Postuler

Réf.
2021/CDDDGMAMB/6629

Type d'offre
Experts

Type de contrat
CDDU

Secteurs d'activité
Autre ; Culture et patrimoine

Date limite de candidature
26/09/2021 23:59

Contrat
Salarié

Durée
24

Description de la mission

Les dernières missions de l’UNESCO d’évaluation du patrimoine ghanéen, et en particulier la mission consultative d’avril/mai 2019 et la mission réactive de monitoring du centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM de février 2020, sur les forts et châteaux, ont conduit à un certain nombre de conclusions et recommandations sur la conservation de ces sites. Ces missions intervenaient de façon concomitante avec les opérations de développement du tourisme lancées par le gouvernement ghanéen : année du retour (Year of Return) en 2019 et « Au-delà du retour » (Beyond the return) en 2020.  

Elles faisaient également suite à la requête soumise par le Ghana en 2017, d’assistance internationale auprès de l’UNESCO pour la préparation du plan de gestion intégrée des forts et châteaux du Ghana. Ce plan de gestion et de conservation, en préparation, doit être accompagné d’actions prioritaires à mettre en place pour la sauvegarde des forts et châteaux, dont les rapports ont montré qu’ils étaient clairement menacé par un certain nombre de facteurs (érosion côtière, négligence, pression urbaine, absence de zone tampons, etc.) pour lesquelles le GMMB anticipe notamment une nécessité de mettre en place une politique volontariste de mobilisation des ressources.

De façon plus générale, le secteur du patrimoine ghanéen est en évolution sous l’impulsion du président de la République du Ghana : refonte du comité ghanéen pour le patrimoine en 2020, création d’un comité présidentiel pour les musées en novembre 2020 qui a publié un rapport, faisant notamment un lien avec le rapport Sarr-Savoy et les restitutions en mars 2021. Ces structures doivent accompagner l’évolution des institutions, dont le GMMB. D’ores et déjà le projet de loi de finance 2021 a validé le recrutement d’un certain nombre de personnels au GMMB, afin de lui donner les moyens d’assurer sa mission, en concertation avec les autres acteurs du secteur : Ghana Tourism Authority, commission nationale UNESCO, UNESCO, société civile, etc.

Dans ce contexte l’ambassade de France au Ghana a mis en place en 2020 et 2021, un projet d’appui à l’enseignement supérieur et la recherche dans le secteur du patrimoine ghanéen (FSPI Sankofa), permettant d’accompagner la formation continue des professionnels du GMMB et de répondre à des demandes d’expertise court terme. Confronté à la crise sanitaire, plusieurs actions initialement prévues ont été réorientées afin d’accompagner les recommandations de l’UNESCO, notamment sur l’interprétation et la valorisation des sites inscrits au patrimoine mondial. Ont ainsi été mis en place en 2020 un appui à la signalétique des biens classés au patrimoine mondial, ainsi que la création de contenus sur les biens classés (film d’animation, film documentaire) ou l’approfondissement de partenariat avec des musées français. Des formations pour les curateurs ghanéens mais également pour les architectes du GMMB sont prévues en 2021, de même qu’un atelier sur la gestion intégrée des bâtiments traditionnels ashanti. Ces actions s’inscrivent dans la continuité de visites de prospection de musées et universités français sur les questions de patrimoine au Ghana au cours des années précédentes.  

La création d’un poste d’ETI sur ce sujet, souhaitée par le GMMB ghanéen, permet de poursuivre cet engagement de la France aux côtés des professionnels du patrimoine ghanéen sous d’autres formes.

Description du projet ou contexte

Descriptif de la structure d’accueil : Le GMMB, agence sous tutelle du ministère du tourisme, des arts et de la culture (MoTAC), est responsable de la préservation et de la gestion des sites patrimoniaux et des musées du Ghana, et en particulier des biens inscrits au patrimoine mondial de l’humanité (convention de 1972 de l’UNESCO) : les 28 forts et châteaux liés à la traite transatlantique et à l’esclavage et les 10 bâtiments traditionnels ashanti. Il tient également à jour une liste des biens sur liste indicative.

Elle a son siège à Accra et compte des directions régionales. En 2021, elle est en cours d’évolution (recrutement et mise en place d’un comité présidentiel sur les musées ghanéens).

Descriptif de la mission : Sous la supervision du Directeur du Ghana Museums and Monuments Board (GMMB) et en lien avec l’UNESCO et les partenaires impliqués dans la gestion du patrimoine ghanéen (institutions nationales, missions diplomatiques, société civile), l’expert/experte conseiller/conseillère du directeur pour la conservation et la gestion du patrimoine historique ghanéen assurera i) un rôle de conseil sur la conservation et la gestion du patrimoine ghanéen, et en particulier des biens inscrits au patrimoine mondial de l’humanité, ii) un accompagnement des stratégies de levée de fonds pour contribuer à la conservation de ce patrimoine, et ii) un transfert de compétences en formant le personnel du GMMB.

Principales tâches et résultats attendues :

Il/elle aura entre autres, les responsabilités suivantes :

  • Conseiller le directeur du GMMB, sur la conservation du patrimoine des forts et châteaux, la stratégie de mobilisation de ressources et le développement des compétences de gestion du patrimoine au Ghana ;
  • Accompagner les services du GMMB en charge des biens classés au patrimoine mondial et transférer des compétences permettant de répondre aux recommandations des derniers rapports UNESCO sur le patrimoine ghanéen ;
  • Mobiliser les acteurs publics et privés en appui aux stratégies ghanéennes de conservation et de valorisation du patrimoine et encourager les partenariats avec les structures muséales et patrimoniales françaises ;
  • Proposer des initiatives et montages de projet (dossier de subvention, développement des revenus, partenariats) en lien avec ces acteurs, en appui au patrimoine ghanéen ;
  • Accompagner le GMMB dans la mise en œuvre des éventuels financements ainsi obtenus,
  • Éventuellement accompagner et conseiller le GMMB sur les autres chantiers stratégiques mobilisant l’institution : plans de gestion intégrés des sites classés, révision et approfondissement du cadre réglementaire, etc. 

Profil souhaité

Qualifications :

  • Niveau Master en architecture et/ou ingénierie en bâtiment et/ou archéologie et/ou conservation du patrimoine et/ou politique culturelles ou tout autre domaine pertinent ;
  • Bonne connaissance et compréhension des enjeux liés à la conservation des sites classés au patrimoine mondial, et en particulier des conventions UNESCO (1972, 2001, 2003);
  • Bonne connaissance et compréhension des enjeux spécifiques liés à la conservation de sites menacés et au développement du tourisme ;
  • Capacité à négocier à haut niveau en anglais ;
  • Sens du relationnel, de l'organisation et du travail en équipe et en réseau ;
  • Sens de l'organisation et de la rigueur ;
  • Autonomie, flexibilité et réactivité.

 

Expérience professionnelle :

  • Expérience réussie d’au moins 10 ans dans le domaine du patrimoine ou de la gestion de sites patrimoniaux et bâtiments classés, comparables au patrimoine ghanéen ;
  • Expérience réussie de formation professionnelle / continue de professionnels du patrimoine sur les enjeux de conservation, d’interprétation et de présentation de sites patrimoniaux ;
  • Expérience réussie de mobilisation de ressources financières et demandes de financements pour des sites classés et/ou des politiques nationales ;
  • Expérience avérée à travailler dans un environnement multiculturel ;
  • Une expérience professionnelle au Ghana ou une connaissance du contexte du pays ou de l’Afrique de l’Ouest anglophone serait un atout ;
  • Une connaissance des enjeux liés à la traite négrière transatlantique et à l’esclavage serait un atout.

Informations complémentaires

  • Prise de fonction estimée : novembre 2021
  • Lieu de travail : Accra, Ghana
  • Type de contrat : contrat de travail de droit privé (les agents publics seront détachés auprès d’Expertise France pour la durée de la mission)
  • Rémunération établie selon la politique de rémunération d’Expertise France : salaire de base + le cas échéant forfait famille + prime de technicité et d’expatriation + prise en charge des frais de logement* et, le cas échéant, de gardiennage* + prise en charge des frais de scolarité * pour les enfants de moins de 21 ans accompagnant l’expert dans le pays de résidence + billets d’avion aller-retour adresse contractuelle – lieu de résidence, soit 1 aller initial, 1 aller-retour intermédiaire, 1 retour final + prise en charge des frais de déménagement* et de visa* + Couverture sociale (CFE, mutuelle, prévoyance)

(Les éléments signalés par une * correspondent à des frais remboursés à l’expert sur justificatifs, dans la limite du budget alloué par Expertise France)

NB : Les candidat(e)s intéressé(e)s par cette opportunité sont invité(e)s soumettre leur dossier dans les meilleurs délais, Expertise France se réservant la possibilité de procéder à la présélection avant cette date.

Date limite de candidature : 26/09/2021 23:59

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.