Postuler

Réf.
2020/ASDLNSDSDLS/5731

Type d'offre
Experts

Type de contrat
Contrat de prestation de services

Date limite de candidature
14/08/2020 11:11

Durée de la mission
Court terme

Contrat
Portage salarial / Cabinet d'expertise

Durée
Entre 10 et 50 jours d'expertise

Description de la mission

INTRODUCTION

Le Ministère de la Santé de la République Islamique de Mauritanie a décidé de mettre en œuvre le Projet Temeyouz d’amélioration des soins de santé primaires et de la santé maternelle et infantile sur financement de l’Agence Française de Développement, à hauteur de huit millions d’euros (8.000.000 €).

Expertise France, l’Agence française d’expertise Internationale, est un acteur clé de la coopération technique internationale dont la mission consiste à concevoir et mettre en œuvre des projets en renforçant durablement les politiques publiques dans les pays partenaires et principalement ceux en développement et émergents.

Expertise France, en accord avec le Ministère de la Santé de la République Islamique de Mauritanie et l’Agence Française de Développement, est en charge de la gestion et de la coordination du projet Temeyouz.

Ce projet d’une durée de 4 ans (Juin 2020-Mai 2024) vise à améliorer les soins de santé primaire et la santé maternelle et infantile, en particulier dans les zones de haute fragilité en Mauritanie. En particulier, il consiste à :

  • Développer l’offre de soins de santé primaire materno-infantile et de la malnutrition dans les régions fragiles de l’est du pays, dans les régions du Guidimakha, du Gorgol, de l’Assaba et des 2 Hodhs
  • Renforcer le système national de transfusion sanguine
  • Adapter le métier et la formation des sages-femmes aux besoins de santé et aux standards internationaux

Ces termes de référence visent spécifiquement la composante concernant l’adaptation de la formation de sage-femme aux besoins de santé aux standards internationaux.

En effet, le Ministère de la santé et le Ministère en charge de l’enseignement supérieur souhaitent faire évoluer le métier et les fonctions de sage-femme. Un texte de loi, qui sera bientôt promulgué, permettra aux écoles de santé publique (4 écoles régionales et l’Ecole Supérieure des Sciences de la Santé - ENSSS, école de référence du pays, basée à Nouakchott) de définir les curricula et d’harmoniser les formations. D’autres points faibles sont constatés au niveau des écoles : lacunes en formation pratique et clinique, faible qualité de la préparation pédagogique des enseignants ainsi que de la gestion des écoles[1], [2].

La réforme d’octobre 2018, conférant à l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Santé (ENSSS) un statut d’établissement d’enseignement supérieur, doit donc être accompagnée d’une refonte des curricula pour un passage au système Licence Master Doctorat, d’une mise à niveau des enseignants, de la constitution d’un corps d’inspecteurs pédagogiques et de la validation de la mise sous double tutelle (Ministère en charge de l’enseignement supérieur et Ministère de la santé).

L’amélioration de la qualité de l’offre de soins en santé maternelle et infantile passe par une redéfinition du métier et de la formation des sages-femmes. Il s’agit de développer une licence professionnelle en maïeutique et d’initier une démarche d’accréditation et de mise aux normes OOAS (Organisation Ouest Africaine de la Santé) et ICM (Confédération Internationale des Sages-femmes). Outre l’apprentissage d’un métier, la formation doit permettre de remettre les valeurs d’éthique et du prendre soin au cœur de ce métier.

 

Dans un premier temps, il apparait nécessaire de développer une analyse situationnelle des besoins en appui technique de l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Santé.

Ce travail se fera dans l’optique de nourrir les objectifs et les activités du projet. Cette analyse situationnelle doit aboutir sur des orientations et des recommandations opérationelles pour cet axe.

 

[1] A. Nove : La qualité de la formation des sages-femmes dans six pays francophones d’Afrique subsaharienne. In https://www.cairn.info/revue-sante-publique-2018-HS-page-45.htm

[2] Etude de la qualité de la formation initiale des sages-femmes – OMS / DRH / Ministère de la Santé/RIM -2015

Description du projet ou contexte

OBJECTIF GÉNÉRAL

Adapter le projet Temeyouz au contexte Mauritanien et aux besoins actuels sur la composante « adaptation du métier et de la formation des sages-femmes aux besoins de santé et aux standards internationaux »

 

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

  1. Effectuer une analyse de situation concernant le métier et la formation des sages-femmes :
    • Identifier les besoins en renforcement de capacités de l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Santé : sur les plans pédagogiques (curricula actuels, corps enseignant, organisation des stages, outils pédagogiques, infrastructures) et organisationnels (ressources humaines, procédures) ;
    • Identifier les besoins en formation des sage-femmes au regard des pratiques actuelles et des besoins en santé du pays ;
    • Adapter la formation et la pratique des sages-femmes aux réalités sociales et culturelles pour avoirplus d’impact sur la mortalité materno-fœtale ;
    • Identifier le contexte institutionnel et législatif concernant la profession de sage-femme.
  2. Proposer un plan d’appui technique de l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Santé dans le cadre du projet Temeyouz :
    • Evaluer le fonctionnement de l’ENSSS et ses besoins spécifiques d’appui technique et les volets pertinents ;
    • Sur la base de l’analyse situationnelle, valider le plan d’appui technique ou proposer d’autres types d’appui pour répondre aux demandes et besoins de l’école et du métier de sage-femme ;
    • Donner des orentations opérationnelles sur la nature et les modalités de cette assistance technique tout en oubliant pas la dimension de la perrinité et du transfert de compétences ;
    • Proposer des modalités d’acceptabilité de cette asssitance et de son appropriation par les acteurs (Ecolé, autorités sanitaires et politiques,…) ;
    • Accompagner la mise en œuvre du plan d’amélioration et de mise au normes de l’ENSSS et de sa formation.

 

Pour ce faire, Expertise France mettra à disposition trois consultants séniors international et un consultant national ayant une expertise reconnue en matière d’ingénierie pédagogique ; du métier de sage-femme, de méthodologie en sceinces sociales et de coordination d’établissement.

Les rendus de la mission d’analyse situationnelle devront être validés par le comité opérationnel du projet Temeyouz, composé des représentants désignés à savoir :

  • l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Santé,
  • le Ministère de l’enseignement supérieur,
  • le cabinet du Ministère de la santé par le biais de la direction de compétence,
  • la Direction des Affaires Financières du Ministère de la Santé,
  • le Fonds des Nations unies pour la Population,
  • l’Agence Française de Développement,
  • Expertise France,
  • l’ordre des professionnels de santé,
  • l’Association des sages-femmes,
  • le représentant de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé en Mauritanie
  • l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

RESULTATS

  1. Une restitution de la mission d’analyse situationnelle au comité opérationnel du projet Temeyouz est réalisée après les différentes étapes de validation des résultats et recommandations ;
  2. Les résultats de l’analyse situationnelle ont obtenu le consensus des différentes parties prenantes (ENSSS et ministère de la santé, EF, autres partenaires pertinents) ;
  3. Un rapport validé comportant un plan d’assistance technique et de réforme de l’école et du curricula de formation est disponible ;
  4. Le plan d’appui technique et son plan de mise en œuvre tirés du rapport d’analyse situationnelle sont validés par l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Santé, le Ministère de la Santé et le Ministère de l’enseignement supérieur.

APPROCHE METHODOLOGIQUE

La méthodologie proposée doit prendre en compte la problématisation du sujet en regard avec l’agenda international sur les ressources humaines de santé et la formation plus spécifique des sages-femmes. Il est attendu une déconstruction de la problématique et une mini revue de la littérature scientifique afin de mettre en perspective le sujet de la qualité des ressources humaines de santé en Afrique.

Les experts doivent proposer une méthodologie claire, cohérente et faisable avec les outils d’enqupetes adaptés, un plan de recueil, d’analyse et d’interprétation des données qualitatives et quantitaives.

Afin de réaliser de manière performante cette mission d’assistance technique, nous recommandons les activités suivantes à détailler dans la méthodologie proposée par les experts :

  • Conférence téléphonique avec l’équipe d’Expertise France (siège et terrain)

Il est fondamental d’initier la mission par une conference téléphonique avec l’équipe d’Expertise France. Lors de cette prise de contact, il est important de pouvoir comprendre quels sont les principaux défis auxquels fait face l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Santé et de pouvoir obtenir des orientations sur les résultats spécifiques attendus.

Ces orientations permettront de guider le processus dans la direction voulue dès le départ. Cette conférence téléphonique doit également permettre aux consultants d’obtenir des informations sur la dynamique générale de l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Santé et d’identifier les acteurs clés au sein de cette instance qui pourront jouer le rôle de facilitateurs des améliorations qui seront proposées.

  • Revue documentaire (à distance)

La revue des documents sur l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Santé transmis par l’équipe en Mauritanie doit idéalement être réalisée avant l’arrivée dans le pays. Ces documents pourront être des évaluations/ vérifications / curriculum d’enseignements / contrôles /analyses organisationnelles déjà effectuées. Ce sera également une prise de connaissance des textes officiels existants et régissant le fonctionnement des organes de coordination (missions, attributions, membres, etc), ainsi que des comptes-rendus des enseignements, les outils de gestion disponibles, etc. Cette revue doit permettre d’identifier les domaines clés nécessitant des améliorations.

  • Interviews en Mauritanie

La revue documentaire sera complétée par un large panel d’entretiens avec les principaux acteurs impliqués dans la coordination des enseignements afin d’adapter le métier et la formation des sages-femmes aux besoins de santé et aux standards internationaux.

Les Consultants vont privilégier une approche participative, pragmatique et objective, en ayant en permanence le souci de prendre ancrage dans l’existant. Les entretiens seront idéalement de forme semi-structurée. Les consultants prépareront un guide d’entretien adapté aux objectifs spécifiques de la mission et aux défis identifiés lors de la revue documentaire et les discussions avec l’équipe d’Expertise France.

Il est important également de donner la possibilité aux personnes de s’exprimer de manière libre sur ce qui à leur sens constitue les défis principaux de l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Santé et de proposer des solutions. Il s’agira à terme de parvenir à un niveau de compréhension partagé, à un consensus quant aux perspectives.

En sus des entretiens individuels, il sera prévu des séances de travail collectives et de concertation qui faciliteront l’adhésion et l’appropriation. Ce sera également l’occasion d’entamer un transfert de compétences.

A la fin de cet exercice, il sera important d’identifier les volets qui feront l’objet du plan d’appui technique et les mesures d’accompagnement.

  • Développement d’un plan d’appui technique et adoption par le comité opérationnel

Au cours de la première visite, et sur la base de l’analyse de la revue documentaire et des entretiens réalisés, les consultants auront développé des propositions de mesures d’amélioration à court et moyen terme, pour un fonctionnement efficace de l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Santé.

Au cours d’un atelier de restitution, ces propositions seront présentées à l’ensemble des membres du comité opérationnel pour discussion, amendements et validation. Un plan de mise en œuvre incluant des indicateurs de suivi et d’évaluation sera également proposé et annexé au document.

LIVRABLES DE LA MISSION D’ANALYSE SITUATIONNELLE

  • Une note de cadrage à fournir une semaine après le début de la mission détaillant la méthodologie, les outils utilisés, le planning ainsi que les premières observations sur l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Santé ;
  • Un rapport final décrivant l’analyse de situation concernant le métier et la formation des sages-femmes. Il sera présenté lors d’un atelier de restitution au comité opérationnel pour partager les points de vue et apporter d’éventuelles corrections au projet de rapport final ;
  • Un plan d’appui technique à l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Santé, avec la déclinaison d’objectifs à court et moyen termes est rédigé en concertation avec l’équipe d’Expertise France et l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de la Santé et validé par le comité opérationnel.

SUIVI DE LA MISSION D’ANALYSE SITUATIONNELLE

Pour clôturer cette mission d’analyse situationnelle, une téléconférence avec l’équipe d’Expertise France (siège et terrain) et les consultants devra être organisée pour discuter de la mission (s'il y a des clarifications nécessaires ou des questions) et préparer la mise en œuvre du plan d’appui technique (l'identification de priorités).

NOMBRE DE JOURS D’EXPERTISE INDICATIFS

 

Nbre de jours d’expertise

·  Expert Méthodologie Sciences Sociales

15

·  Expert Ingénierie Pédagogique

10

·  Expert Sage-Femme

10

·  Expert National

15

TOTAL

50

Profil souhaité

PROFIL DES CONSULTANTS RECHERCHES

-   Profil 1 : Un expert principal (chef de mission) spécialisé en méthodologie de sciences sociales avec une expérience dans la santé publique, les ressources humaines de santé, la coordination et gestion d’établissements de santé et/ou d’enseignements dans la santé avec une expérience d’au moins 5 ans à l’international, notamment en Afrique de l’Ouest. La connaissance de la Mauritanie et de son système de santé serait un excellent atout.

  1. Qualifications et compétences :
  • Titulaire d’un diplôme universitaire (2nd cycle) ou d‘un doctorat dans les domaines suivants :
    • Sciences sociales et humaines
    • Médical
    • Santé publique
  • Une spécialisation en études et recherche opérationnelle doublée d’une connaissance des méthodes de recherche en sciences sociales sont obligatoires
  • Spécialisation dans le secteur de la formation/ou Renforcement des systèmes de santé
  • Excellentes qualités /capacités :
    • de pédagogie
    • de communication
    • de management d’équipe
    • d’animation
    • de supervision
    • d’analyse et résolution des problèmes
    • de prise de décision et d’initiative
  • Bonne capacité d'analyse, d'esprit critique et de rigueur ;
  • Excellente maitrise du français (écrit / oral)
  1. Expérience professionnelle générale
  • Expérience professionnelle d’au moins 10 ans dans la conception et la mise en œuvre d’analyse situationnelle ou de recherche opérationnelle en sciences sociales ;
  • Expérience dans la mise en œuvre de programmes de santé publique et de formation pour améliorer les ressources humaines de santé ;
  • Expérience avérée dans l’analyse des programmes de santé publique en générale et en formation des professionnelles de santé en particulier.
  1. Expérience professionnelle spécifique
  • Une expérience prouvée dans la collecte de données quantitatives et qualitatives ;
  • Plusieurs expériences prouvées dans l’analyse de données;
  • Avoir une expérience prouvée dans la supervision d’équipes ;
  • Expérience similaire à la mission souhaitée ;

Une expérience professionnelle dans le pays est souhaitable.

  • Profil 2 : Un expert en ingénierie pédagogique des professions médicales avec une expérience de 5 ans de missions d’appui technique à l’international :
  1. Qualifications et compétences :
  • Titulaire d’un diplôme universitaire (2nd cycle) ou d‘un doctorat dans les domaines suivants :
    • Santé publique et/ou ingénierie pédagogique des professions médicale ou expérience équivalente
    • Management d’établissement de formation médicale
  • Une connaissance des études et analyses situationnelles est souhaitée
  • Spécialisation dans le secteur de la formation/ou Renforcement des systèmes de santé
  • Excellentes qualités /capacités :
    • de pédagogie
    • de communication
    • d’animation
    • d’analyse et résolution des problèmes
    • de prise de décision et d’initiative
  • Bonne capacité d'analyse, d'esprit critique et de rigueur ;
  • Excellente maitrise du français (écrit / oral)
  1. Expérience professionnelle générale
  • Expérience professionnelle d’au moins 5 ans dans le domaine de renforcement des resources humaines de santé;
  • Expérience dans la mise en œuvre de programmes de formation des métiers du médical;
  • Expérience avérée dans la direction pédagogique des écoles de formation médicale ;
  • Une connaissance du métier de sage-femme et des curricula de formation serait un grand atout.
  1. Expérience professionnelle spécifique
  • Une expérience correcte dans la collecte de données quantitatives et qualitatives ;
  • Plusieurs expériences prouvées dans l’ingénierie de formation;
  • Avoir une expérience prouvée dans le dévellopement des ressources humaines de santé ;
  • Expérience similaire à la mission souhaitée ;

Une expérience professionnelle dans le pays est souhaitable.

  • Profil 3 : Un expert praticien sage femme, ayant un diplôme et/ou une experience dans l’enseignement avec une expérience professionnelle de 5 ans minimun :
  1. Qualifications et compétences :
  • Titulaire d’un diplôme de sage-femme avec des spécialités dans les domaines suivants :
    • Ingénierie pédagogique des professions médicale
    • Direction d’école de formation des paramédicaux
    • Santé publique
  • Une connaissance des études et anlyses situationnelle est souhaitée
  • Spécialisation dans le secteur de la formation/ou Renforcement des systèmes de santé
  • Excellentes qualités /capacités :
    • de pédagogie
    • de communication
    • d’animation
    • d’analyse et résolution des problèmes
    • de prise de décision et d’initiative
  • Bonne capacité d'analyse, d'esprit critique et de rigueur ;
  • Excellente maitrise du français (écrit / oral)
  1. Expérience professionnelle générale
  • Expérience professionnelle d’au moins 5 ans dans la pratique du métier de sage-femme ;
  • Expérience dans la mise en œuvre ou la direction de programmes de formation des métiers du médical ;
  • Une connaissance du métier de sage-femme et des curricula de formation serait un grand atout.
  1. Expérience professionnelle spécifique
  • Une expérience de direction d’une école de formation médicale ou direction pédagogique ;
  • Avoir une expérience prouvée dans le dévellopement des ressources humaines de santé ;
  • Expérience similaire à la mission souhaitée ;

Une expérience professionnelle dans le pays est souhaitable.

  • Profil 4 : Un expert local sage-femme spécialisé dans l’enseignement :
  1. Qualifications et compétences :
  • Titulaire d’un diplôme de sage-femme avec des spécialités dans les domaines suivants :
    • Ingénierie pédagogique des professions médicales
    • Direction d’école de formation de sages-femmes ;
  • Une connaissance des études et anlyses situationnelle est souhaitée
  • Spécialisation dans le secteur de la formation/ou Renforcement des systèmes de santé (RSS)
  • Excellentes qualités /capacités :
    • de pédagogie
    • de communication
    • d’animation
    • d’analyse et résolution des problèmes
    • de prise de décision et d’initiative
  • Bonne capacité d'analyse, d'esprit critique et de rigueur ;
  • Excellente maitrise du français (écrit / oral)
  1. Expérience professionnelle générale
  • Expérience professionnelle d’au moins 5 ans dans la pratique du métier de sage-femme en Mauritanie ;
  • Expérience d’au moins 2 ans dans la mise en œuvre ou la direction de programmes de formation des métiers du médical ;
  • Avoir une expérience prouvée dans le dévellopement des ressources humaines de santé ;
  1. Expérience professionnelle spécifique
  • Une expérience de direction d’une école de formation médicale ou direction pédagogique ;
  • Expérience similaire à la mission souhaitée ;

Une expérience professionnelle en Mauritanie dans le domaine est vivement recommandée

Informations complémentaires

DOCUMENTS A FOURNIR :

Les candidatures doivent inclure :

  • Note méthodologique de l’expert principal
  • Note de compréhension de la mission pour les experts en dehors de l’expert principal
  • Proposition financière
  • CV de l’expert
  • Si proposition d’expertises groupées, une note methodologique et une proposition financière ainsi que les CV détaillés des experts

Seules les candidatures retenues pour un entretien seront contactées.

Les candidatures doivent être adressées avant le 31 Juillet, 12h00, heure française à :

Anne-Laure FRANCOIS, anne-laure.francois@expertisefrance.fr

Mamadou DIENG, mamandou.dieng@expertisefrance.fr

Critères de sélection des candidatures

Le processus de sélection des candidats s'opérera selon le(s) critère(s) suivant(s) :

  • Compétences du candidat en lien avec la mission d’expertise
  • Compréhension par le candidat des enjeux du projet de coopération
  • Compréhension par le candidat du rôle de la mission au sein du projet de coopération
  • Connaissances du candidat du contexte local (pays ou région d’intervention)
  • Évaluation de l’expertise du candidat dans le domaine recherché
  • Expériences du candidat en lien avec la mission d’expertise
  • Formation/compétences/expériences du candidat
  • Formation/diplômes du candidat en lien avec la mission d’expertise

Date limite de candidature : 14/08/2020 11:11

Document(s) joint(s) : TDR Analyse Situationnelle ENSSS.pdf

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.