Postuler

Réf.
2021/ESEREA/7021

Type d'offre
Experts

Type de contrat
Contrat de prestation de services

Secteurs d'activité
Climat et Energie

Date limite de candidature
08/11/2021 13:21

Durée de la mission
Expertise perlée

Contrat
Indépendant / Entrepreneur Individuel

Durée
36 mois

Description de la mission

Expertise France recherche un/une Experte(e) « Suivi, Evaluation, Redevabilité et Apprentissage » (SERA) qui intégrera l’équipe du projet Maximisation des impacts de l’électrification rurale en Côte d’Ivoire (MAX). Le poste nécessitera des déplacements réguliers en Côte d’Ivoire, à Abidjan et dans l’ensemble des localités d’intervention. L’Expert(e) SERA sera chargé d’élaborer et de mettre en œuvre un dispositif de suivi-évaluation-redevabilité-apprentissage (SERA) complet pour le projet « MAX ».

Le dispositif de suivi-évaluation proposé devra permettre la collecte, le traitement et l’analyse systématique des données, et faire un lien concret et continu avec l’apprentissage pour pouvoir appuyer la prise de décision opérationnelle et stratégique. Le dispositif suivi-évaluation devra également servir à des fins de redevabilité à la fois ascendante (bailleurs) et descendante (bénéficiaires).

L’Experte(e) SERA travaillera sous la supervision du Chef de projet et de l’Expert Technique International (ETI), en étroite collaboration avec les Chargés de projet et la Référente Suivi-évaluation au siège d’Expertise France. Il/Elle travaillera en étroite collaboration avec les autres membres de l’équipe et en liaison constante avec les partenaires institutionnels.

Description du projet ou contexte

L’Agence Française de Développement (AFD), en lien avec CI-ENERGIES, a décidé de confier à Expertise France un projet d’appui à la maximisation des impacts socio-économiques de l’électrification rurale en Côte d’Ivoire.

L’AFD a en effet obtenu une subvention de 4 M € de l’Union Européenne pour le financement du Projet. L’objectif général du Projet est de faciliter l’accès et l’utilisation d’équipements électriques, par les différentes catégories de consommateurs d’électricité : (i) les espaces collectifs, (ii) les ménages, et (iii) les acteurs économiques.

Expertise France, déjà présente en Côte d’Ivoire par le biais de plusieurs projets de coopération technique, gère notamment le projet Ecler Ivoire d’Electrification rurale décentralisée par voie solaire et d’Efficacité Energétique dans les bâtiments publics. Dans le cadre d’Ecler Ivoire, Expertise France mène déjà des activités liées aux activités génératrices de revenus (AGR) en lien avec l’électrification des localités.

Les objectifs spécifiques du Projet MAX sont les suivants :

  • Faciliter l’accès et le financement d’équipements, si possible économes en énergie, au niveau des ménages et avec une attention particulière aux femmes, avec pour impact :
    • Une amélioration des conditions de vie ;
    • Une collecte de données quantitatives et qualitatives concernant les femmes (santé, usagers productifs, scolarisation, etc.) ;
    • Une réduction des factures d’électricité à usage constant.
  • Faciliter l’accès, le financement et l’utilisation d’équipements électriques, si possible économes en énergie, pour des professionnels, avec pour impact :
    • L’augmentation des revenus et la création d’emplois, qui contribueront à l’amélioration des conditions de vie des populations ;
    • Une augmentation du potentiel de demande en énergie (jusqu’à 15 à 30% de la demande totale) qui compense la baisse de revenus liée à la promotion de l’efficacité énergétique dans les ménages ;
    • Le développement d’une offre de services et produits locaux (commerces, artisanat, restaurant, stockage en chambre froide…), qui contribue à l’amélioration des conditions de vie, à l’allègement de certaines tâches ménagères et à une plus grande efficacité dans certaines activités (agriculture, transformation…) ;
  • Améliorer la qualité de certains services publics en apportant une attention particulière aux femmes (éducation, eau potable, santé, sport…) utilisant des équipements électriques, notamment via la facilitation de l’accès, du financement et l’utilisation d’équipements électriques, si possible économes en énergie.

Les activités du Projet ont été élaborées par Expertise France en lien étroit avec les agents de l’AFD et ont été revues par CI-ENERGIES, la DGE et la Délégation de l’Union européenne à Abidjan. Ces activités incluent :

  • La mise en place et le maintien d’une équipe projet pendant la durée d’exécution du Projet ;
  • La réalisation d’un diagnostic de l’état de la demande et de l’offre en équipements électriques, y compris capitalisation des expériences similaires et en services financiers ;
  • La mise en place d’un processus d’arbitrage pour la priorisation des interventions du Projet avec les parties prenantes ivoiriennes
  • La mise en place d’un processus de sélection des Bénéficiaires d’une Enveloppe financière confiée par l’AFD en gestion à Expertise France, avec les parties prenantes ivoiriennes :
  • La contractualisation et la supervision des conventions signées avec les Bénéficiaires de l’Enveloppe financière, avec gestion des fonds et processus de suivi et de recadrage ;
  • Les actions de communication et de visibilité des bailleurs, et d’évaluation du Projet.

Profil souhaité

Qualifications :

  • Titulaire d’un diplôme d’études supérieures (bac+5 minimum) en sciences politiques ou sociales, coopération internationale, gestion de projet,  statistiques appliquées, économie du développement, ou tout autre domaine pertinent ;
  • Expérience d’au moins 7 ans en conception et mise en œuvre de systèmes SEA, de préférence dans le domaine du développement durable, de la gouvernance et la mise en œuvre de politiques publiques dans un contexte de projets de développement de coopération internationale ;
  • Bonne maîtrise des logiciels de collecte (Kobo Tool Box, Survey CTO, ODK, etc.), d’analyse (R, SPSS, Stata, etc.) et de visualisation de données (PowerBI), et bonnes connaissances de logiciels de suivi plus complets ;
  • Bonne maitrise des outils et pratiques de gestion de projet (théorie du changement, cadre logique, programmation, reporting, etc.) et connaissance des pratiques des bailleurs de fonds, dont l’AFD et l’UE ;
  • La maitrise des jeux liés au genre serait appréciée.

Compétences générales :

  • Aptitudes au travail d’équipe et à la coordination, excellent relationnel ;
  • Forte capacité de travail en équipe, esprit d’initiative et créativité, sens de l’organisation et autonomie ;
  • Aptitudes rédactionnelles confirmées (rapports, notes de synthèse, stratégies, etc.) ;
  • Pragmatique, capacité avéré à la production d’outils et de documents dans un temps court ;
  • Aptitude à faire adhérer l’équipe aux processus de suivi et aux usages des outils ;
  • Excellentes compétences en animation de formations ;
  • Capacité d’adaptation dans un contexte multiculturel ;
  • Excellente maîtrise du français à l’écrit comme à l’oral ;
  • La connaissance de la Côte d’Ivoire et de son environnement institutionnel serait un atout.

Informations complémentaires

Sous l’autorité du Chef de Projet, et en liaison avec les Chargés de projet et la Référente Suivi-Evaluation au siège, l’Expert(e) SERA aura pour mission d’élaborer et de mettre en œuvre un dispositif suivi-évaluation complet pour le projet MAX.

L’Expert(e) SERA veillera avec le Chef de projet, à documenter, suivre, analyser et capitaliser le processus et les résultats du projet, ainsi que les leçons apprises. Il/elle est notamment responsable (i) des modalités de collecte, d’analyse et de reporting des données ; (ii) de la documentation / capitalisation des acquis et des innovations du projet ; iii) de la cohérence des indicateurs ; iv) du renforcement de capacités des acteurs sur le dispositif SERA.

Phase 1 – 35 jours

Elaboration et consolidation de la Théorie du Changement du projet (5 jours)

  • Animer un ou plusieurs ateliers avec toutes les parties prenantes pour une réflexion participative sur la Théorie du Changement (TdC) du projet ;
  • Produire une version détaillée et formalisée de la TdC du projet sur la base des éléments issus de(s) l’atelier(s).

Elaboration du système de SERA du projet « MAX » (20 jours)

  • Evaluer les besoins et les capacités  en matière d’outils et de pratiques de suivi-évaluation et apprentissage, de collecte de données et de reporting de l’équipe et des partenaires de mise en œuvre.
  • Elaborer un plan de SERA solide et co-construit avec les parties prenantes du projet, en lien avec les engagements préconisés dans la politique S&E de l’Agence, détaillant en particulier :   
    • La révision du cadre logique et de ses indicateurs,
    • La définition et le plan de suivi de chaque indicateur (moyens de vérification, méthode de calcul, outils, fréquence, responsable, etc.),
    • Les valeurs de référence (baseline) et les cibles pour chaque indicateur,
    • Le processus de flux des données, de la collecte et de leur utilisation (collecte, remontée, consolidation, visualisation, utilisation pour le pilotage et la prise de décision, reporting, etc.),
    • La gestion des données (analyse, reporting, archivage, confidentialité, contrôle qualité, protection des données dans le respect de la RGPD),
    • Le budget détaillé nécessaire à la mise en œuvre du dispositif,
    • Les outils et logiciels qui seront utilisés,
    • Les questions évaluatives et relatives à la performance, et le plan d’évaluation,
    • Les questions d’apprentissage, et la planification des temps d’apprentissage (ateliers d’identification des bonnes pratiques et leçons apprises, rapport de capitalisation d’expérience, etc.).
    • Les responsabilités respectives de chaque organisation partenaire impliquée dans la mise en œuvre des activités.
  • S’assurer que le plan de suivi-évaluation soit en accord avec la politique d’Expertise France en la matière, ainsi que les besoins et les attentes des bailleurs impliqués (AFD et Union Européenne);
  • Contribuer à l’élaboration et la réalisation d’études de référence initiale (baseline) et finale (endline) pour les indicateurs principaux. Le recours à des données qualitatives et/ou secondaires lorsque cela est possible est fortement conseillé ;
  • Concevoir, réaliser et diffuser un outil permettant un partage interactif des résultats du suivi-évaluation ;
  • Former et accompagner l’équipe projet et les partenaires sur les outils et processus mis en place afin de faciliter leur usage ;
  • Elaborer et mettre à jour avec les équipes projet un manuel d’utilisation des outils de suivi-évaluation.

La Phase 1 se déroulera probablement en deux temps :

  • Une première mission de 20 jours permettant l’élaboration des outils ;
  • Une deuxième mission de 15 jours 4-5 mois plus tard pour la mise à jour des outils suite aux résultats de l’étude de faisabilité, et la formation de l’équipe projet.

Phase 2 – 65 jours

Accompagnement du Chef de Projet dans le pilotage des programmes en assurant l’opérationnalisation et la mobilisation par l’équipe et les partenaires de ce mécanisme de suivi-évaluation

  • Assurer la mise à jour régulière du système de suivi - vérification des données collectées, gestion et analyses des données, mise à jour des outils interactifs–et ce en étroite collaboration avec l’équipe projet ;
  • Interagir avec les relais locaux et autres parties prenantes pour la collecte de données et leur interprétation ;
  • Partager les résultats et conclusions des activités de suivi-évaluation avec l’équipe projet ;
  • Contribuer aux exercices de revues semestrielles si besoin ;
  • Contribuer aux sujets liés au suivi-évaluation dans les outils de reporting ;
  • Réfléchir à la faisabilité de la mise en place d’un mécanisme de gestion des plaintes et retours d’information ;
  • Proposer et déployer un plan de capitalisation à destination des bénéficiaires, des partenaires/opérateurs de mise en œuvre et travailler en étroite collaboration avec le/la chargée de communication sur le développement de supports/outils de capitalisation ;
  • Produire des rapports semestriels présentant et analysant les informations collectées dans le cadre du plan SEA ;
  • Élaborer, avec les chargés de projet siège et le chef de projet terrain, les termes de références pour identifier les prestataires externes pour l’évaluation finale du projet.

Cette proposition de calendrier et le développement de la mission sera discuté avec le consultant afin d’établir un calendrier estimatif de l’appui initial, l’appui mensuel et des missions périodiques.

Critères de sélection des candidatures

Le processus de sélection des candidats s'opérera selon le(s) critère(s) suivant(s) :

  • Formation/compétences/expériences du candidat

Date limite de candidature : 08/11/2021 13:21

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.