Postuler

Réf.
2020/EMPPA/5422

Type d'offre
Experts

Type de contrat
Contrat de prestation de services

Date limite de candidature
12/03/2020 23:59

Durée de la mission
Expertise perlée

Durée
420 jours répartis sur 3 ans

Description de la mission

Basé en France ou dans l’un des pays d’intervention, avec des déplacements réguliers dans sa zone géographique d’affectation (zone A), l’expert.e appuie les institutions partenaires dans la mise en œuvre de la composante 1 et assure le suivi de la composante 2.  Des déplacements sont également à prévoir dans la zone d’affectation du/de la deuxième expert.e (zone B) dans le cadre de rencontres régionales, ainsi qu’à Paris pour des réunions de suivi et avec le bailleur.

Sous la supervision de la cheffe de projet au siège d’Expertise France (Paris) et en concertation continue avec le/la second.e expert.e Migrations/ Politiques publiques, il/elle assure la coordination ainsi que la mise en œuvre opérationnelle des activités dans ses pays d’intervention et contribue activement aux activités à dimension régionale du projet.

Dans sa zone d’intervention, il/elle exécute les missions principales suivantes (liste non exhaustive) :

Sur le volet technique

Dans le cadre de la composante 1, il/elle 

  • coordonne la réalisation des diagnostics nationaux initiaux (outils existants de suivi des politiques migratoires et niveau d’appropriation par les partenaires), la mise en place de paniers d’indicateurs dans chaque pays et participe à l’identification d’une grille commune d’indicateurs de suivi au niveau régional. A ce titre, il/elle assure un suivi de proximité des activités de l’OCDE dans le cadre du projet et accompagne les institutions partenaires dans leurs contributions à ces travaux ;
  • organise et anime, de façon annuelle, des comités nationaux pluri-acteurs de concertation/restitution, les comités de pilotage et tout autre espace de gouvernance et de concertation ;
  • En étroite collaboration avec le siège et le/la second.e expert.e, contribue à l’organisation des ateliers régionaux de concertation (concept note, cadrage des interventions, identification des invités, animation etc.) ;
  • En étroite collaboration avec le/la second.e expert.e, facilite l’identification d’actions conjointes entre pays impliqués dans le projet.

Dans le cadre de la composante 2, il/elle

  • participe à la préparation, rédaction et à la diffusion de l’appel à projets à destination des OSC et réseaux d’OSC, notamment par l’animation de réunions d’information ;
  • participe à la sélection des lauréats de l’appel à projets ;
  • assure le suivi de proximité sur le terrain des activités des OSC bénéficiaires de subvention.

De façon transversale sur les deux composantes, il/elle

  • élabore les notes de cadrage des activités et les termes de référence des missions d’expertise court terme mobilisées dans le cadre du projet ;
  • accueille et accompagne les expertises court terme mobilisés dans le cadre du projet ;
  • assure le reporting technique des activités dont il/elle a la charge selon l’échéance et les modalités contractuelles indiquées par la cheffe de projet au siège ;
  • assure le suivi de proximité des prestataires mobilisés dans le cadre du projet ;
  • assure le contrôle qualité des livrables techniques produits par les partenaires et prestataires du projet ;
  • Au démarrage du projet, contribue à la mise en place du dispositif de suivi et évaluation et, tout au long du projet, à l’alimentation des outils de suivi du projet.
  • En étroite collaboration avec le siège, participe à l’élaboration des termes de référence pour la réalisation des évaluations externes intermédiaires et finales du projet.
  • En étroite collaboration avec l’assistant.e administratif et financier au siège et, le cas échéant, avec les équipes Expertise France dans les pays d’intervention, il/elle participe à l’organisation logistique des activités dans le respect des règles et procédures d’Expertise France. 

Sur le volet stratégique du projet :

  • En étroite collaboration avec le/la deuxième expert.e et le siège d’Expertise France, il/elle est force de proposition concernant les orientations stratégiques et opérationnelles du projet, dans le respect du cadre contractuel ;
  • assure la mobilisation des partenaires pertinents pour le projet, en premier lieu, des institutions partenaires et facilite le dialogue entre parties prenantes ;
  • développe, avec le siège, un réseau de partenaires et d’experts thématiques internationaux et nationaux pertinents pour le projet ;
  • assure le suivi des risques opérationnels et des stratégies de mitigation de l’activité ;
  • est en charge de faire remonter à Expertise France, de manière pertinente, les éventuelles difficultés dans la gestion des partenariats institutionnels ou dans la mise en œuvre opérationnelle des activités. 

Relations institutionnelles et partenariales, gouvernance et représentation du projet :

En étroite collaboration avec la cheffe de projet au siège, il/elle :

  • a la responsabilité directe de la bonne conduite des relations institutionnelles avec les partenaires et acteurs régionaux en lien avec les objectifs du projet ;
  • s’assure du niveau de connaissance/information et d’appropriation des différentes parties prenantes (Ministères, institutions et acteurs locaux, partenaires de mise en œuvre, Ambassade, AFD, ONG…). Pour cela, il/elle veille à une bonne circulation de l’information et intègre de manière pertinente chaque acteur, en fonction de leur rôle respectif ;
  • assure le lien opérationnel avec les représentations de l’AFD et les Ambassade de France dans les pays d’intervention ;
  • s’assure de la complémentarité du projet avec les autres initiatives locales et nationales sur la thématique et développe des synergies ;
  • en tant que référent.e du projet dans sa zone d’intervention, le représente auprès des autorités, bailleurs de fonds, organisations internationales, ambassades et partenaires associatifs ;

Description du projet ou contexte

Avec la multiplication des crises économiques, politiques, sanitaires et écologiques, la typologie des migrations et leur gouvernance connaissent des évolutions importantes, notamment sur les routes migratoires qui connectent Afrique de l’Ouest, Afrique du Nord et Europe.

Initialement consacrées à la relation des pays avec leur diaspora à l’étranger, les politiques migratoires des pays d’Afrique sub-saharienne et du Maghreb visent aujourd’hui également les conditions d’entrée et de séjour des étrangers sur le territoire national, l’asile, le droit des étrangers et réfugié.e.s et leur intégration.

Avec l’évolution des politiques migratoires, les questions relatives à leur financement et à la mesure de leur performance sont en construction. Ces indicateurs sont non seulement nécessaires à la mobilisation d’outils de financement des politiques migratoires, mais facilitent également le dialogue régional sur les migrations.

Parallèlement aux évolutions institutionnelles en cours, les acteurs de la société civile participent de manière opérationnelle, en accueillant et en accompagnant les migrant.e.s, réfugié.e.s et personnes déplacées, et de manière politique en alimentant le débat public par des actions de plaidoyer.

Aussi, le projet de Coordination Régionales des Politiques Migratoires (CRPM) vise à mieux prendre en compte les évolutions des politiques migratoires des pays partenaires, l’importance de la dimension régionale de la gouvernance des migrations et le dialogue avec la société civile sur les migrations.

Financé par l’AFD à hauteur de 2,5 millions d’euros, pour une durée de 3 ans, ce projet mis en œuvre par Expertise France couvrira 7 pays d’Afrique du Nord et subsahariens : le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Maroc, le Sénégal, la Tunisie. Il poursuivra deux objectifs spécifiques :

  • Améliorer la gouvernance institutionnelle des migrations au niveau national et régional ;
  • Alimenter les politiques migratoires de l’expérience des organisations de la société civile

Il comprendra deux composantes :

  • La Composante 1 « Suivi des politiques migratoires » se basera sur un dialogue régional de politiques migratoires structuré par l’analyse comparée des politiques migratoires selon une grille commune d’indicateurs de suivi.
  • La Composante 2 « Renforcement du dialogue avec la société civile » viendra soutenir des organisations de la société civile et/ou des réseaux d’acteurs de la société civile afin que leurs expériences et leurs perspectives viennent enrichir le dialogue institutionnel de politiques publiques migratoires, tant au niveau national que régional.

Le projet CRPM viendra ainsi en appui direct aux bénéficiaires suivants :

  • Les administrations en charge des questions migratoires et/ou de la diaspora dans chaque pays: Le Ministère Chargé des Marocains Résidents à l’Etranger (MCMRE), le Secrétariat d'Etat à l'Immigration et aux Tunisiens à l'étranger (SEITE)/DGCIM ; l’Office des tunisiens de l’étranger (OTE) ; le Ministère des Maliens de l’Extérieur (MME) ; la Direction Générale d’Appui aux Sénégalais de l’Extérieur (DGASE) ; le Ministère des relations Extérieures (MINREX) au Cameroun ; le Ministère de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’extérieur (MIAIE) et le Ministère des Affaires étrangères en charge de la stratégie migratoire en Guinée
  • Les institutions régionales: la CEDEAO, la BAD, et l’UA
  • Les organisations et réseaux d’organisations de la société civile intervenant sur les thématiques migratoires dans les 7 pays du projet

L’équipe projet sera composée de la manière suivante :

  • Une équipe au siège d’Expertise France : une cheffe de projet et un.e assistant.e administratif et financier à temps partielle ; mobilisation ponctuelle et au besoin des services transverses de l’Agence ;
  • Deux expert.e.s Migrations /Politiques publiques avec une affectation géographique (zone A ou zone B) définie sur la base des profils et des expériences.

Profil souhaité

Qualifications et compétences

  • Diplôme dans le secteur du développement, de l’économie, des relations internationales, des sciences sociales et politiques ou autre domaine pertinent pour la mission
  • Connaissance du secteur et des acteurs de la migration, ainsi que des problématiques liés au dialogue institutionnel et pluri-acteurs sur les migrations
  • Excellentes capacités rédactionnelles (rapports techniques, stratégiques ou d’activités liés à l’exécution d’un projet, rédaction de note ou d’articles d’information) et organisationnelles (programmation, priorisation, anticipation et maitrise d’outils de programmation et de suivi de projets)
  • Grande capacité d’animation et de mobilisation, capacité à fédérer et impulser des dynamiques collectives
  • Diplomatie, sens des relations humaines et professionnelles, grande capacité d’adaptation notamment dans un environnement interculturel
  • Pratique courante du français (le français est la langue de travail du projet).
  • Très bonnes capacités d’analyse de contexte 
  • Maîtrise du pack office (Word, Excel, PowerPoint) et des moyens de communication à distance (Internet, Skype/Zoom etc.)

Expériences professionnelles

  • Au moins 12 ans d’expérience dans la mise en œuvre et la coordination de projets internationaux, impliquant un fort volet d’appui institutionnel
  • Expérience d’au moins 5 ans dans le secteur des politiques publiques migratoires, le renforcement des capacités institutionnelles, le suivi évaluation des politiques publiques et des processus interministériels
  • Expérience professionnelle dans la plupart des pays d’intervention du projet 
  • Expérience reconnue dans la coordination d’activités, impliquant de multiples acteurs
  • Une expérience d’intervention sur des projets régionaux ou multi-pays est un atout
  • Une expérience de coordination sur des projets financés par l’AFD est un atout
  • Bonne connaissance de la coopération bilatérale de la France et multilatérale est un atout

Informations complémentaires

Pays d'intervention : Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Maroc, Sénégal, Tunisie

Les pays d'affectation (zone A/zone B) seront définis parmi les pays d'intervention du projet, en fonction du profil et de l'expérience des experts sélectionnés

Date de prise de démarrage de la mission : 01/04/2020

Document(s) à fournir : lettre de motivation et CV récent détaillé comprenant les contacts (téléphone et mail) à jour des référents de trois expériences professionnelles.

Rémunération : selon profil

Critères de sélection des candidatures

Le processus de sélection des candidats s'opérera selon le(s) critère(s) suivant(s) :

  • Compétences du candidat en lien avec la mission d’expertise
  • Connaissances du candidat du contexte local (pays ou région d’intervention)
  • Expériences du candidat en lien avec la mission d’expertise
  • Formation/compétences/expériences du candidat

Date limite de candidature : 12/03/2020 23:59

Expertise France est l’agence publique de conception et de mise en œuvre de projets internationaux de coopération technique. L’agence intervient autour de quatre axes prioritaires :

  • gouvernance démocratique, économique et financière ;
  • paix, stabilité et sécurité ;
  • climat, agriculture et développement durable ;
  • santé et développement humain.

Dans ces domaines, Expertise France assure des missions d’ingénierie et de mise en œuvre de projets de renforcement des capacités, mobilise de l’expertise technique et joue un rôle d’ensemblier de projets faisant intervenir de l’expertise publique et des savoir-faire privés.

Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.