout autre type d’activités que pourraient prendre en charge la composante (formations, ateliers, subventions, marchés d’infrastructure/services/d’équipement) ;
  • Assurer un contrôle qualité des livrables produits dans le cadre de la composante effectués soit par les experts (résidents et court-terme) et les prestataires contractualisés ;
  • En lien avec l’équipe PARSEC, participer au reporting du projet PARSEC, en contribuant au rapport sur la mise en œuvre des activités de la composante Gouvernance ;
  • En lien avec l’équipe PARSEC, superviser et coordonner la mise en œuvre du plan de communication et de visibilité de la composante Gouvernance ;
  • Participer à l’élaboration des termes de référence pour la réalisation des évaluations externes intermédiaires et finales du projet PARSEC ;
  • Participer au processus de capitalisation des savoir-faire et pratiques développés dans le cadre de la composante, en lien avec l’équipe PARSEC, et celles des projets SOCLE et DACR, et tout autre dispositif d’appui territorial pertinents.

 

 Mise en place, animation et direction de l’équipe :

  • En lien avec les partenaires maliens, la DUE et l’Equipe PARSEC, assurer la mise en place de l’expertise résidente locale dans les territoires d’intervention/administrations locales retenues ;
    • Sur la base de la feuille de route retenue, identifier et mobiliser des profils locaux et piloter le processus de recrutement ;
    • Faciliter la mise en relation des experts locaux retenus avec les administrations locales bénéficiaires (collectivités territoriales, responsable des administrations déconcentrées, services techniques, agence de développement régional, etc.) et les partenaires au développement présents dans ces régions ;
    • Superviser l’installation des experts locaux dans leur lieux d’affectation ;
  • Assurer le management fonctionnel et hiérarchique de l’équipe de la composante ;
    • S’assurer de la répartition des tâches et responsabilités entre les membres de l’équipe, en s’appuyant sur les compétences de chacun et en se basant sur la définition des postes ;
    • S’assurer que tous les membres bénéficient du même niveau d’information sur la composante, faciliter les relations de travail en équipe et assurer une circulation de l’information entre les membres la plus fluide possible ;
    • S’assurer de la mise en place et du respect des mesures destinées à assurer la sécurité des membres de l’équipe, en lien avec la Direction Sureté d’Expertise France et le Référent Sureté Sahel ;
    • Consolider les livrables et rapports des experts résidents, analyser et consolider la veille contextuelle effectuée sur le terrain, apporter un appui-conseil aux experts résidents sur la mise en œuvre de leur feuille de route.
  • En lien avec Expertise France siège, recruter et mettre en place tout poste/type d’expert complémentaire et/ou nécessaire à la réalisation du plan d’activités défini de la composante.

Relations institutionnelles et gouvernance :

  • Renforcer les liens opérationnels et institutionnels du PARSEC avec les acteurs de la gouvernance, au niveau local et central, et jouer l’interlocuteur notamment pour :
    • Partager les choix opérationnels de la composante Gouvernance ;
    • Assurer l’appropriation par le ministre des résultats de la Composante Gouvernance ;
    • Faciliter la circulation de l’information entre le ministère, la DUE et l’équipe du PARSEC ;
  • En lien avec l’équipe projet PARSEC, assurer le lien opérationnel de la Composante Gouvernance auprès de la DUE au Mali ;
  • Assurer la responsabilité directe de la bonne conduite des relations institutionnelles avec les partenaires et acteurs régionaux et nationaux en lien avec les objectifs du projet ;
  • Participer aux instances de pilotage du projet PARSEC, en veillant à l’implication des acteurs de la gouvernance locaux et centraux à celle-ci;
  • S’assurer de la complémentarité et de la cohérence de la composante Gouvernance avec les autres projets d’appui aux collectivités et administrations territoriales, en premier lieu desquels, SOCLE et le DACR, ainsi qu’avec les autres initiatives locales et nationales.

Gestion administrative et financière :

Cette partie sera effectuée en lien permanent avec la Cellule d’Appui Mutualisé (CAM) d’Expertise France à Bamako. Cela consistera à :

  • En lien avec Expertise France siège et la CAM, contrôler la qualité du suivi administratif et financier global de la composante Gouvernance ;
  • En lien avec la CAM, l’équipe PARSEC et Expertise France, contribuer à la consolidation des données financières engagées et planifiées sur la composante Gouvernance pour le reporting financier du projet PARSEC ;
  • En lien avec la CAM, l’équipe projet PARSEC et Expertise France, participer aux audits du projet ;
  • En lien avec la CAM et Expertise France, superviser le suivi des subventions et des marchés attribués dans le cadre du projet (suivi régulier de l’avancement des activités, validation du reporting narratif et financier, etc.) en veillant au respect des procédures de passation de marché et d’attribution de subventions.

Description du projet ou contexte

Le « Programme d'Appui au Renforcement de la Sécurité dans la région de Mopti (PARSEC) » a été adopté par le comité opérationnel du Fonds fiduciaire d'urgence pour l’Afrique (FFU) le 13 juin 2016 et s’inscrit en cohérence avec le champ d’application du fonds, qui vise notamment à améliorer la gouvernance, « en facilitant la prévention des conflits et le respect de l’État de droit », le renforcement des capacités pour favoriser la sécurité et le développement, l’application de la loi, « notamment pour ce qui concerne la gestion des frontières et les aspects liés à la migration ».

Ce projet a débuté par une phase de diagnostic de 6 mois (février-juillet 2017), dont 4 mois passés au Mali par une équipe de six experts. Le diagnostic a été conduit dans le souci d’une approche inclusive et intégrée. La phase suivante, de 36 mois, a débutée en août 2017 et s’est achevée le 31 décembre 2020. Elle s’est attachée à la mise en œuvre du Plan d’actions, qui se décline en 3 axes principaux : un appui en infrastructures, matériels et équipements au profit des unités prioritaires des forces de sécurité intérieures (FSI) et de la Protection civile (PC) et de leur interopérabilité avec les forces de défense (FD) ; un appui en renforcement de compétences ; un appui institutionnel et organisationnel à l’opérationnalisation des moyens déployés.

Une nouvelle phase programmée jusqu’au 31 décembre 2023, se consacre à la continuité des actions de renforcement et de stabilisation du territoire malien avec pour objectif de garantir le continuum sécurité développement.

C’est pour cette raison, qu’une composante Gouvernance, au bénéficie des prochains pôles sécurisés dans les régions du Sud, sera intégrée au PARSEC afin de développer des actions complémentaires auprès des administrations publiques et des populations locales.

Profil souhaité

Qualifications et compétences

  • Diplôme de niveau Master en coopération internationale, développement, gestion de projets, science politique, administration publique ou autre domaine pertinent pour la mission.
  • Excellentes compétences en management / coordination d’équipe pluridisciplinaire.
  • Excellentes compétences en gestion de projet.
  • Excellentes capacités rédactionnelles et de reporting en français (rédaction de rapports techniques, stratégiques ou d’activités liés à l’exécution d’un projet, rédaction de note ou d’articles d’information).
  • Capacité d’adaptation, sens de l’organisation et de l’anticipation.
  • Très bonnes capacités d’analyse de contexte (institutionnel, politique, sécuritaire). 
  • Très bon relationnel et esprit d’équipe.
  • Très bonne connaissance des secteurs de l’administration publique et territoriale et des problématiques de gouvernance locale.
  • Maitrise des spécificités de l’organisation et du fonctionnement de l’Etat central, déconcentré et décentralisé au Mali et de ses enjeux de transformation.

 

Expérience professionnelle

  • Expérience préalable de 10 ans minimum en gestion et planification de projets de coopération internationale et/ou d’assistance technique dans le domaine de la gouvernance, de la réforme de l’État et/ou de la déconcentration/ décentralisation et/ou du développement local OU au moins 7 ans d’expériences en tant que chef de projet ou d’équipes sur un projet institutionnel d’assistance technique ou de renforcement des capacités d’envergure.
  • Expérience de travail pertinente sur la création et l’animation d’un dialogue institutionnel avec des acteurs publics.
  • Connaissance des procédures de gestion des projets financés par l’UE
  • Expérience de travail au Mali est un atout.

Date limite de candidature : 07/01/2022 17:48

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.