Postuler

Réf.
2020/ETEDLSADLBF/5990

Type d'offre
Experts

Type de contrat
CDDU

Date limite de candidature
15/12/2020 23:59

Durée
24 mois

Description de la mission

Mandatée par le ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères pour la mise en place de l’assistance technique française, sur financement MEAE, Expertise France recherche un.e Expert.e technique, économie de la santé.

L’Expert Technique International mis à la disposition de l’Equipe Interpays d’Afrique de l’Ouest fournit aux États Membres de la Région africaine de l’OMS des avis techniques de qualité pour l’adoption de systèmes de financement de la santé durables et favorables aux pauvres en vue d’améliorer les progrès réalisés en direction de la couverture sanitaire universelle.

En particulier, il/elle est chargé de :

  • Élaborer des orientations pour soutenir les pays, renforcer les capacités institutionnelles afin de produire des données factuelles susceptibles d’orienter la prise de décision éclairée et la définition de priorités dans le secteur de la santé, notamment en procédant à des évaluations économiques, à l’établissement des coûts, à l’analyse du rapport coût-efficacité et à l’évaluation des technologies sanitaires ;
  • Évaluer l’impact de la situation sanitaire sur la croissance économique et générer des bases factuelles sur l’impact social et économique des maladies ;
  • Adapter les méthodologies et élaborer des cadres pour aider les pays à réaliser des travaux d’analyse dans les domaines de l’efficacité, de l’équité et du suivi de la protection contre les risques financiers ;
  • Réduire les lacunes en matière d’information par la production d’analyses régionales et nationales, de rapports de suivi et d’articles scientifiques, et par la diffusion de données et d’éléments factuels scientifiques via des bases de données et des publications ;
  • Renforcer la capacité des pays à effectuer le suivi des dépenses ;
  • Diriger et coordonner l’appui aux pays pour institutionnaliser la production de données de qualité assurée sur les comptes de la santé et encourager l’adoption des résultats dans le dialogue sur les politiques et la prise de décisions ;
  • Actualiser la base de données de l’OMS des dépenses de santé mondiales et analyser puis établir des rapports sur les tendances nationales et régionales ;
  • Renforcer la capacité des pays à développer des formules pour une allocation équitable des ressources ;
  • Collaborer avec les programmes du groupe organique et avec ceux des autres groupes organiques du Bureau régional, de l’équipe d’appui interpays, des bureaux de pays et d’autres parties intéressées sur l’élaboration et la coordination des politiques, des stratégies et des législations relatives au financement de la santé et à la protection sociale ;
  • S’acquitter des autres responsabilités connexes qui lui sont assignées, y compris remplacer les collègues et leur prêter son assistance si cela s’avère nécessaire.

Description du projet ou contexte

Les objectifs de l’Unité Financement et Investissement dans la santé (HFI) sont de favoriser la couverture sanitaire universelle :

  • en mettant au point ou en adaptant des outils régionaux pour aider les pays à concevoir et à appliquer des dispositifs efficaces de mutualisation des ressources et des mécanismes de prépaiement solides qui garantissent une capacité de redistribution des ressources sanitaires et en réduisent la dispersion, avec à la clé une efficacité accrue des systèmes de financement;
  • en fournissant aux pays les outils et les cadres nécessaires pour établir des budgets de la santé axés sur les résultats et ajuster les réformes du financement de la santé aux systèmes de gestion des finances publiques qui assurent une utilisation plus rationnelle et plus équitable des ressources ;
  • en apportant un appui aux pays pour qu’ils puissent concevoir et mener des politiques et des stratégies de financement de la santé solides, tout comme des réformes du financement de la santé, ainsi que des politiques en faveur de la santé (telles que les politiques sur le tabac, l’alcool et les sucres ajoutés), sans oublier des politiques fiscales favorables aux populations pauvres ;
  • en renforçant la capacité des pays à concevoir, à mettre en œuvre et à surveiller les mécanismes d’achat stratégiques, en associant le financement de la santé aux résultats sectoriels et en alignant les systèmes de paiement sur les droits aux prestations ;
  • en renforçant la capacité des pays à effectuer et à institutionnaliser le suivi des dépenses de santé, à suivre les progrès réalisés par les pays en matière de financement de la santé, à analyser les données et à utiliser les données probantes générées dans le cadre du dialogue sur les politiques et de la prise de décisions ;
  • en renforçant la capacité des pays à produire des données factuelles de qualité, notamment en évaluant l’équité et l’efficacité du secteur de la santé pour le suivi de la protection contre les risques financiers ;
  • en proposant des outils et en renforçant les capacités des pays en matière de calcul des coûts, d’évaluation économique et d’analyse de l’impact des changements de l’état de santé sur la croissance économique ;
  • en proposant des outils et en apportant un appui aux pays pour qu’ils puissent élaborer des argumentaires d’investissement, et qu’ils encouragent le recours à de tels argumentaires pour mobiliser un financement accru et durable en faveur de la santé.

Profil souhaité

Compétences/connaissances

  • Des connaissances avérées des principes et des méthodes d’évaluation et d’analyse de l’économie de la santé, du financement de la santé et de la protection sociale.
  • Une capacité démontrée à synthétiser les données factuelles, à résumer les résultats et à établir des rapports clairs et précis assortis de propositions d’actions recommandées.
  • D’excellentes compétences en matière de communication et de présentation, avec une capacité à rédiger de manière claire et concise, et à donner des conseils et des orientations techniques, en prenant en considération les points de vue de plusieurs parties prenantes et partenaires dans des contextes à ressources limitées.
  • Des compétences relationnelles avérées et des capacités à rechercher le consensus, à communiquer sur les progrès et les résultats, et à résoudre les problèmes de manière proactive, tout en garantissant le respect des pratiques professionnelles et éthiques efficaces, le tout couplé à un sens aigu de la diplomatie et de la courtoisie.

 

Formation

 Essentiel

  • Un diplôme postuniversitaire en économie de la santé, en statistiques sociales, en économie quantitative en rapport avec la santé publique ou les sciences sociales.

Souhaitable

Un doctorat en méthodes statistiques, en économie de la santé ou en économétrie.

 

Langues

  • Maîtrise du français et de l’anglais indispensable.

 

Expérience professionnelle :

Au moins sept années d’expérience acquise aux niveaux national et international en économie de la santé, économétrie, analyse financière et évaluation de projets de santé, et particulièrement une expérience dans l’analyse économique et financière, la réalisation d’exercices sur les comptes nationaux de la santé, ainsi qu’une expérience en matière de collecte et de gestion de données.

Informations complémentaires

  • Lieu de la mission: Ouagadougou, Burkina Faso
  • Durée de la mission: 24 mois
  • Date de prise de fonction (susceptible d’être modifiée): 01/12/2020
  • Type de contrat: contrat de travail de droit privé (les agents publics seront détachés auprès d’Expertise France pour la durée de la mission)
  • Rémunération établie d’après la politique de rémunération d’Expertise France

 

Documents à fournir :

  • CV ;
  • Lettre de motivation

Date limite de candidature : 15/12/2020 23:59

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.