Postuler

Réf.
2020/EIRDC/5754

Type d'offre
Experts

Type de contrat
Contrat de prestation de services

Date limite de candidature
17/08/2020 18:00

Durée de la mission
Court terme

Durée
15 jours

Description de la mission

La société civile burundaise a toujours été très dynamique dans la conception et la mise en œuvre de la réponse nationale, avec un focus sur les interventions communautaires (promotion et protection des droits des personnes vivant avec le VIH, des jeunes des orphelins des minorités sexuelles).

Malgré des compétences limitées, les organisations de la société civile (en particulier les associations de malades) ont joué un rôle déterminant dans les réponses nationales aux pathologies en particulier dans le domaine du VIH, de la tuberculose et du paludisme.

  • Objectif général de la mission

Renforcer les capacités des organisations de la société civile afin d’améliorer leurs capacités à jouer leur rôle de plaidoyer auprès des autorités burundaises

  • Objectifs spécifiques

Objectif spécifique 1 : réaliser un état des lieux de l’organisation de la société civile

Objectif Spécifique 2 : élaborer une proposition de cadre de concertation qui permette à la société civile burundaise de renforcer son rôle de plaidoyer auprès des autorités mais aussi son rôle dans la lutte contre les 3 pandémies.

  • Résultats à atteindre

Résultats 1 : les difficultés d’organisation et de mobilisation de la société civile sont analysées et comprises

Résultat 2 : un cadre de concertation est proposé et discuté par l’ensemble des OSC concernées

  • Activités prévues

Dans le cadre de leur mission, le(s) consultant(s) aura (ont) à conduire les activités suivantes :

  1. Identifier les facteurs bloquant une meilleure coordination et implication de la société civiles dans les prises de décisions relatives aux trois maladies
  2. élaborer une proposition d’organisation cible permettant de répondre à ces problématiques
  3. établir un plan d’action pour la mise en place de cette organisation cible
  4. Organiser le processus de validation/ adoption de ce cadre de concertation par les organisations concernées
  5. Organiser le processus de validation de ce cadre par le Ministère de la Santé

Description du projet ou contexte

La société civile Burundaise manque de cadre de concertation, d’échanges pour capitaliser et diffuser les acquis. Il est de plus en plus difficile de mesurer la contribution de la société civile dans le domaine de la santé malgré les efforts que certaines organisations continuent à déployer pour accompagner les actions du ministère de la santé publique. 

Les organisations de la société civile sont émiettées et évoluent individuellement sans beaucoup d’interaction entre elles. Chaque structure évoluant seule, il y a des difficultés de concertations et d’implications de ces structures pour recueillir leurs besoins dans la prise de certaines décisions. Chaque structure ne défend que ses intérêts, les informations ne sont pas diffusées pour toucher les structures qui ne sont pas présentes dans certains cadres de concertation ou réunions.

L’absence de cadre de concertation des structures communautaires de la société civile explique la difficulté de leur implication dans les prises de décisions.

Même si l’apport de la société civile est en deçà du potentiel existant du fait d’une appropriation insuffisante, elle contribue à l’atteinte des résultats globaux en matière santé et plus spécifiquement de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme au Burundi. Ces efforts sont reconnus mais restent difficile à mesurer.

Pour renforcer la société civile, et capitaliser les acquis, il est important qu’elle se réorganise et se structure mieux afin de pouvoir créer un cadre de concertation, d’échange, de partage et de diffusion des informations. Ce cadre de concertation permettra aussi de recueillir les besoins de la société civile afin qu’elle puisse les porter d’une seule voix et surtout favoriser une meilleure implication dans les prises des décisions.

Profil souhaité

Poste : 1 : expert international Renforcement des capacités

1-Qualifications et compétences :

  • Titulaire d’un diplôme universitaire (2nd cycle) en Sciences sociales
  • Compétences dans le secteur du renforcement des capacités/ accompagnement des organisations de la société civile et plus spécifiquement dans le domaine de la santé
  • Excellentes qualités /capacités :de communication de coordination de travail en équipe et relationnel de transmission des savoirs d’analyse et résolution des problèmes de prise de décision et d’initiative
  • Excellente maitrise du français (écrit / oral)

2-Expérience professionnelle générale

  • Expérience professionnelle d’au moins 10 ans, avec idéalement des expériences professionnelles dans le domaine de la lutte contre le VIH/SIDA / Paludisme / Tuberculose.
  • Expérience professionnelle dans le secteur de la coordination des organisations de la société civile

3-Expérience professionnelle spécifique

  • Expériences similaires à la mission souhaitées
  • Une connaissance du Burundi est souhaitée

Critères de sélection des candidatures

Le processus de sélection des candidats s'opérera selon le(s) critère(s) suivant(s) :

  • Compétences du candidat en lien avec la mission d’expertise
  • Compréhension par le candidat des enjeux du projet de coopération
  • Expériences du candidat en lien avec la mission d’expertise
  • Formation/compétences/expériences du candidat

Date limite de candidature : 17/08/2020 18:00

Document(s) joint(s) : 1. Modèle de Curriculum Vitae.docx - 2. Déclaration sur l'honneur.docx - 20SANIN822_TdR RC Société Civile Burundi - VF.pdf

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.