Postuler

Réf.
2021/ETIADLABF/6563

Type d'offre
Experts

Type de contrat
CDDU

Date limite de candidature
30/06/2021 23:59

Durée
24 mois

Description de la mission

Le (la) titulaire du poste apportera son appui à la coordination du site ANRS | MIE Burkina Faso et contribuera à la mise en œuvre des programmes de recherche dans le domaine des maladies infectieuses, en priorité sur les thématiques de recherche soutenues par l’ANRS | MIE. Le/la titulaire du poste aura en charge le transfert d’informations et le plaidoyer, basés sur les résultats des programmes de recherche, auprès des autorités de santé du Burkina Faso. En lien avec l’ambassade, l’ETI détectera et promouvra, notamment par des bourses, les talents scientifiques burkinabés. Il (elle) agit selon des objectifs et perspectives définis d’un commun accord par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères et le Ministère de la Santé du Burkina Faso et assurera la bonne articulation entre les stratégies du MEAE et les orientations scientifiques de l’ANRS|MIE en accord avec les besoins et ambitions politiques locaux.

 

Principales tâches et résultats attendues :

  • Etre l’interlocuteur privilégié des coordinateurs du site pour un appui à l’organisation et l’animation du site. Etre également un interlocuteur de l’ANRS | MIE à Paris et de l’ambassade de France au Burkina Faso
  • Animation du réseau de santé dans le pays (agents communautaires, centres de recherche, centres de santé, hôpitaux, autorités locales, consultants, etc);
  • appui méthodologique et scientifique à la synthèse, à la rédaction de rapports et de notes, à la conception, la réalisation des projets et à l’analyse des résultats de recherche ;
  • Appui méthodologique et logistique à la mise en œuvre des projets, selon les règles internationales éthiques et de bonnes conduites des recherches, notamment de ceux s’inscrivant dans les dimensions « One Health », à leur coordination et à la liaison entre les différents partenaires locaux et français associés à ces programmes ; l’appui à la production, à la diffusion et à la valorisation des données et résultats des recherches ;
  • Il (elle) catalyse les informations pour alimenter la réflexion stratégique des décideurs en élaborant des recommandations et guides sur les différentes thématiques en santé selon ses compétences (lutte contre les maladies infectieuses et les maladies non transmissibles, surveillance des maladies émergentes, préparation à la riposte en cas d’épidémies, organisation du système de santé, évaluation de la stratégie de santé publique, financement du système de santé, etc).
  • Il (elle) participera à la rédaction des plans stratégiques nationaux en collaboration avec le Ministère de la Santé, le Ministère de la recherche et les directions techniques accompagnées des consultants (PNDS, etc).
  • Le (la) titulaire apporte son concours au suivi et à la visibilité des actions de coopération française dans le domaine de la recherche et de la santé au Burkina Faso.
  • Il (elle) soutiendra les établissements universitaires français menant des projets de recherche liés aux maladies infectieuses dans la région, en s’efforçant de développer de nouvelles coopérations universitaires franco-burkinabé dans son périmètre scientifique, notamment du type FSPI.
  • En s’appuyant sur le réseau de l’ANRS|MIE dans le pays comme à l’international et plus largement sur « l’Equipe France de la santé », l’ETI contribuera à la formation des jeunes chercheurs burkinabé.
  • Le (la) titulaire pourra appuyer la réalisation de projets impliquant des entreprises/le secteur privé français, lorsque ces derniers s’inscrivent dans le périmètre de ses fonctions. 
  • Le (la) titulaire est placé sous l’autorité administrative de l'ambassade de France au Burkina Faso, en liaison étroite avec le conseiller régional en santé mondiale (CRSM) et le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC). Il (elle) dresse en fin de chaque année, un rapport d’activités qu’il transmet à l’ambassade de France.

Description du projet ou contexte

Descriptif du projet :

Mandatée par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères (MEAE) pour la mise en place de l’assistance technique française, sur financement MEAE, Expertise France recherche un/une expert(e) technique auprès de l’ANRS au Burkina Faso.

En tant qu’acteur majeur de la diplomatie scientifique et d’influence de la France au Burkina Faso, l’ETI participera à la promotion de l’image de la France en tant que puissance scientifique et académique, mais aussi économique, dans le domaine des maladies infectieuses sexuellement transmissibles et émergentes aussi bien dans le pays qu’au niveau régional, et apportera une contribution tangible à l’émergence d’une élite scientifique francophile, attachée aux valeurs et principes éthiques promus par la France.

L’ETI sera chargé(e) de coordonner et d’animer la recherche sur le VIH/SIDA, les hépatites virales, la tuberculose, les infections sexuellement transmissibles et les maladies infectieuses émergentes dans le cadre du site de coopération ANRS | MIE/Ministère de la Santé au Burkina Faso. L’ETI aura également un rôle clé en tant que lien entre la recherche opérationnelle de terrain (étude et surveillance des maladies infectieuses, essais cliniques, développement des connaissances et d’innovations, etc) et les autorités locales en charge de la définition et de la mise en œuvre des politiques de santé publique. Son rôle sera de catalyser la réponse du pays aux problèmes de santé publique grâce à un leadership basé sur la science et la connaissance des pathogènes et des maladies, en soutien aux réseaux de recherche et des services de santé et dans le cadre des priorités nationales du Ministère de la Santé. Il assurera en outre un rôle de coordination d’initiatives régionales, y compris dans les dimensions « One Health », en s’appuyant sur la réputation nationale et régionale du Centre Muraz, du Centre de Recherche Internationale pour la Santé (CRIS) à l’Université de Ouagadougou et de l’Institut National de Santé Publique (INSP).

 

Descriptif de la structure d’accueil :

L’ANRS | Maladies infectieuses émergentes, créée le 1er janvier 2021, est une agence autonome de l’Inserm, ayant pour missions l’animation, l’évaluation, la coordination et le financement de la recherche sur le VIH/SIDA, les hépatites virales, les infections sexuellement transmissibles, la tuberculose et les maladies infectieuses émergentes (infections respiratoires émergentes dont la Covid-19, fièvres hémorragiques virales, arboviroses…). 

Sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et du ministère des Solidarités et de la Santé et dirigée par le Pr Yazdan Yazdanpanah, l’ANRS | Maladies infectieuses émergentes couvre tous les domaines de la recherche : recherche fondamentale, clinique, en santé publique et en sciences de l’homme et de la société, en mettant l’accent sur l’innovation et le renforcement de partenariats internationaux.

L’ANRS-MIE à l’international. A l’étranger, l’ANRS-MIE soutient des projets de recherche dans une quarantaine de pays à ressources limitées, afin d’étayer les politiques de santé publique nationales en s’appuyant sur un partenariat entre équipes françaises et internationales.

Historiquement, le site du Burkina Faso s’est structuré autour du Centre Muraz, sous la coordination du Pr Nicolas MEDA et du Pr Philippe VAN DE PERRE, depuis sa création en 2001. Dans ce cadre, l’ANRS a apporté au Centre MURAZ et au Burkina Faso, un soutien à l’équipement et à la réalisation d’une structure d’accueil pour le recrutement et le suivi des cohortes, d’un laboratoire de virologie moléculaire et d’un laboratoire d’immunologie. Un centre de ressources informatiques, méthodologiques et statistiques (Centre de calcul) y a été construit par l’ANRS et inauguré en 2004. Un deuxième pôle de recherches s’est développé à Ouagadougou à l’Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé, au sein du Centre de recherche Internationale pour la santé (CRIS) de l’Université Ouaga I, Professeur Joseph KI-ZERBO à partir de 2006. En 20 ans, le site ANRS Burkina Faso a permis la réalisation de nombreux projets mutidisciplinaires dans le but d'améliorer la prévention, le dépistage et la prise en charge des personnes infectées par le VIH, les hépatites virales et les maladies associées comme la tuberculose, en ligne avec les axes prioritaires définis par les programmes nationaux. L’appui de l’ANRS à travers le financement des projets de recherche, les infrastructures et équipements de recherche et la formation des jeunes chercheurs a permis de construire une plateforme performante et compétitive au Burkina Faso. Cette plateforme est aujourd’hui exploitée par les chercheurs et acteurs du site pour participer au développement de nombreux projets de recherche financés par l’ANRS et autres bailleurs ou promoteurs de la recherche sur différentes thématiques (comme l’European & Developing Countries Clinical Trial Partnarship (EDCTP), la Thrasher Research Fund, l’Institut de recherche en santé du Canada, de CRDI/Canada, de DGD en Belgique et de l’ONUSIDA). A côté des quatre axes recherches emblématiques et traditionnels sur les thématiques d’intérêt de l’ANRS que sont le VIH/SIDA et les hépatites, le site utilise sa plateforme de recherche pour s’ouvrir sur d’autres maladies infectieuses dans la perspective d’extension de ses activités de recherche soutenues par d’autres partenaires financiers.

La création de la nouvelle agence ANRS-MIE au 1er janvier 2021 et l’expansion de son champ d’activités, incluant notamment les enjeux scientifiques posés par les maladies émergentes ainsi qu’une approche One Health s’intéressant à la fois à la santé humaine, animale et à l’impact de l’homme sur l’environnement, laisse entrevoir des perspectives de restructuration du Site ANRS-MIE Burkina Faso et d’innovations en termes de thématiques de recherches et de collaborations dans les années à venir.

Le poste ETI est placé sous la responsabilité de l’Ambassade de France au Burkina Faso et des coordinateurs scientifiques du Site de coopération ANRS | MIE Burkina Faso : Dr Dramane KANIA (Centre Muraz de Bobo-Dioulasso/INSP, Burkina Faso) et Pr Philippe VAN DE PERRE (INSERM U1058, Montpellier, France). Son positionnement à Bobo-Dioulasso ou à Ouagadougou est à définir selon les besoins et inclura des missions ponctuelles dans chacune des deux villes, ainsi que sur l’ensemble du territoire si la situation sécuritaire le permet. L’ETI interviendra notamment au niveau des centres suivants :

  • Centre Muraz, Bobo-Dioulasso, établissement public de santé non-hospitalier dépendant du ministère de la santé du Burkina Faso, Bobo-Dioulasso, Burkina Faso. Positionnement préférentiel.

https://www.anrs.fr/fr/vih-sida/pays-a-ressources-limitees/les-pays-partenaires/burkinafaso

  • Centre de recherche Internationale pour la santé (CRIS) de l’Université Joseph KI-ZERBO, Ouagadougou, Burkina Faso
  • INSP, Institut National de Santé Publique, est la structure de rattachement du Centre Muraz qui assure la surveillance sanitaire et coordonne la réponse aux maladies, ou encore qui est en charge de promouvoir les résultats de la recherche au sein du Ministère de la Santé. http://www.insp.gov.bf/

Profil souhaité

Qualifications :

  • Expérience de la recherche opérationnelle, gestion d’équipe, coordination de projets de recherche en santé, collecte et analyses de données.
  • Grandes capacités de synthèse d’informations variées et éclatées géographiquement et thématiquement.
  • Personnalité consensuelle avec des compétences importantes de négociation
  • Excellentes capacités de communication scientifique, technique et politique de très haut niveau (Ministère de la santé et Ministère de la recherche).
  • Motivation et volonté de faire évoluer les institutions où il (elle) sera rattaché(e), en collaboration étroite avec des chercheurs, des personnels administratifs, des experts en santé, des consultants et des hommes/femmes politiques.
  • Esprit ouvert, à l’écoute des interlocuteurs, capable de faire des liens avec plusieurs autres informations connues et entre des projets différents portés par des équipes différentes.
  • Ethique de travail et respect des principes d’intégrité scientifique.
  • Grande capacités de rédaction et de plaidoyer auprès de publics variés.

 

Expérience professionnelle :

  • Le (la) titulaire doit être médecin ou scientifique ou détenir un diplôme de troisième cycle en santé publique.
  • Capacités de management et de gestion d’équipes/partenaires, échanges d’informations et synthèse.
  • Expérience confirmée en gestion de projets, coordination technique, et développement de programmes de santé publique dans des environnements variés.
  • Collaborations multidisciplinaires et valorisation des résultats de recherche obtenus.
  • Expérience de conseil ou de plaidoyer auprès des autorités de santé, des partenaires techniques et financiers, des grands bailleurs de fonds, etc
  • Expérience dans la rédaction de notes techniques et politiques, ainsi que dans l’élaboration de plans stratégiques en santé
  • Une expérience professionnelle significative dans un pays à ressources limitées est indispensable ainsi qu’une bonne connaissance de la santé publique, des organisations internationales en santé et du système de santé d’un pays à faibles ressources économiques.

Informations complémentaires

  • Durée de la mission: 24 mois
  • Date de prise de fonction (susceptible d’être modifiée): 01/09/2021
  • Type de contrat: contrat de travail de droit privé (les agents publics seront détachés auprès d’Expertise France pour la durée de la mission)
  • Rémunération établie d’après la politique de rémunération d’Expertise France

Documents à fournir :

  • CV;
  • Lettre de motivation;

NB : Les candidat(e)s intéressé(e)s par cette opportunité sont invité(e)s soumettre leur dossier dans les meilleurs délais, Expertise France se réservant la possibilité de procéder à la présélection avant cette date.

Date limite de candidature : 30/06/2021 23:59

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.