Postuler

Réf.
2021/ETIADLDGDTEDLC/6987

Type d'offre
Experts

Type de contrat
CDDU

Secteurs d'activité
Mobilisation des ressources, gestion et redevabilité publiques

Date limite de candidature
30/10/2021 18:00

Durée
1 an renouvelable 1 fois

Description de la mission

L’Expert Technique international (ETI) aura pour principale mission de conseiller le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP) du Niger sur les méthodes de gestion et de modernisation de l’administration nécessaires pour améliorer la mobilisation des ressources et la chaîne de la dépense, tant au niveau des Ministères et administrations centrales que des opérateurs ou des collectivités locales.

La mission de l’ETI s’inscrira dans la continuité des appuis français apportés à la DGTCP nigérienne et notamment des appuis des précédents ETI. Elle ciblera les principaux axes de travail, listés ci-après :

  • Le développement d’outils d’aide à la décision (analyse des données, prévisions des recettes non fiscales et parafiscales etc.) ;
  • La pleine opérationnalisation de la réforme du Compte Unique du Trésor (CUT) lancée en 2017 et l’amélioration de la gestion de trésorerie de l’Etat ;
  • La poursuite de la digitalisation du système des paiements ;
  • L’amélioration et le perfectionnement de la chaine de la dépense, y compris au niveau régional et des collectivités territoriales ;
  • Le renforcement des capacités, le développement institutionnel et la conduite du changement ;
  • Développement des outils et méthodes de pilotage des entités opérationnelles et des directions centrales ;
  • L’appui à la mise en œuvre des projets et programmes financés par l’AFD, notamment le PAMRI ainsi que le Fonds Commun Sectoriel pour l’Education (FCSE) qui transitent pour une large partie par l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Territoriales (ANFICT).

De manière générale, l’ETI est appelé à travailler de manière harmonieuse avec les autres conseillers et directeurs nationaux de la DGTCP dans le cadre de la mise en œuvre des réformes de l’administration et dans l’organisation d’actions à forte valeur ajoutée au bénéfice d’une mobilisation accrue des recettes, notamment non fiscales et parafiscales.

Il sera également associé, par les responsables nigériens du Trésor, à la conduite des réformes visant à satisfaire aux objectifs inscrits en loi de finances, à la mise en œuvre effective du Compte Unique du Trésor (CUT), à la finalisation et la validation de la stratégie de la DGTCP et dans la mise en œuvre et l’évaluation du Programme de Réformes de la Gestion des Finances Publiques 2017-2021 (PRGFP4).

Il conseille le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP) sur les opportunités éventuelles de coopération internationale et est moteur dans la mobilisation d’expertise technique additionnelle de court terme adaptée aux besoins et aux objectifs de la DGTCP.

L’ETI participera activement à la bonne mise en œuvre de l’ensemble des projets financés par l’Agence Française de Développement (AFD), notamment au Projet d’Appui à la Mobilisation des Ressources Intérieures (PAMRI). Pour se faire, il interviendra en complémentarité des actions des ETIs basés à la DGD et à la DGI, ainsi qu’en lien étroit avec l’Equipe projet du PAMRI.

Enfin, l’ETI appuiera, en tant que de besoin, l’Ambassade de France dans la préparation des procédures de sélection des candidats nigériens pour l’Ecole Nationale des Finances Publiques (ENFIP – France), ainsi que dans l’animation du réseau des alumni nigérien de l’ENFIP.

   Activités

Le Conseiller technique aura pour missions, en lien avec les directions concernées, d’appuyer la mise en œuvre de l’ensemble des réformes pilotées par la DGTCP en faveur de la mobilisation des ressources mais également – de manière plus large et transversale – à l’ensemble des réformes visant à la pleine opérationnalisation du Compte Unique du Trésor (CUT) ainsi qu’à l’amélioration de la chaine de la dépense.

Ainsi, il pourra appuyer le DGTCP en matière :

  • D’organisation des services, d’animation et de suivi de la gestion des services du Trésor, y compris les directions régionales et les équipes déconcentrées ;
  • De planification stratégique et de mise en place d’indicateurs de performances, tout particulièrement en ce qui concerne la mobilisation des ressources ;
  • De mise en œuvre effective et d’opérationnalisation du Compte Unique du Trésor (CUT), y compris les liens avec l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Territoriale (ANFICT) ;
  • D’amélioration et de perfectionnement de la chaine de la dépense, en lien notamment avec les projets de l’AFD qui transitent par le Trésor Public ;
  • De formation initiale et continue des cadres de la DGTCP ainsi qu’à l’adéquation des recrutements entre les profils et les postes, tant au niveau de l’administration centrale à Niamey que dans le réseau local ;
  • De mise en œuvre des activités du Projet d’Appui à la Mobilisation des Ressources Intérieures (PAMRI) et d’appui au recrutement de l’expertise court terme et perlée ;
  • De collaboration avec les autres régies financières – Direction Générale des Douanes (DGD) et Direction Générale des Impôts (DGI) – ainsi qu’avec la Direction Générale des Opérations Financières et des Réformes (DGOFR).

Description du projet ou contexte

La DGTCP est une administration au cœur de la gestion économique et financière de l'État.  Elle concourt ainsi à l’exécution, en recette et en dépenses, du budget général de l’Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics à caractères administratif. A ce titre, elle participe à :

  • La définition de la politique économique et financière du gouvernement ;
  • La préparation des lois de finances et de tous les textes du gouvernement à caractère économique ou financier, ou ayant une incidence économique ou financière ;
  • La mobilisation des ressources financières ;
  • Le paiement de la dette publique ;
  • La gestion de la trésorerie de l’Etat ;
  • La définition de la politique monétaire et budgétaire du gouvernement ;
  • L’élaboration et la définition des procédures d’exécution des recettes et des dépenses.

En matière de réglementation comptable et financière, la DGTCP est chargée :

  • De l’élaboration des règlements de la comptabilité publique ainsi que des normes et règles comptables à appliquer par les organismes publics ;
  • Du contrôle de l’application de l’application des normes et procédures comptables ;
  • De participer, en relation avec les organes judiciaires de l’Etat, à la gestion du contentieux de l’Etat et à l’exécution des décisions de justice pour ou contre l’Etat.

Ces dernières années, les nombreuses réformes engagées ont permis à l’administration de se moderniser davantage, avec comme réforme phare, la mise en place du Compte Unique du Trésor (CUT) et des systèmes de paiement (Système de Transfert Automatisé et de Règlement (STAR) et Système Interbancaire de Compensation Automatisée (SICA).

La coopération du Ministère des Finances du Niger avec la Direction Générale des Finances Publiques française (DGFIP) est soutenue depuis de longues années notamment avec la présence continue depuis plus de 20 ans d’Experts Techniques Internationaux (ETI) placés directement auprès du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique. L’Ecole Nationale des Finances Publiques (ENFIP – France) accueille depuis de nombreuses années des cadres de la DGTCP en formation longue ou courte, avec prise en charge des bourses de vie par la coopération française.

La DGTCP a également été accompagnée de longue date par des cadres de la DGFIP dans le cadre de missions perlées ou court terme ainsi que – jusqu’en juin 2020 – par un Expert Technique International, cadre de la DGFIP, mobilisé par le Fonds Monétaire International (FMI) en appui au Directeur Général. Jusqu’en août 2017, la France, via le service de coopération, a déjà eu à financer la mobilisation d’un ETI à la DGTCP. En outre, l’Agence Française de Développement (AFD) finance un projet d’appui à la mobilisation des ressources intérieures (PAMRI) qui dispose d’une composante de renforcement des capacités des régies du Ministère des Finances.

En complément du projet PAMRI, les autorités du Niger ont formulé une requête à l’AFD pour le déploiement de trois (03) experts techniques internationaux résidents aux postes de conseillers des directeurs généraux des trois (03) régies (DGI, DGD, DGTCP) pour une durée de deux ans.

Ces 3 ETI travailleront en étroite collaboration ainsi qu’avec l’Equipe projet du Projet d’Appui à la Mobilisation des Ressources Intérieures (PAMRI) basée auprès de la Direction Générale des Opérations Financières et des Réformes (DGOFR) afin d’appuyer les régies dans leurs actions visant l’amélioration de la mobilisation des ressources intérieures.

Profil souhaité

a)      Qualifications et compétences techniques requises (« savoir-faire »)

L’ETI devra être doté :

  • D’une expérience confirmée en qualité de cadre de la Direction Générale des Finances Publiques française (DGFiP);
  • D’une expérience à l’international, idéalement en Afrique subsaharienne ;
  • D’une expérience des programmes de développement, notamment en matière de mobilisation des ressources intérieures, de mise en œuvre de la réforme du CUT et d’amélioration de la chaine de la dépense ;
  • D’une bonne maîtrise des principaux outils informatiques (logiciels courant et applications professionnelles spécialisées) ;
  • D’une capacité à communiquer dans un contexte socio-culturel différent ;
  • D’une capacité à identifier et analyser des besoins en matière de renforcement des capacités ;
  • De compétences rédactionnelles solides (documents d’analyse, notes d’orientation, comptes rendus et rapports d’activités).

b)      Compétences humaines requises (« savoir être »)

Les compétences humaines et relationnelles de l’ETI sont inhérentes à la bonne réalisation de sa mission. Il devra disposer :

  • D’une capacité d’adaptation à des situations variées ;
  • D’un sens relationnel solide et de bonnes capacités d’écoute et de dialogue ;
  • De capacités d’intégration dans des équipes diverses et à différents niveaux hiérarchiques ;
  • D’une capacité à identifier l’information pertinente pour élaborer un diagnostic fiable et proposer des solutions adaptées ;
  • D’un sens aigu de l’organisation et de la hiérarchisation ;
  • D’une grande rigueur professionnelle, d’éthique et de déontologie.

Informations complémentaires

     Méthodologie de travail

L’ETI interviendra comme Conseiller technique du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP) auquel il rendra compte.

Dans la réalisation des tâches qui lui seront confiées, l’ETI veillera à l’autonomisation progressive des équipes de la DGTCP dans la conduite des différentes activités engagées. Une attention sera portée aux processus de réalisation des activités, de manière à s’assurer de l’acquisition effective des compétences et des méthodes et à l’appropriation des outils par les bénéficiaires.

Pour ce faire, l’ETI devra privilégier des pratiques professionnelles facilitantes telles que :

  • Un mode de travail collaboratif – favorisant dans la mesure du possible le principe de co-construction – tout au long de sa mission et sur chacune des activités engagées ;
  • Un positionnement orienté sur l’identification des besoins, l’identification de solutions en réponse à ces besoins, la planification d’activités adaptées et la supervision de leur mise en œuvre ;
  • La production de documents à des fins de pilotage/suivi (plan d’action, rapport d’activités) et de capitalisation (notes formalisant le fonctionnement les outils, méthodes et systèmes développés) ;
  • L’évaluation de la performance et l’atteinte des objectifs fixés.

Enfin, les formations qui pourraient être développées par l’ETI devront s’inspirer des cas pratiques nigériens, adaptés au contexte d’intervention de l’expert et aux besoins exprimés par la DGTCP.

Date limite de candidature : 30/10/2021 18:00

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.