Postuler

Réf.
2021/CDCDCDB/6458

Type d'offre
Experts

Type de contrat
Contrat de prestation de services

Secteurs d'activité
Communication

Date limite de candidature
29/05/2021 12:00

Durée de la mission
Expertise perlée

Contrat
Portage salarial / Cabinet d'expertise

Durée
15 mois

Description de la mission

Pour la gestion des contenus digitaux et notamment : 1/ la mise en œuvre de la stratégie « Social media » du projet (environ 50% de la charge de travail), 2/ la mise en ligne et l’accompagnement à la rédaction des articles sur le site internet (environ 30% de la charge de travail) et 3/ l’animation de la communauté de projet grâce à Jostle (environ 20% de la charge de travail), Expertise France recherche un.e chargé.e de gestion des contenus digitaux  qui accompagnera l’équipe projet dans la mise en œuvre des activités de communication digitale du projet.

Le/la chargé.e de gestion des contenus digitaux travaillera avec une équipe de coordination du projet composée d’une coordinatrice du projet, d’un.e chargé.e de capitalisation et vulgarisation, d’un.e chargé.e de Suivi-évaluation. L’équipe de coordination est appuyée par une chargée de projet (à mi-temps) du siège d’Expertise France et une assistante de projet (à mi-temps).

Le/la chargé.e de gestion des contenus digitaux travaillera en lien avec les deux opérateurs du projet (UICN et WWF) qui sont composés d’une équipe de coordination siège (France et Suisse) et de 16 assistants techniques dans les pays d’intervention.

Le/la chargé.e de gestion des contenus digitaux travaillera sous la supervision de la coordinatrice, en étroite collaboration avec les autres membres de l’équipe. Il/elle travaillera en lien fonctionnel avec le pôle Communication d’Expertise France comme interlocuteur/trice pour la remontée / descente de l’information et assurer l’application des règles de communication et de visibilité de l’agence et ses partenaires. Il/elle sera également amené.e à être en contact avec les parties-prenantes et prestataires du projet.

Les missions du/de la chargé.e de gestion des contenus digitaux s’établiront selon les orientations définies dans la stratégie de communication du projet, la stratégie « social media » et les règles de publication du site Internet qui définissent les objectifs de communication, ses cibles et principes clés, et les principales activités et supports de communication à mettre en œuvre.

Il/Elle sera en charge de :

  • Rédiger les contenus éditoriaux et s’assurer de la bonne application de la ligne éditoriale définie ;
  • Piloter l'ensemble des actions relatives aux réseaux sociaux (stratégie social média, animation du compte twitter en lien avec contenus et supports de communication) ;
  • Assurer la mise à jour du site internet (rédaction d’articles, sélection photos et films, liens hypertexte avec les partenaires, gestion du CMS) ;
  • Animer et faire le lien avec la communauté du projet grâce à l’outil collaboratif existant ;
  • Décliner les formats éditoriaux du projet, en lien avec des prestataires extérieurs (infographies, visuels, interviews, reportage vidéo…) ;
  • Faire le bilan des actions et campagnes à travers la mise en place d'indicateurs de pilotage et de performance.

Il/Elle pourra être amené à mettre à la charte ou mettre à jour les supports de communication en fonction des besoins et en cohérence avec la stratégie de communication établie :

  • Décliner la charte graphique définie sur des supports de communication, appuyer la mise à jour de supports déjà créés, assurer la mise en page de rapports, assister à la préparation des Powerpoint, appuyer au développement des invitations aux événements du programme sur la base des « templates » définis…
  • Appuyer le/la chargé.e de vulgarisation et capitalisation dans le suivi de production et de livraison des supports de communication selon les besoins.

Description du projet ou contexte

La tendance à la diminution du nombre d’espèces, au déclin de leurs populations ainsi qu’à la dégradation des écosystèmes se poursuit depuis 2010. Un million d’espèces animales et végétales sont menacées. La santé des écosystèmes dont nous dépendons et dont dépendent toutes les autres espèces se dégrade aujourd’hui à une vitesse sans précédent. Cette situation affaiblit les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire, la santé et la qualité de vie à travers le monde, et entraîne en outre des risques économiques et financiers.

Malgré leur progression, les actions mises en œuvre pour la conservation et la gestion plus durable des ressources naturelles restent insuffisantes pour enrayer les causes directes et indirectes à l’origine de la dégradation de la nature.

Il est aujourd’hui urgent d’inverser le déclin de la biodiversité et de préserver les écosystèmes si nous voulons atteindre les objectifs de développement durable d’ici à 2050. Or, la seule protection de certaines zones critiques ne nous permettra pas de préserver la diversité biologique de notre planète.

Le projet BIODEV2030, financé par l’AFD, coordonné par Expertise France et mis en œuvre conjointement par Expertise-France, l’UICN et le WWF France. Il a pour objectif de favoriser l’émergence d’engagements sectoriels volontaires inscrits dans une trajectoire de développement compatible avec la biodiversité dans 16 pays pilotes[1]. Ces engagements seront élaborés dans le cadre d’un dialogue multi-acteurs basé sur un diagnostic scientifique.

Pour cela, il prévoit de :

  1. Tester un processus pilote de construction scientifique d’engagements volontaires multi-acteurs pour la biodiversité,
  2. Accompagner les pays à formaliser leurs engagements volontaires nationaux,
  3. Contribuer au débat international du cadre mondial de la biodiversité pour l’après-2020 qui sera décidé lors de la 15e Conférence des Parties de la Convention sur la Diversité Biologique (CBD COP 15) qui se tiendra en Chine fin 2021.

Le projet s’adresse à la fois aux acteurs de la communauté internationale impliqués dans les négociations en vue de la CBD COP 15 mais également aux 4 audiences prioritaires suivantes dans chacun des 16 pays pilotes :

  1. Secteur public : ministres en charge de l’environnement, agents en charge des négociations et ministre en charge des secteurs sélectionnés pour les engagements ;
  2. Secteurs privés concernés : acteurs industriels et/ou artisanaux de secteurs ayant à la fois des impacts négatifs sur la biodiversité et une position structurelle pour le développement des pays ;
  3. Société civile ;

Au cours du 1er trimestre 2020, le projet s’est doté d’une stratégie de communication qui a en posé les fondamentaux :

But de la communication

Construire la notoriété du projet en tant qu’acteur crédible de l’émergence d’une communauté d’acteurs autour d’engagements sectoriels ambitieux.

Objectifs de la communication

Quatre objectifs pour construire et asseoir la notoriété du projet :

  1. Attention : Susciter l’intérêt d’une communauté d’acteurs autour du projet (son positionnement, son objectif, son mode opératoire…) ;
  2. Compréhension : Favoriser la création d’une communauté d’acteurs engagée autour d’un processus (sentiment d’appartenance à une communauté – donner envie d’en faire partie) ;
  3. Conviction : Faciliter la mobilisation des acteurs de chacun des pays en vue de définir conjointement des engagements sectoriels ambitieux ;
  4. Action : Valoriser les efforts et les résultats sectoriels multi-acteurs du projet pour influencer les négociations à la COP 15, favoriser leur mise en œuvre effective, et promouvoir le retour d’expérience au bénéfice d’autres pays ou d’autres secteurs.

Entre octobre 2020 et mai 2021 le projet a renforcé le volet digital de sa stratégie de communication en se dotant des 3 outils suivants :

  1. Un outil collaboratif (Jostle) mis en place pour :
    1. Permettre le transfert et l’accès de savoir/documents entre les membres du projet ;
    2. Accompagner une montée en compétences et des échanges enrichissants ;
    3. Favoriser l’harmonisation des démarches et outils pour l’ensemble de la communauté ;
    4. Faciliter et organiser les échanges entre les membres de la communauté ;
    5. Permettre à chacun d’informer la communauté sur les principales avancées du projet.
  2. Un site internet pour informer des avancées du projet, valoriser ses temps forts et résultats.
  3. Une stratégie « social media » : Cette stratégie est basée sur un état des lieux des usages digitaux et de la maîtrise des réseaux sociaux des membres du projet ayant permis de déterminer les réseaux sociaux (RS) sur lesquels communiquer en tant que BIODEV2030 à un niveau supranational. Elle comprend une ligne éditoriale qui fixe les règles à respecter pour garantir la visibilité des prises de paroles et leur cohérence (fréquence de publication  / typologies de contenus / ton / hashtags / cibles / etc.) et est associée à une charte conversationnelle qui structure la modération et anticipe les réponses à apporter aux commentaires et messages reçus. Enfin cette stratégie comprend un processus éditorial qui définit le rôle de chacun dans la mise en œuvre de la stratégie social media (création du contenu, édition, validation, programmation, publication) et facilite la remontée d'informations.

[1] Bénin, Burkina-Faso, Cameroun, République du Congo, Ethiopie, Fidji, Gabon, Guinée, Guyana, Kenya, Madagascar, Mozambique, Ouganda, Sénégal, Tunisie, Vietnam.

Profil souhaité

Qualifications

  • Diplôme (Master ou équivalent) en communication et journalisme et graphisme ;
  • Maitrise courante de l’anglais et du français écrits et parlés;
  • Maîtrise d’outils de gestion de site internet CMS (selon CMS retenu) ;
  • Maîtrise de logiciels de PAO : Indesign, Photoshop.

 Expérience professionnelle générale et spécifique

 Au moins 2 à 3 ans d’expérience professionnelle dans la communication ;

  • Appétence et expérience dans la rédaction de supports éditoriaux (articles, reportages vidéo, photographiques, etc.), la mise en page et le suivi de production de supports de communication
  • Appétence et expériences dans l’animation d’outils digitaux (Twitter en particulier) et la gestion de sites internet;
  • Appétence pour les enjeux de protection de la nature, du développement durable et le secteur de la coopération internationale ;
  • Autonomie et capacité à travailler dans des délais courts.

Informations complémentaires

Documents à fournir :

  • Le formulaire de candidature expert individuel (réf. DAJ_F044_v01) ;
  • CV (format libre, 3 pages maximum) ;
  • Un book et/ou une revue de références / travaux conduits préalablement (exemple de supports réalisés) avec une liste de personnes de références à contacter ;
  • Une offre financière indiquant le coût unitaire de l’expertise (par jour), le nombre de jours proposés de prestations et le montant total de la prestation (en HT et TTC, si applicable) ;
  • L’offre financière pourra faire l’objet d’une négociation avec Expertise France.

S’agissant d’un contrat de prestation de service, les candidats devront justifier d’une capacité à facturer leurs services (extrait de numéro K-Bis ou nom de l’entreprise / société de portage utilisée)

Contacts :

Nom prénom : Pauline Teillac-Deschamps

Courriel : pauline.teillac-deschamps@expertisefrance.fr

Le processus de sélection s’organisera de la façon suivante :

  1. Remise du dossier de candidature le 29 mai 2021 au plus tard à 12h00 (midi)
  2. Entretiens avec les candidat.e.s sélectionné.e.s en liste restreinte jusqu’au 11 juin 2021
  3. Négociation de l’offre financière, si nécessaire, jusqu’au 16 juin 2021

Les dates des phases d’entretiens et de négociation sont données à titre indicatif. Expertise France se réserve le droit de les faire évoluer, si nécessaire.

Critères de sélection des candidatures

Le processus de sélection des candidats s'opérera selon le(s) critère(s) suivant(s) :

  • Compétences du candidat en lien avec la mission d’expertise
  • Expériences du candidat en lien avec la mission d’expertise
  • Formation/compétences/expériences du candidat

Date limite de candidature : 29/05/2021 12:00

Document(s) joint(s) : publication appel CV - Junior communication officer_BIODEV2030VF.pdf - DAJ_F044_v01 Formulaire de candidature expert individuel.docx

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.