Postuler

Réf.
2021/ESAC/6791

Type d'offre
Experts

Type de contrat
Contrat de prestation de services

Secteurs d'activité
Suivi et évaluation

Date limite de candidature
05/09/2021 14:46

Durée de la mission
Expertise perlée

Contrat
Indépendant / Entrepreneur Individuel

Durée
4 ans

Description de la mission

L’expert senior en suivi-évaluation sera chargé de définir et d’élaborer un dispositif de suivi-évaluation complet pour le projet AFIDEV afin de guider son pilotage et sa mise en œuvre. Le dispositif devrait permettre la collecte, le traitement et l’analyse des données, et faire un lien concret et continu avec l’apprentissage pour pouvoir appuyer la prise de décision opérationnelle et stratégique. Le dispositif suivi-évaluation devra également servir à des fins de redevabilité à la fois ascendante (bailleurs) et descendante (bénéficiaires).

Il ou elle travaillera sous la supervision du chef de projet, basé à Moroni, et en étroite collaboration avec le siège d’Expertise France pour l’application de la politique de suivi-évaluation de l’agence et le ou la chargé(e )de suivi-évaluation du projet.

 

La mission attendue du ou de la chargé(e) de suivi-évaluation se fera en plusieurs temps.

 

La fiche de poste comporte ainsi 3 ensembles de missions :

 

  1. Définir et consolider une stratégie d’action devant aboutir à l’élaboration d’un mécanisme de suivi-évaluation-apprentissage

 

  • Diagnostic et analyse des pratiques de collecte, de consolidation et d’analyse des informations par les partenaires du projet et les autorités comoriennes
  • Sur la base du diagnostic de l’existant et des besoins, proposer et élaborer une stratégie de suivi-évaluation-apprentissage complète sur le projet et s’assurer de la bonne qualité de son déploiement sur le terrain par le chargé de suivi-évaluation. Ce plan devra inclure :
    • La déclinaison du cadre logique, dont les indicateurs (qualitatifs et quantitatifs),
    • L’élaboration d’une théorie du changement,
    • Le chronogramme des activités et échéances majeures,
    • Les responsabilités respectives de chaque organisation partenaire impliquée dans la mise en œuvre des activités (INRAPE, ONAV, CRDE, etc.),
    • La définition et les méthodes de calcul des indicateurs,
    • Les outils de collecte et d’analyse de données à utiliser une fois le plan S&E validé,
    • La gestion des données (logigramme des flux de données et d’analyse, partage des informations, mesure des résultats, bases de données déjà existantes et à valoriser ou mutualiser) ;
  • S’assurer que le plan de suivi-évaluation soit en accord avec la politique d’Expertise France en la matière, les préconisations de l’AFD ainsi que les besoins et les attentes du ministère de l’agriculture, et les initiatives déjà engagées par lui, en particulier sa politique à venir en matière de suivi-évaluation (cf. partie 3 du cahier des charges ci-dessous) ; en particulier, vérifier la cohérence des indicateurs et des outils de suivi-évaluation avec les objectifs et les contraintes du projet et du ministère de l’agriculture ;
  • Participer à la définition et la réalisation des études de référence initiale (baseline) et finale : programmation et conduite d'enquêtes, en lien avec la partie nationale et les autres bailleurs de fonds du secteur agricole aux Comores ;
  • Développer les outils de collecte de données, en collaboration avec le ou la chargé(e) de suivi-évaluation du projet ;
  • Proposer, mettre en place et faire le suivi d’un outil numérique de collecte et d’analyse de données afin de permettre la consolidation et la gestion des données : Webmo, Logalto, Kobo toolbox, ODK, Power BI, Arc GIS, ou autres…
  • Proposer et faire le suivi d’une méthodologie de collecte de données, d’analyse des données et de gestion des données : élaboration d’une base de données, logigramme d’analyse, mesure des résultats (objectifs, variables, données quantitatives, agrégations) ;
  • Assurer l’intégration d’indicateurs spécifiques issus du Plan de Gestion Environnemental et Sociale (PGES) et du Plan d’Action Genre (PAG) – PAG dont la conception est à programmer d’ici la fin de l’année 2021 sinon le début de l’année 2022.

 

  1. Accompagner la montée en puissance du projet en appuyant la mise en place et l’opérationnalisation de son mécanisme de suivi-évaluation

 

  • Elaborer et mettre à jour avec les équipes projet un manuel d’utilisation, une méthodologie spécifique au suivi-évaluation : collecte des données (méthodologie, échantillonnage, technique d’enquête…), gestion des données, analyses des données, outils de reporting, utilisation d’outils numériques ;
  • Former et appuyer le ou la chargé(e) de suivi-évaluation, de même que le chef de projet et la coordonnatrice de projet, sur les sujets suivants :
    • Le contrôle qualité des données,
    • L’analyse des données,
    • La rédaction des rapports suivi-évaluation sur l’état des résultats (l’élaboration d’un format de rapport pourrait être proposé),
    • Le partage des résultats et conclusions des activités de suivi-évaluation avec l’équipe projet et les parties prenantes concernées,
    • L’utilisation du suivi-évaluation pour améliorer la qualité de l’intervention (s’assurer que des actions correctives et/ou ajustements soient faits) ;
  • Participer à la promotion du dispositif de suivi-évaluation auprès des partenaires/opérateurs de mise en œuvre du projet AFIDEV (INRAPE, ONAV, CRDE et autres récipiendaires de financement) ;
  • Proposer un plan de capitalisation (en continu sur la durée totale du projet) à destination des bénéficiaires, des partenaires/opérateurs de mise en œuvre, du bailleur voire des partenaires techniques et financiers présents aux Comores. Ce plan devra proposer des axes de capitalisation et des formats de livrables. (Ex. Fiches de bonnes pratiques…).
  • Rédiger les TDR pour la mission d’évaluation à mi-parcours et l’évaluation finale du projet

A noter que l’expert international pourra être sollicité aussi, si le besoin devait être confirmé, pour proposer, mettre en place et faire le suivi d’un système de reporting spécifique s’intégrant aux exigences de reporting bailleur.

 

  1. Contribuer à la mise en place d’une stratégie de suivi-évaluation au sein du ministère de l’agriculture et appuyer la cellule ministérielle dédiée

 

  • Participation à la mise en place par le ministère de l’agriculture d’un système à couverture nationale de suivi-évaluation ; rédaction de note d’experts et animation de groupes de travail selon demande de la partie nationale
  • Articulation avec les mécanismes de suivi-évaluation des autres projets du ministère (Banque mondiale, FIDA, PNUD, FAO, etc.) et appui à l’implémentation des mécanismes de suivi-évaluation du PCE (Plan Comores Emergent) et du PNIA (programme national d’investissement agricole) ; réunions relatives à la coordination et à l’harmonisation de l’aide (géographies d’intervention, modalités de suivi, etc.)
  • Participation aux éventuels mécanismes globaux (ou programme) de surveillance environnemental que le ministère (DGEF) mettra en place à la faveur du plan d’action qui découlera de la CDN (contribution déterminée sur une base nationale)
  • Mise sur pieds et animation de formations sur le suivi-évaluation, au bénéficie de tous les acteurs identifiés ; ces formations seront montées en lien avec le ministère de l’agriculture et au besoin, pour leur dispensation, feront l’objet de la budgétisation et de la programmation de prestations additionnelles.

 

Ce cahier des charges n’est pas figé ni exhaustif. Il est susceptible d’évoluer, selon la matrice fonctionnelle générale du projet AFIDEV et selon les points d’accord établis avec la partie nationale et les autres partenaires du secteur agricole.

 

 

Déroulé estimatif de la mission : Cf Pièce jointe à l'offre de poste

 

Description du projet ou contexte

SECTEURS D'ACTIVITÉ : Economie, commerce international, facilitation des affaires, agro-industrie, agriculture, agro-alimentaire, ressources naturelles, environnement, gouvernance sectorielle, réforme de l’Etat, politique agricole, formation, recherche action, coopération scientifique, aménagement du territoire, infrastructures

 

Le présent recrutement s’effectue dans le cadre du projet AFIDEV (appui aux filières d’exportation et au développement rural) mis en œuvre par Expertise France aux Comores.

 

AFIDEV a pour finalité d’améliorer la compétitivité, l’organisation et la diversification des filières agricoles d’exportation (vanille, ylang-ylang, girofle). Il doit contribuer à augmenter les volumes et la qualité des productions, tout en améliorant les revenus des acteurs et en facilitant l’accès à l’emploi. Un appui à la filière maraîchère est aussi prévu.

 

Il s’agit entre autres de générer plus de valeur ajoutée dans l’aval de la filière en encourageant les innovations en matière de transformation, en diversifiant les débouchés et les produits commercialisés, et en faisant reconnaitre la qualité et l’origine des produits par des marques collectives et certifications. Les activités qui seront menées auront vocation à appuyer le secteur productif des filières ciblées, l’accès marché des produits issus de ces filières, l’accès au financement des acteurs ainsi que la réhabilitation de pistes rurales à des fins de désenclavement.

 

Elles seront mises en œuvre en coordination étroite avec les autorités comoriennes et auront vocation à impliquer au maximum les entités publiques : le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Environnement (MAPE), l’Institut National de Recherche pour l’Agriculture, la Pêche et l’Environnement (INRAPE), 5 Centres Ruraux de Développement Economique (CRDE) – 2 sur l’île de Grande Comore et 3 sur l’île d’Anjouan – et l’Office National de la Vanille (ONAV).

 

Les activités de structuration des filières seront mises en œuvre à l’échelle nationale, tout en concentrant l’aide, sur 2 zones d’intervention sur l’île de Grande Comore (Sud-Ouest) et d’Anjouan (côte Est).

 

La durée de mise en œuvre du projet est de 4 ans minimum.

 

 

Détails sur les composantes du projet

 

Le programme se décline en 6 composantes :

 

Composante 1 : appui à la transformation, au stockage et au conditionnement

1.1. Inventaire, diagnostics et appuis aux infrastructures pour la transformation et le conditionnement des produits

1.2. Appui en matière de qualité, de certification et de normalisation

1.3. Facilitation de l’accès au financement pour les infrastructures de transformation

1.4. Assistance technique aux CRDE sur la transformation

1.5. Professionnalisation des unités de stockage et de conditionnement et contractualisation avec les coopératives

 

Composante 2 : appui à l’ONAV/ONPR

2.1. Renforcement des capacités de l’office national de la vanille et du futur office national des produits de rente pour un meilleur accompagnement des filières d’exportation

2.2. Réforme de l’ONAV, construction et équipement du futur office national des produits de rente

2.3. Organisation de chaque catégorie d'acteurs des différentes filières en « groupements professionnels »

2.4. Emergence progressive d’un dialogue et de structures interprofessionnelles légitimes et reconnues pour les 3 filières de rente

 

Composante 3 : partenariats avec les acteurs en aval des filières, dans les pays importateurs de produits comoriens (positionnement, débouché)

3.1. Etude sur la diversification, le positionnement et la promotion des produits comoriens à l’étranger

3.2. Communication, concertation et coopération avec les acteurs économiques à l’étranger

3.3. Appui à la pérennisation de partenariats économiques avec les entreprises des pays importateurs

 

Composante 4 : l’appui à l’INRAPE et à la recherche appliquée

4.1. Mise à disposition de matériel végétal de qualité, adapté aux terroirs en quantité suffisante

4.2. Promotion de systèmes de production diversifiés et préservation des ressources forestières

4.3. Développement d’une stratégie en recherche en matière de santé végétale et création d’un laboratoire dédié

 

Composante 5 : appui à une production agricole ciblée sur les filières de rente

5.1. Promotion de la diversification dans d’autres produits de rente

5.2. Mise en place d’infrastructures collectives d'irrigation

5.3. Renforcement des CRDE dans la mise en œuvre et le suivi des actions du projet sur le terrain

 

Composante 6 : réhabilitation des pistes rurales

 

 

L’équipe projet

 

La composition prévisionnelle de l’équipe projet est la suivante :

 

  • Chef de projet
  • Référent technique, adjoint au chef de projet, expert filière
  • Expert socio-organisateur
  • Chargé suivi-évaluation
  • Assistant technique production auprès des CRDE
  • Assistant technique transformation
  • Assistance technique ONAV et INRAPE (modalités à déterminer).

 

L’équipe projet impliquera en outre plusieurs membres de la cellule d’appui mutualisée de la représentation locale d’Expertise France, en charge des fonctions supports :

 

  • Responsable administratif et financier
  • Responsable passation de marché
  • Responsable suivi-évaluation
  • Référent communication
  • Assistant administratif
  • Comptables

 

Enfin, le projet impliquera les membres de l’unité de coordination ministérielle chargée de suivre la mise en œuvre du projet AFIDEV pour le compte du Gouvernement comorien. Elle est composée de :

 

  • Une coordonnatrice
  • Un référent technique insulaire
  • Deux assistants de projet
  • Un comptable et assistant financier
  • Un chauffeur.

 

Comme stipulé dans les annexes de l’accord de partenariat signé le 11 juin 2021 avec le ministère de l’agriculture, la mission de suivi-évaluation, responsabilité d’Expertise France, sera exécutée en lien étroit avec l’unité de coordination ministérielle et avec les autres services du ministère, ceci dans l’objectif d’appuyer le développement et le déploiement d’un système global et pérenne de suivi-évaluation au sein du ministère.

Profil souhaité

Formation et expériences :

 

  • Titulaire d’un diplôme d’études supérieures (bac+5 minimum) en statistiques, économie du développement, sciences politiques, ou tout autre profil en adéquation avec les missions à réaliser ;
  • Expérience d’au moins 10 ans dans l’élaboration et la mise en œuvre de dispositifs Suivi-Evaluation dans un contexte de projets de développement de coopération internationale ;
  • Une expérience précédente aux Comores sera un plus.

 

 

Expertises spécifiques :

 

  • Expérience d’au moins 5 ans en élaboration et utilisation de système de suivi-évaluation, de préférence dans le domaine du développement agricole, de la gouvernance et la mise en œuvre de politiques publiques
  • Expérience en ingénierie institutionnelle et en accompagnement au changement au sein de ministères publics
  • Maîtrise des solutions digitales / logiciels de suivi-évaluation (logiciels axés S&E, logiciels de collecte, d’analyse de données, visualisation…) …
  • Bonne maitrise des pratiques et procédures de gestion de projet (cadre logique, programmation, mise en œuvre, reporting, etc.) et connaissance des pratiques des bailleurs de fonds, notamment l’AFD.

 

Compétences générales :

 

  • Aptitudes au travail d’équipe et à la coordination et/ou gestion d’équipes, excellent relationnel ;
  • Forte capacité de travail en équipe, flexibilité, sens de l’organisation, réactivité ;
  • Aptitudes rédactionnelles confirmées (rapports, notes de synthèse, stratégies, etc.) ;
  • Pragmatique, capacité avéré à la production d’outils et de documents dans un temps court ;
  • Excellentes compétences en animation de formations ;
  • Excellent relationnel dans un contexte multiculturel ;
  • Excellente maîtrise du français à l’écrit comme à l’oral.
  • La maitrise du Shikomori sera un plus

Informations complémentaires

 

Les candidats devront joindre à leur dossier de candidature :

  1. Un CV détaillé
  2. Une liste de référence des précédentes missions effectuées
  3. Une note méthodologique (ou offre technique) sur le périmètre de ce qui est attendu dans le cadre de cette mission
  4. Une proposition financière

Critères de sélection des candidatures

Le processus de sélection des candidats s'opérera selon le(s) critère(s) suivant(s) :

  • Compétences du candidat en lien avec la mission d’expertise
  • Expériences du candidat en lien avec la mission d’expertise
  • Formation/compétences/expériences du candidat

Date limite de candidature : 05/09/2021 14:46

Document(s) joint(s) : Fiche de poste - Expert perlé - Suivi Eval _ Déroulé de la mission.docx

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.