Postuler

Réf.
2021/FDFOG/7153

Type d'offre
Experts

Type de contrat
Contrat de prestation de services

Secteurs d'activité
Menaces globales et criminalité organisée ; Migrations ; Renforcement des forces de défense et de sécurité

Date limite de candidature
10/12/2021 18:00

Durée de la mission
Court terme

Contrat
Indépendant / Entrepreneur Individuel

Durée
15 jours

Description de la mission

I. Contexte de la mission

En Guinée, le projet d'Appui à la lutte contre la traite des personnes dans les pays du Golfe de Guinée comporte une composante 2 qui vise à soutenir les acteurs de la police, de la gendarmerie et de la justice dans leur lutte contre la traite des êtres humains notamment par le biais du renforcement des capacités des acteurs de la chaîne pénale.

Sur cette Composante 2 du projet, un diagnostic du fonctionnement de la chaîne pénale en matière de lutte contre la traite des êtres humains en Guinée a été réalisé. Il est ressorti dans les difficultés : une connaissance insuffisante par les services de police judiciaire des dispositions légales relatives à la traite des êtres humains, qui rend quasi-impossible la détection et l’investigation de faits de TEH.  En outre, les techniques d’enquête utilisées par les services d’enquête sont inadaptées aux faits de traite ; elles consistent essentiellement en des auditions des victimes et des auditions du ou des suspects dans le cadre d’une garde-à-vue ; or, la mise à jour d’un réseau de traite nécessite des investigations bien plus poussées qui ne sont pas réalisées (constatations, perquisitions, saisies…).

Les recommandations formulent notamment : la mise en place de mécanisme de formation initiale sur la thématique TEH comme la formation des formateurs OPJ pour que ceux-ci soient aptes à gérer des dossiers de traite et établir des procédures de qualité.

De plus, le Plan d’Action pluriannuel 2020-2022 du Comité national de lutte contre la Traite des Personnes et Pratiques Assimilées (CNLTPPA), Organe principal interministériel, en charge de lutter contre la TEH a prévu dans son Axe stratégique 2 relatif au renforcement des capacités des Magistrats et Forces de Défense et de Sécurité (FDS), des formations initiales sur la TEH pour FDS (entre autres la Police judiciaire) afin que ceux-ci puissent renforcer leurs capacités et prendre connaissance du défi (existence de faits de TEH, pratiques assimilées et régime juridique qui les pénalisent) et naturellement contribuer à y pallier.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ces recommandations et du Plan d’action pluriannuel, des modules sur la traite des êtres humains sont en cours d’élaboration. Ils sont destinés au parcours de formation initiale et de professionnalisation du métier d’OPJ des écoles de police et gendarmerie. Ainsi, pour une question d’appropriation nationale plus efficiente des modules TEH, il a été constaté  la nécessité de renforcer les capacités technique de pédagogie des formateurs des écoles de police et de gendarmerie pour parfaire l’enseignement des modules TEH et des autres modules enseignés dans lesdites écoles.

C’est dans cette visée qu’Expertise France en appui au Comité National de Lutte contre la Traite des Personnes et Pratiques Assimilées (CNLTPPA), recrute un (e) Expert en formation des Officiers de Police judiciaire pour la formation des formateurs OPJ guinéens sur des enquêtes concernant des crimes organisés comme la Traite des Êtres Humains.

II. Objectifs de la mission

1)   Objectif général

 Réaliser une formation des formateurs des écoles de police et de gendarmerie de la Guinée sur les techniques de formation des OPJ.

2)  Objectifs spécifiques

Trois objectifs spécifiques sont visés :

Objectif spécifique 1 : Produire des modules de formation des formateurs pour les écoles de Police et de Gendarmerie ;

 Objectif spécifique 2 : renforcer les capacités des formateurs des écoles de Police et de Gendarmerie sur la méthodologie et les techniques de formation et créer et ou harmoniser leurs outils de travail.

Objectif spécifique 3 : contribuer à évaluer la performance des formateurs et à actualiser l’outil de suivi des formateurs.

III. Résultats à atteindre

 Résultat 1 : les formateurs des écoles de Police et de Gendarmerie ont à leur disposition un module sur la méthodologie de formation.

Résultat 2 : après la formation des formateurs, les personnes cibles ont développé de nouvelles méthodes et techniques innovantes pointues de communication pédagogique, et partage de connaissance à l’endroit des élèves policiers et élèves gendarmes (APJ).

Résultats 3 :  une évaluation précise de la qualité des formateurs ayant reçu la formation et une contribution à l’actualisation d’un outil de suivi des formateurs à l’endroit des écoles de Police et de Gendarmerie sont disponibles.

IV. Description de la mission

 Les missions du Consultant sont entre autres :  

  • Proposer une méthode de formation des formateurs basée sur les réalités structurelles de la Guinée pour cela, Expertise France fournira le rapport diagnostic de la chaîne pénale, le rapport du consultant chargé de l’élaboration de modules TEH et du Guide méthodologique, le rapport de coaching de la brigade spéciale de protection des personnes vulnérables (BSPPV), puis facilitera tous les échanges avec les nationaux (formateurs nationaux des écoles de police et de gendarmerie).
  • Créer une bonne harmonie de travail avant et durant la formation avec les binômes de la formation à savoir les formateurs nationaux.
  • Faire une évaluation pré formation et post formation de la capacité de formation pour les personnes concernées.
  • Mettre en place un module de techniques et méthodes de formation.
  • Renforcer leurs capacités sur la méthodologie et les techniques de formation modernes et adéquates pour la formation sur les infractions complexes comme la TEH.
  • Créer et/ou harmonier les outils de travail des formateurs.

V. Méthodologie

  • La méthode de formation sera du choix du formateur toutefois, elle doit être participative, et vivante.
  • L’expert formateur fera la formation en binôme avec des formateurs nationaux, c’est pourquoi, il sera primordial d’échanger pour une meilleure coordination avec les concernés lors de l’établissement du module de formation, avant et durant la formation des formateurs.
  • L’objectif est de renforcer les capacités de 12 Formateurs OPJ guinéens, des écoles nationales de Police et de Gendarmerie. Les Ecoles de formation détermineront les critères plus précis de sélection des bénéficiaires mais généralement, les formateurs des écoles sont des officiers de Police et de Gendarmerie avec une forte expérience comme praticien et comme formateur.

Nombre de jour : 5 jours de formation et 10 jours consacrés aux préparatifs et rapportage.

NB : La mission de l’expert international sera rémunérée par Expertise France. Ses billets d’avion, per diem, frais liés aux visas et aux tests covid, et frais éventuels liés aux déplacements seront pris en charge par Expertise France.

Description du projet ou contexte

Expertise France est l'agence française d'expertise technique internationale dont la mission s’inscrit dans le cadre de la politique de coopération, d’aide au développement, d’influence et de diplomatie économique de la France. L’agence promeut l’expertise publique française pour construire des politiques publiques qui répondent aux défis institutionnels, économiques, démographiques, sociaux et environnementaux des pays partenaires.

Expertise France met en œuvre le projet d’Appui à la lutte contre la traite des êtres humains dans les pays du Golfe de Guinée (2019-2023), financé par l’Union européenne à travers le fond fiduciaire d’urgence, et a pour but de contribuer au renforcement de la lutte contre la Traite des Êtres Humains (TEH) dans les pays concernés (Guinée, Côte D’Ivoire, Togo Benin, Ghana et Nigéria). Un projet qui comporte 4 composantes :

  • Consolider la légitimité, le leadership et les capacités opérationnelles des instances interministérielles de lutte contre la traite des personnes,
  • Renforcer les capacités des acteurs de la chaîne pénale,
  • Renforcer les services spécialisés et les services de droit commun accessibles aux victimes et
  • Dynamiser la coopération transfrontalière.

Profil souhaité

Cet appel à candidature s’adresse à un Expert Formateur OPJ Gendarme ou Policier d’une Ecole nationale de Police ou de Gendarmerie

  • Ayant déjà formé(e) des formateurs de haut niveau.
  • Avoir une expérience à l’international est un atout ;
  • Avoir une expérience de travail en Afrique est un atout ;
  • Avoir travaillé dans des affaires criminelles transnationales est un atout.

Informations complémentaires

Livrables attendus

Au terme de cette activité, l’expert formateur livrera :

  • un Rapport de démarrage contenant notamment le module et l’agenda de formation ;
  • un Rapport de l’atelier de formation ;
  • un rapport final qui prendra en compte l’évaluation des formateurs du centre selon la méthode établie par le consultant. Le rapport sera adressé à Expertise France et au Comité national de lutte contre la Traite des personnes et Pratiques Assimilées, aux différentes écoles de formation de la gendarmerie et de la police dans un délai maximum de 10 (Dix) jours après la fin de la mission.

Coordination

Le formateur en Guinée aura pour interlocuteur principal Mme Matiada NGALIKPIMA, coordinatrice Projet siège, M. Alessandro RABIOSSI Directeur régional du projet et l’Equipe projet de Guinée. La partie Nationale sera représentée par le Comité national de Lutte contre la Traite des Personnes et Pratiques Assimilées (Point Focal au Ministère de la Justice de la république de Guinée) et les écoles de Police et de Gendarmerie.

Un briefing de lancement se tiendra après la notification du contrat.

Lieu, Durée et Modalités d’exécution

La mission se déroulera à Conakry en Janvier 2022 (dates à définir).

Période de mise en œuvre : Janvier 2022

  • Date de démarrage : Janvier 2022
  • Date de fin : Janvier 2022

Modalités de candidature 

Merci d'adresser votre candidature complète (CV, lettre de Motivation, attestations prouvant des missions de formation et références. 

La mission est ouverte aux agents de la fonction publique ou parapublique.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées

Toute candidature incomplète sera rejetée.

Critères de sélection des candidatures

Le processus de sélection des candidats s'opérera selon le(s) critère(s) suivant(s) :

  • Expériences du candidat en lien avec la mission d’expertise
  • Formation/compétences/expériences du candidat

Date limite de candidature : 10/12/2021 18:00

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.