Postuler

Réf.
2020/EIPPERAAP/5665

Type d'offre
Experts

Type de contrat
Contrat de prestation de services

Secteurs d'activité
Education, Formation professionnelle et Emploi

Date limite de candidature
30/06/2021 09:41

Durée de la mission
Expertise perlée

Contrat
Indépendant / Entrepreneur Individuel

Durée
30 mois

Description de la mission

L’expert.e assurera une mission perlée d’Appui à la Planification et au rapportage annuel des activités des services centraux et déconcentrés, au Bureau Stratégie et Développement (BSD) du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MENA). Cette expertise vise à accompagner la planification des activités et l’élaboration du Plan d’Action Annuel Budgétisé (PAAB) du MENA (services centraux et déconcentrés), ainsi que le rapportage des activités et l’analyse des résultats.

Dans le même temps, l’expert.e appuiera également les BSD du Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle et de l’Emploi (METFPE) et du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR), en collaboration avec les assistants techniques qui seront rattachés à ces deux ministères.  L’expert.e travaillera en étroite collaboration avec les assistants techniques perlés respectivement en charge de l’Alignement et de la Coordination sectorielle, basés au Secrétariat Technique pour le Pilotage et la Coordination du ProDEG (ST/CP).

A noter : l’équipe du Dispositif d’Assistance Technique dans lequel s’inscrit cette mission est composée de 13 autres experts techniques et coordonnée par un Chef de mission en charge de l’Alignement et du Pilotage et d’un Coordinateur expatrié Expertise France. L’équipe est déjà constituée et a progressivement été déployée par Expertise France depuis février 2021.

Principaux objectifs spécifiques et résultats attendus :

  • Appuyer la planification des activités services centraux, déconcentrés et décentralisés des 3 ministères sectoriels (MENA, METFP-ET, MESRS), y compris la planification des activités permettant l’atteinte des cibles fixées pour la part variable du MENA
  • Appuyer le rapportage opérationnel et financier
  • Appuyer le dialogue avec les ministères financiers, notamment pour les réunions du Comité FCE (Fonds Commun de l’Education)

Les objectifs détaillés de la mission concernent plus particulièrement :

  • Renforcer les capacités des services centraux et déconcentrés de l’éducation et de la formation à planifier leurs activités avec une approche axée sur les résultats.
  • Appuyer la collecte des données techniques et financières pour l’élaboration d’un PAAB exhaustif.
  • Appuyer l’élaboration du PAAB du MENA, du MESRS et du METFPE (qui renseigne les activités financées sur budget national, le BAS/FCE, les autres appuis).
  • Appuyer l’atteinte des cibles fixées pour le décaissement de part variable du MENA.
  • Organiser le renforcement des capacités des trois BSD dans la collecte des données techniques et l’élaboration des PAAB axés sur les résultats.
  • Accompagner les BSD lors de l’élaboration des rapports de suivi technique et financier semestriels et annuels de qualité et leur production dans les délais exigés dans le manuel de procédures du BAS/FCE.
  • Appuyer l’exécution technique des activités du BAS/FCE et faire le lien avec les AT notamment auprès des SG et avec le STCP.

Description du projet ou contexte

L’objectif général de cette prestation d’assistance technique est d’accompagner la mise en place du Fonds commun de l’éducation à travers des Budgets d’Affectation Spéciaux (BAS/FCE) au service du nouveau Programme Décennal de l'Education (ProDEG) en Guinée Conakry. Le Budget d’Affectation Spéciale (BAS) est un outil qui permettra de : (i) coordonner les financements extérieurs, (ii) aligner les financements extérieurs sur les stratégies nationales, (iii) renforcer les capacités d’exécution pour la mise en œuvre du Programme décennal d’éducation. A ce jour, le fonds commun de l’éducation doit être abondé par trois Partenaires techniques et financiers (AFD, UNICEF et le PME), tout en restant ouvert à tout partenaire qui voudrait le rejoindre. Afin d’appuyer la mise en place de cet outil au service du ProDEG, un plan global de renforcement des capacités d’exécution des trois ministères concernés entend développer les compétences individuelles, l’organisation du travail et les mécanismes institutionnels nécessaires à la maitrise des risques opérationnels et fiduciaires identifiés, l’application des procédures et procédés fixés dans le manuel de procédures du FCE et l'appropriation de l’outil. Ce plan de renforcement de capacités porté par Expertise France reposera sur le recrutement d’une équipe de 14 assistants techniques pour accompagner les ministères en charge de l’éducation/formation et leurs services déconcentrés ainsi que les ministères financiers.

Le gouvernement guinéen a élaboré un Programme Décennal de l’Education en Guinée (ProDEG) pour la période 2020-2029, endossé par les partenaires le 25 octobre 2019. Ce programme vise à  couvrir l’ensemble des besoins éducatifs de la population et constitue la stratégie unique des politiques éducatives des trois ministères du secteur (Ministère de l’Education Nationale et Alphabétisation ; Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail ; et le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique).

Le Programme Décennal de l’Education en Guinée (ProDEG) 2020-2029 a été élaboré à partir du rapport du système éducatif national (RESEN) mené en 2018 et des rapports d’étude et d’activité du PSE intérimaire, qui ont permis de faire ressortir les principaux défis quantitatifs et qualitatifs auxquels le secteur éducatif guinéen, dans son ensemble, doit faire face en termes d’équité, de qualité des apprentissages, d’insertion professionnelle et d’efficience du système. Le ProDEG est ainsi structuré autour de six « programmes » prioritaires :

1) Accès équitable à l’enseignement général ;

2) Qualité et pertinence des enseignements ;

3) Alphabétisation et éducation des adultes ;

4) Extension et réforme de l’enseignement technique et de la formation professionnelle ;

5) Réforme de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ;

6) Gouvernance et pilotage du système éducatif.

En vue de la mise en œuvre de cette nouvelle programmation sectorielle, le Gouvernement guinéen, à travers les trois ministères sectoriels, a exprimé le choix d’une modalité de gestion de type Budget d’affectation spéciale (BAS), modalité retenue pour la gestion des Fonds du PME. En réponse à la commande des autorités, l’AFD a proposé d’appuyer la Guinée dans la conception, d’un fonds commun multi bailleur sous la modalité Budget d’Affectation Spéciale, et d’y contribuer à la fois sur ces fonds propres et à travers la délégation des fonds du PME. L’UNICEF s’est également engagée à contribuer au FCE/BAS. Le financement disponible se compose d’une part fixe et d’une part variable. L’accès à la part variable dépendra de l’atteinte de cibles visées dans chacun des domaines que sont l’efficience, l’équité et les acquis d’apprentissage – s’inscrivant dans des stratégies de transformation. 

Pour limiter les risques identifiés lors de la conception du FCE/BAS et répondre aux déficits de capacités individuelles, collectives et institutionnelles dans certains domaines spécifiques, un manuel de procédures du FCE/BAS et un plan de renforcement de capacités des structures qui seront en charge de la gestion et de l’exécution du FCE/BAS (citées dans la partie 1.3.) ont été préparés conjointement avec le gouvernement.

Les principes du FCE/BAS sont :

  • Une planification construite autour du dialogue sectoriel et du processus budgétaire national ;
  • Une programmation annuelle élaborée autour des priorités stratégiques du secteur et renforçant les instances de dialogue annuelles, avec à la clé un plan d’action annuel détaillé (au lieu d’une programmation figée des activités sur la période du financement dans le cadre d’une modalité projet) ;
  • Une mise en avant (i) des stratégies prioritaires du PRODEG et des éléments clés du dialogue sectoriel à venir et (ii) des conditions de faisabilité et de mise en œuvre opérationnelle pour atteindre les résultats prévus dans le ProDEG ;
  • Un alignement sur les systèmes nationaux (équipes et procédures) et un renforcement des capacités nationales à long terme, de manière pérenne et généralisée. Cela assure notamment (i) le pilotage et la mise en œuvre des actions par les entités administratives (appelées structures « pérennes » pour les différenciées des structures « projets ») responsables par le cadre juridique et institutionnel de la République de Guinée des différentes actions du ProDEG ; et (ii) la maîtrise et la contribution par tous les acteurs du système des objectifs du Programme ;
  • Une concentration du dialogue sur le suivi des politiques publiques plus que sur des activités détaillées et un renforcement du pilotage global du secteur par le Gouvernement, avec l’appui des PTF ;
  • Une coordination renforcée des bailleurs internationaux : le BAS est un dispositif pérenne pouvant intégrer dans le fonds commun de nouveaux bailleurs au fil de l’eau. Il est un outil efficace pour capter de nouveaux financements extérieurs ;
  • Une coordination sectorielle plus forte car le FCE/BAS couvre l’ensemble des sous-secteurs de l’éducation qui s’associeront pour définir de manière articulée leurs politiques, leur programmation et leurs financements.

L’assistance technique contribuera ainsi à la mise œuvre du ProDEG et de ses six programmes prioritaires, tout en renforçant l’efficacité de la dépense publique dans le secteur de l’éducation et préparant ce dernier à accueillir des moyens plus importants. Le renforcement des capacités de pilotage et d’exécution permettra de déconcentrer la politique éducative et de la rapprocher des élèves, étudiants et citoyens. Les autorités seront en mesure d’améliorer l’efficacité de l’allocation de leurs financements en (i) identifiant au niveau local les zones les plus touchées et leurs besoins spécifiques, (ii) affectant les ressources aux structures locales les plus à même d’y répondre.

Cet appui technique s’adresse aux ministères sectoriels (éducation de base, enseignement technique-formation professionnelle et enseignement supérieur) et, dans une moindre mesure, aux ministères financiers (budget et finances). Il englobe aussi bien les services centraux que déconcentrés et décentralisés des ministères sectoriels et aura pour objectif de leur transférer les compétences nécessaires à la production des documents clés liées au bon fonctionnement du secteur de l’éducation et du BAS/FCE.

Les principaux résultats attendus de l’assistance technique sont les suivants :

  • La supervision de l’ensemble des mécanismes du fonds commun est assurée ;
  • Les services centraux et déconcentrés des Ministères sectoriels et le Secrétariat Technique pour la Coordination et le Pilotage du ProDEG (ST/CP-ProDEG) sont pleinement engagés chacun à leur niveau dans la planification, l’exécution, le rapportage et le suivi du FCE/BAS ;
  • La gestion comptable et financière du FCE/BAS est efficace et respectueuse des procédures au niveau central et décentralisé ;
  • Les procédures de passation de marchés sont respectées sur le FCE/BAS
  • Les indicateurs du secteur sont suivis de façon régulière et les cibles de la part variable sont atteintes.

Profil souhaité

Qualifications et compétences :

  • Diplôme universitaire ou équivalent en administration publique, économie, finances publiques, ou autre domaine en lien avec la mission
  • Connaissance des systèmes éducatifs et des problématiques de gouvernance du secteur
  • Compétences en planification de l’éducation
  • Connaissances dans le domaine de gestion budgétaire et comptable
  • Capacités à dialoguer avec des interlocuteurs variés
  • Capacités rédactionnelles
  • Excellentes capacités d’analyse et de synthèse
  • Excellentes compétences de communication écrites et orales
  • Capacités à animer des équipes et à travailler avec des équipes pluridisciplinaires et en interculturalité
  • Parfaite maîtrise des outils bureautiques classiques (Word, Excel, Power Point)
  • Grande autonomie dans le travail

Expérience professionnelle :

  • Expert.e sénior disposant d’au moins 10 ans d’expérience professionnelle dont 3 dans la planification de l’éducation
  • Expérience significative en accompagnement au changement d’acteurs publics
  • Compétences en faisabilité et conception de programmes et projets d’appui aux systèmes éducatifs dans les pays en développement
  • Une expérience avérée dans les domaines suivants : finances publiques, procédures fiduciaires, rapportage technique et financier.
  • Expériences à des postes d’expert technique ou de coordonnateur de projet dans les pays en développement dans les domaines d’éducation ou d’appui institutionnel seraient un atout important
  • Expérience en matière de gestion budgétaire et comptable au niveau ministériel ou d’un établissement public  
  • Expérience avérée en matière d’animation d’équipe, de pédagogie, d’accompagnement du changement et de renforcement de capacités

Informations complémentaires

  • Lieu de la mission : Guinée, principalement Conakry
  • Durée de la mission : missions perlées (110 hommes / jour par an). Les missions se dérouleront en grande partie durant les phases de planification en lien avec le calendrier budgétaire (juillet – septembre/octobre) et durant les phases de rapportages annuels (janvier – mars/avril).
  • Date de prise de fonction : dès que possible jusque fin juillet 2023, suivi d’une phase dégressive de 6 mois (jusque fin janvier 2024)

Documents à fournir :

  • CV : merci d'utiliser le format avec cette fiche de poste
  • Note méthodologique en français de 2 pages maximum permettant au candidat d’exposer brièvement sa compréhension du projet, sa vision du poste, les enjeux et défis pressentis et ses atouts pour y répondre

Critères de sélection des candidatures

Le processus de sélection des candidats s'opérera selon le(s) critère(s) suivant(s) :

  • Compréhension par le candidat du rôle de la mission au sein du projet de coopération
  • Connaissances du candidat du contexte local (pays ou région d’intervention)
  • Formation/compétences/expériences du candidat

Date limite de candidature : 30/06/2021 09:41

Document(s) joint(s) : 1.ProDEG_Version 03_Octobre 2019.pdf - CV Experts modèle EF.doc

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.